Le Mali, futur grand producteur de lithium en Afrique de l’Ouest ?

Le Ghana et le Mali sont dans une course contre la montre pour la production de lithium.

Cependant, le Mali a la capacité de devenir le premier pays à produire des métaux précieux en Afrique de l’Ouest.

Le Mali, futur grand producteur de lithium en Afrique de l’Ouest ? Il s’agit en tout cas d’une prévision pour 2024. Deux sociétés, une australienne, Firefinch Limited, et une chinoise, Ganfeng Lithium, sont basés sur le projet de lithium de Goulamina au Mali.

La construction de la mine coûtera 255 millions de dollars. À terme, la mine produira en moyenne 726 000 tonnes de concentré de spodumène par an sur 21 ans, avec un pic annuel de 880 000 tonnes.

La mine de Goulamina devait initialement être opérationnelle en 2023 et le sera finalement en 2024. Au fur et à mesure de sa mise en service, le Mali deviendra l’un des producteurs du métal rare, le lithium, et un producteur majeur en Afrique de l’Ouest.

Également dans la région se trouve le projet Ewoyaa développé par Atlantic Lithium au Ghana. Cependant, le projet au Mali a encore une longueur d’avance sur le projet en cours au Ghana.

Le lithium est un métal rare et très recherché car il est utilisé en grande quantité pour fabriquer des batteries, des smartphones et des batteries de véhicules électriques.

En Afrique, le Zimbabwe reste actuellement le seul producteur de métaux précieux – n’exploitant qu’une seule mine, Bikita, mais avec plusieurs projets en développement – et le cinquième au monde après l’Australie, le Chili, la Chine et l’Argentine.

Le Mali, la République démocratique du Congo, la Namibie et le Ghana sont sur le point d’entrer dans le cercle restreint des producteurs de lithium.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire