Le Mali et la CEDEAO ne s’accordent toujours pas sur le délai de transition


Video player

Le gouvernement de transition du Mali a déclaré dimanche 20 mars qu’il n’était pas encore parvenu à un accord avec l’envoyé régional de l’Afrique de l’Ouest, la CEDEAO, sur la date des élections visant à rétablir la démocratie après un coup d’État militaire.

Vendredi et samedi à Bamako, les autorités intérimaires maliennes ont rencontré un émissaire de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et ont proposé une période de transition plus courte de 24 mois, qui a été rejetée, selon le gouvernement.

Ces échanges n’ont rien donné et ce n’est pas faute d’avoir essayé. « Le gouvernement du Mali regrette l’absence de compromis à ce stade », a-t-il déclaré.

Il n’y a pas eu de réponse immédiate de la CEDEAO, dont les dirigeants ont déclaré que si un calendrier électoral acceptable est proposé, ils lèveront progressivement les sanctions, qui comprennent la fermeture des frontières et des restrictions sur les transactions bancaires.

Des sanctions ont été imposées au pays en dernier janvier lorsque la junte militaire qui a pris le pouvoir par un coup d’État en 2020 a proposé de prolonger son règne jusqu’en 2025.

 

Source

Quel est ton avis sur le site ?

View Results

loading - Le Mali et la CEDEAO ne s'accordent toujours pas sur le délai de transition Loading ...
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire