Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Le pénis d’un homme pourrit après qu’il lui ait injecté de la Vaseline
17/01/2020 à 12h50 par La redaction

On dit souvent que ce n’est pas la taille du bateau qui compte mais plutôt sa capacité à naviguer. Il semblerait que ce proverbe n’ait pas réussi à convaincre un grand nombre de personnes. Et pour cause, nombreux sont les hommes qui sont préoccupés par la taille de leur sexe et qui vont jusqu’à entreprendre des mesures folles pour le rendre plus imposant. Découvrez l’histoire de cet homme qui voit son pénis pourrir après qu’il y ait injecté de la vaseline. Ce fait a été relayé par nos confrères du tabloïde The Sun.

De plus en plus de personnes sont touchées par ce qu’on appelle la dysmorphophobie génitale ou encore le « syndrome du vestiaire » chez les hommes. Symbole de masculinité et de virilité, la taille du pénis complexe de nombreux hommes qui décident de franchir le pas des opérations chirurgicales pour le faire grandir ou grossir. Certains ayant recours à des méthodes censées être plus pratiques, moins couteuses mais qui sont en réalité très dangereuses. C’est ce qui est arrivé à cet homme qui, pour faire grandir son sexe, s’est injecté de la vaseline. Les conséquences ont été terribles, découvrez son histoire.

Que s’est-il passé ?
C’est une histoire insolite qui s’est déroulée dans les Iles Pacifique Sud, un homme âgé de 45 ans s’est injecté de la vaseline dans son sexe. Résultat ? 2 ans après l’injection, le pénis de cet homme a pourri. Le médecin qui a pris en charge le patient a constaté la déformation de son sexe. Pour couronner le tout, le sujet a été diagnostiqué avec les Gangrène de Fournier, une maladie pouvant être mortelle et qui attaque les organes génitaux. L’homme a été immédiatement pris en charge, il a été opéré d’urgence et les médecins ont alors pu retirer la peau morte et la substance nocive. Il aura fallu au total pas moins de 3 opérations pour retirer la peau infectée. Fort heureusement, l’homme a pu sortir de l’hôpital un mois plus tard, sain et sauf.

Quand les complexes physiques deviennent dangereux
On entend souvent parler des complexes physiques des femmes. Obnubilées par les diktats de beautés, plusieurs d’entre elles n’hésitent pas à suivre les dernières tendances en matière d’esthétique : réinjection de graisse, augmentation mammaires ou encore gonflement des lèvres, entre autres transformations. Et lorsqu’il s’agit de normes physiques, les hommes ne se sont pas en reste. Ces messieurs sont également de plus en plus nombreux à être complexés par leur anatomie. L’obsession la plus fréquente demeure la taille de leur sexe. Le « syndrome du vestiaire », étant ce moment tant redouté où ils se retrouvent dans les vestiaires avant ou après un match de foot, lorsqu’ils sont nus et exposés aux critiques de leurs camarades. Tous les moyens sont alors bons pour améliorer l’apparence de leur pénis. Que ce soit par la pratique du Jelqing [ une méthode qui consiste à tirer sur son pénis pour l’agrandir, NDLR] ou par l’injection de vaseline, essayer de faire grandir son sexe de façon archaïque et très dangereux et peut entrainer des conséquences redoutables. D’après une thèse de recherche, les personnes qui souffrent de dysmorphophobie sont « préoccupées par une partie de leur corps qu’elles perçoivent comme un défaut majeur dégradant totalement leur apparence ». Ces individus vont alors développer des « comportements répétitifs, sortes de compulsions ressemblant à de véritables rituels. Ils vont s’examiner, améliorer leur apparence (…) ». Cette maladie peut engendrer une diminution de la qualité de vie, des états dépressifs et des actes dangereux comme cela a été le cas pour cet homme

Une pratique dangereuse largement répandue sur le net
Cette pratique consistant à s’injecter de la vaseline et largement relayée sur les réseaux sociaux est en réalité très dangereuse. De nombreux cas similaires ont été identifiés à l’instar d’un jeune homme de 24 ans résidant à Bolton, qui après s’être injecté de la vaseline ne pouvait plus avoir de rapport sexuel et craignait ne plus pouvoir avoir d’enfant. Mal informés sur les effets de ce genre de pratiques, ils sont la plupart du temps conseillés par leur entourage et leurs amis.

Dans ce cas précis, le danger de cette pratique réside dans les composants de la vaseline, qui peuvent s’avérer très nocifs. Hydratante et certes efficace pour une application locale, sa teneur en pétrole peut en réalité provoquer des réactions très graves. Egalement appelée gelée de pétrole, son utilisation dans l’agrandissement du pénis peut engendrer des maladies comme la Gangrène de fournier, et nécessite la dissection de la zone infectée pour retirer la substance et les peaux mortes.

Cette histoire est une véritable leçon de vie. Acceptez-vous comme vous êtes et souvenez-vous que c’est la singularité de votre corps qui fait votre charme.

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

Un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

On dit souvent que ce n’est pas la taille du bateau qui compte mais plutôt sa capacité à naviguer. Il semblerait que ce proverbe n’ait pas réussi à convaincre un grand nombre de personnes. Et pour cause, nombreux sont les hommes qui sont préoccupés par la taille de leur sexe et qui vont jusqu’à entreprendre des mesures folles pour le rendre plus imposant. Découvrez l’histoire de cet homme qui voit son pénis pourrir après qu’il y ait injecté de la vaseline. Ce fait a été relayé par nos confrères du tabloïde The Sun.

De plus en plus de personnes sont touchées par ce qu’on appelle la dysmorphophobie génitale ou encore le « syndrome du vestiaire » chez les hommes. Symbole de masculinité et de virilité, la taille du pénis complexe de nombreux hommes qui décident de franchir le pas des opérations chirurgicales pour le faire grandir ou grossir. Certains ayant recours à des méthodes censées être plus pratiques, moins couteuses mais qui sont en réalité très dangereuses. C’est ce qui est arrivé à cet homme qui, pour faire grandir son sexe, s’est injecté de la vaseline. Les conséquences ont été terribles, découvrez son histoire.

Que s’est-il passé ?
C’est une histoire insolite qui s’est déroulée dans les Iles Pacifique Sud, un homme âgé de 45 ans s’est injecté de la vaseline dans son sexe. Résultat ? 2 ans après l’injection, le pénis de cet homme a pourri. Le médecin qui a pris en charge le patient a constaté la déformation de son sexe. Pour couronner le tout, le sujet a été diagnostiqué avec les Gangrène de Fournier, une maladie pouvant être mortelle et qui attaque les organes génitaux. L’homme a été immédiatement pris en charge, il a été opéré d’urgence et les médecins ont alors pu retirer la peau morte et la substance nocive. Il aura fallu au total pas moins de 3 opérations pour retirer la peau infectée. Fort heureusement, l’homme a pu sortir de l’hôpital un mois plus tard, sain et sauf.

Quand les complexes physiques deviennent dangereux
On entend souvent parler des complexes physiques des femmes. Obnubilées par les diktats de beautés, plusieurs d’entre elles n’hésitent pas à suivre les dernières tendances en matière d’esthétique : réinjection de graisse, augmentation mammaires ou encore gonflement des lèvres, entre autres transformations. Et lorsqu’il s’agit de normes physiques, les hommes ne se sont pas en reste. Ces messieurs sont également de plus en plus nombreux à être complexés par leur anatomie. L’obsession la plus fréquente demeure la taille de leur sexe. Le « syndrome du vestiaire », étant ce moment tant redouté où ils se retrouvent dans les vestiaires avant ou après un match de foot, lorsqu’ils sont nus et exposés aux critiques de leurs camarades. Tous les moyens sont alors bons pour améliorer l’apparence de leur pénis. Que ce soit par la pratique du Jelqing [ une méthode qui consiste à tirer sur son pénis pour l’agrandir, NDLR] ou par l’injection de vaseline, essayer de faire grandir son sexe de façon archaïque et très dangereux et peut entrainer des conséquences redoutables. D’après une thèse de recherche, les personnes qui souffrent de dysmorphophobie sont « préoccupées par une partie de leur corps qu’elles perçoivent comme un défaut majeur dégradant totalement leur apparence ». Ces individus vont alors développer des « comportements répétitifs, sortes de compulsions ressemblant à de véritables rituels. Ils vont s’examiner, améliorer leur apparence (…) ». Cette maladie peut engendrer une diminution de la qualité de vie, des états dépressifs et des actes dangereux comme cela a été le cas pour cet homme

Une pratique dangereuse largement répandue sur le net
Cette pratique consistant à s’injecter de la vaseline et largement relayée sur les réseaux sociaux est en réalité très dangereuse. De nombreux cas similaires ont été identifiés à l’instar d’un jeune homme de 24 ans résidant à Bolton, qui après s’être injecté de la vaseline ne pouvait plus avoir de rapport sexuel et craignait ne plus pouvoir avoir d’enfant. Mal informés sur les effets de ce genre de pratiques, ils sont la plupart du temps conseillés par leur entourage et leurs amis.

Dans ce cas précis, le danger de cette pratique réside dans les composants de la vaseline, qui peuvent s’avérer très nocifs. Hydratante et certes efficace pour une application locale, sa teneur en pétrole peut en réalité provoquer des réactions très graves. Egalement appelée gelée de pétrole, son utilisation dans l’agrandissement du pénis peut engendrer des maladies comme la Gangrène de fournier, et nécessite la dissection de la zone infectée pour retirer la substance et les peaux mortes.

Cette histoire est une véritable leçon de vie. Acceptez-vous comme vous êtes et souvenez-vous que c’est la singularité de votre corps qui fait votre charme.

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire