Le Québec imposera une amende « importante » aux personnes non vaccinées

La province canadienne de Québec a annoncé mardi que les résidents qui ont refusé un vaccin contre le Covid-19 devront bientôt payer une amende.

Les amendes seront un moyen pour les non vaccinés de contribuer à un système de santé public surchargé, ont déclaré les autorités.

« En ce moment, ces gens, ils mettent un fardeau très important sur notre réseau de la santé, et je pense qu’il est normal que la majorité de la population demande qu’il y ait une conséquence », a déclaré le premier ministre du Québec François Legault lors d’une conférence de presse mardi.

« C’est aussi une question d’équité pour les 90 % de la population qui ont fait des sacrifices – et je pense que nous leur devons ce genre de mesure », a-t-il ajouté.

L’amende ne s’appliquerait pas aux personnes bénéficiant d’une dispense médicale, et aucun détail n’a été annoncé. Cependant, Legault a déclaré que le montant à percevoir serait « important ».

Près de 90 % des Québécois admissibles ont reçu au moins une dose d’un vaccin contre le Covid-19, selon le gouvernement du Québec.

Les responsables de la santé publique affirment que la grande majorité des patients des hôpitaux du Québec ne sont toujours pas vaccinés. Les autorités n’ont pas précisé combien de patients Covid hospitalisés ne sont pas vaccinés.

La semaine dernière, Québec a annoncé que les résidents devraient se faire vacciner pour acheter de l’alcool ou du cannabis. Le ministre de la Santé du Québec, Christian Dubé, a déclaré dans un tweet qu’après l’annonce, les nominations pour les vaccins ont augmenté.

« En quelques jours, les rendez-vous pour la 1re dose sont passés de 1,5K par jour à plus de 6K hier. Merci à tous ceux qui ont décidé de se faire vacciner. Il n’est pas trop tard pour recevoir votre 1re dose. Protégez-vous », a déclaré Dubé .

Le Québec, où vivent près du quart de tous les Canadiens, a été l’une des premières provinces au Canada à introduire un passeport vaccinal. Une preuve de vaccination est requise pour manger au restaurant, aller à la salle de sport ou assister à des événements sportifs.

Et le mois dernier, un couvre-feu nocturne a été imposé une deuxième fois pour freiner la propagation du virus.

Le Québec n’est pas le premier à prendre de telles mesures pour inciter les gens à se faire vacciner.

La semaine dernière, l’Italie a rendu obligatoire la vaccination contre le Covid-19 pour les personnes de 50 ans et plus.

Une preuve de vaccination est déjà obligatoire pour les enseignants et les agents de santé en Italie. Et tous les employés sont tenus de présenter une preuve de vaccination ou un test négatif avant d’entrer sur leur lieu de travail depuis octobre.

Le nouveau décret sur les vaccins pour les 50 ans et plus supprime la possibilité de passer un test au lieu de se faire vacciner. Ceux qui refusent de se faire vacciner risquent une amende de 600 à 1 500 euros (environ 680 à 1 700 dollars), a déclaré jeudi à CNN une source gouvernementale.

Après cinq jours, ils perdront leur salaire mais ne seront pas licenciés de leur poste. Cela signifie qu’ils peuvent à nouveau être payés s’ils se font vacciner, a déclaré la source.

Pour les personnes non vaccinées qui ont 50 ans et plus et qui sont au chômage ou à la retraite, il y aura une amende de 100 euros, a précisé la source.

Deux jours après que le gouvernement a annoncé la nouvelle mesure, l’Italie a enregistré une multiplication par trois des vaccins administrés quotidiennement aux personnes à partir de 50 ans, a déclaré samedi le commissaire à la campagne de vaccination, Francesco Paolo Figliuolo.

L’Autriche a également annoncé son intention de rendre la vaccination obligatoire pour les plus de 14 ans à partir du mois prochain. Et les plus de 60 ans en Grèce devront également se faire vacciner à partir du 16 janvier.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire