Le président du Niger demande beaucoup plus de Barkhane


Video player

Mahamadou Issoufou, né en 1952 à Dandadji est un homme politique nigérien. Président de la République depuis le 7 avril 2011, Issoufou était aussi jusqu’à cette date président du Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme. Reçu lors d’une interview à Gaëlle Laleix de RFI et Cyril Payen de France 24 après l’attaque djihadiste du camp militaire d’Inatès qui a fait 71 décès dans le nord du Niger, le président annonce qu’ils ont besoin de plus de Barkhane.

Cette récente attaque est celle qui a fait plus de morts dans ce pays depuis les attaques djihadistes en 2015. Suite au décès des 71 soldats, des interrogations se sont posées de part et d’autres sur la question sécuritaire au Niger et dans les cinq (5) pays du G5 Sahel. Faut-il dire que la garde a baissé ou que le gouvernement n’est plus capable d’assurer la sécurité de son pays ?
Face à cette question, le président Mahamadou Issoufou agence ses mots et dit qu’il « ne pense pas que l’on puisse dire que la situation est hors de contrôle, mais on peut dire que la situation est grave ». Il continue en disant que les attaques deviennent de plus en plus persistantes et envahissantes sur toute l’étendue du Niger ainsi que dans le reste des pays du Sahel. Même tous les pays de la CEDEAO semblent être menacés et celles des pays du bassin du Lac Tchad . Pour le chef d’état nigérien, les djihadistes se sont renforcés. Car pour lui, ils bénéficient des renforts en encadrement pour la formation et des transferts de terroristes provenant de la Syrie, d’Irak, via la Libye, où malheureusement, il n’y a pas d’État. Mais il garde espoir avec l’appui de l’opération Barkhane qui regroupe que les militaires français.

Bien que les voix se lèvent contre la présence des alliés, le président contrairement à l’opinion du peuple nigérien, estime que leur présence sur leurs terres en ces temps est d’un grand soutien. C’est ainsi qu’il annonce qu’ils ont besoin de plus de Barkhane, besoin de plus d’alliés.
Pour finir, Mahamadou Issoufou ajoute que n’eut été la présence des français au Mali, le Mali serait aujourd’hui sous le contrôle des terroristes ! Peut-être que le Niger aussi. À cet effet, le président Mahamadou Issoufou espère en l’engagement d’autres armées européennes dans une force, comme l’a proposé le président français Emmanuel Macron faisant allusion à une opération dite « Tacouba » qui concernerait aussi des forces spéciales européennes qui viendraient renforcer l’opération Barkhane.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire