...

Le Sénégal aide le Mali à maintenir sa main-d’œuvre à travers son armée.


Video player

Les principaux contributeurs militaires et policiers à la force onusienne au Mali sont l’armée sénégalaise. Ils ont rassuré la participation à la Minusma – la mission de maintien de la paix de l’ONU – malgré les assurances répétées du principal candidat de l’opposition sénégalaise aux prochaines élections.

La Minusma a annoncé cette semaine que le bataillon sénégalais basé à Sévaré, dans le centre du Mali, avait commencé les opérations de secours.

Les djihadistes se répandent ou se dispersent à travers le pays.

Ousmane Sonko est le principal opposant au président Macky Sall. Jeudi, il a annoncé sa candidature à l’élection présidentielle de 2024. Alors que Sonko prétendait que Macky Sall attaquait le Sénégal, il parlait en fait de la France ; Sonko a allégué que Macky Sall agissait à la demande de la France lorsqu’il a envoyé des troupes au Mali. Sonko a ensuite exprimé son soutien au colonel Assimi Goita, chef de la junte malienne, déclarant que « nous mettrons fin à cette gangrène » s’il est élu président. Il a dit cela à propos de la propagation djihadiste au Mali qui a commencé en 2012 et a ensuite ravagé le Burkina Faso. Le gouvernement sénégalais a publié un communiqué dans la nuit de jeudi à vendredi annonçant un « soulagement périodique » comme d’autres dans la sous-région. L’annonce a été faite en raison des inquiétudes soulevées par la situation nigérienne, qui est considérée comme un problème régional.

Remplacer les troupes engagées est la clé pour gagner des batailles.

La presse a rapporté que le Sénégal s’était retiré du Mali, mais le ministre de la Défense a précisé que ce n’était pas vrai. La mission d’aide de cette semaine est considérée comme une procédure standard pour remplacer les soldats dans les mêmes quantités qu’ils sont engagés, a-t-il déclaré. Par ailleurs, il a précisé que les militaires, policiers et gendarmes sénégalais étaient au nombre de 1300 au sein de la Minusma. Avec près de 17 500 membres au total, environ 13 000 d’entre eux sont des soldats et des policiers.

Le colonel Assimi Goita a contribué à renforcer sa position lors de deux coups d’État en 2020 et 2021. Il a profité de ces opportunités pour se détourner de la France et de ses alliés, se tournant plutôt vers la Russie pour obtenir un soutien. Ousmane Sonko a félicité Goita de ne pas avoir perdu la face, affirmant qu’il encourageait le président malien à restaurer le pays et à assurer la sécurité.

→ A LIRE AUSSI : La France pense que la manipulation de l’information se produit au Mali, et Paris désapprouve fermement.

→ A LIRE AUSSI : La France pense que la manipulation de l’information se produit au Mali, et Paris désapprouve fermement.

→ A LIRE AUSSI : Niger : Plusieurs personnes ont manifesté dimanche contre la présence militaire française

  👉 Rejoindre le groupe Télégram d'information d'actualité
👉 Rejoindre le groupe Télégram d'offre d'emploi & Bourses d'études
👉Vendez vos produits et vos services sur Togopapel
👉 3Vision-Group Agence Web:Création & Hébergment de Site internet, Appli Mobile , Community Manager , Seo Referencement
--
Hey toi 👋 Partage ce contenu 👉

Laisser votre commentaire