Le Royaume-Uni approuve les vaccins COVID-19 administrés au Nigeria

La haute-commissaire britannique Royaume-Uni au Nigéria, Catriona Laing, a démenti samedi 25 septembre, des déclarations selon lesquelles les vaccins COVID-19 administrés au Nigéria n’étaient pas approuvés par le Royaume-Uni. Elle a ajouté que l’affirmation était « complètement fausse » et devait être ignorée.

Dans un communiqué, Laing a déclaré que le Royaume-Uni approuve les vaccins actuellement utilisés au Nigeria, quel que soit le fabricant.

Elle a fait savoir que le Nigéria figurait sur la liste du «reste du monde», avec des mesures de voyage simplifiées. Catriona Laing a encouragé tous les Nigérians éligibles à se faire vacciner pour aider à arrêter la propagation du virus. « Le Royaume-Uni s’est engagé à assurer l’accès mondial aux vaccins et fait partie des principaux bailleurs de fonds de COVAX. Le Royaume-Uni a fait don de 1,2 million de vaccins spécifiquement au Nigéria via COVAX et continuera à apporter son soutien », a déclaré Laing.

À lire aussi :
Guéri de la Covid-19, Karim Benzema retourne à l'entraînement

Le Royaume-Uni reconnaît les vaccins Oxford-Astra Zeneca, Moderna, Pfizer et Johnson et Johnson COVID-19 utilisés au Nigéria, quel que soit leur lieu de fabrication.

A partir du 4 octobre, le système de voyage actuel serait simplifié et que le Nigéria, qui figure actuellement sur la liste orange, sera ajouté à la liste du « reste du monde » avec des mesures de voyage simplifiées.

À lire aussi :
COVID-19: Moderna commence à tester son vaccin sur des enfants

A partir du 4 octobre, le système actuel sera simplifié. Il y aura une seule liste rouge des pays et territoires où des règles plus strictes s’appliquent, et il y aura également une liste « reste du monde », avec des mesures de voyage simplifiées. La liste du «reste du monde» comprendra des pays actuellement sur la liste orange du Royaume-Uni, comme le Nigeria.

À lire aussi :
Nigéria : un homme arrêté après avoir violé 40 femmes dont une octogénaire

Rappelons que le secrétaire britannique aux Transports, Grant Shapps, avait annoncé le 17 septembre 2021 un système simplifié pour les voyages internationaux à la lumière du succès du déploiement national du vaccin qui offre une plus grande stabilité pour l’industrie et les passagers.

Les exigences de test seraient également réduites pour les voyageurs éligibles entièrement vaccinés, qui n’auront plus besoin de passer un test de pré-départ lorsqu’ils se rendront au Royaume-Uni à partir du 4 octobre.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire