Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Le Japon veut attirer les touristes en payant la moitié de leurs vacances
27/05/2020 à 00h12 par La redaction
La crise liée à la pandémie du coronavirus fait des ravages sur le plan économique partout dans le monde, notamment dans le secteur du tourisme. Le Japon vient de mettre un plan sur pied pour attirer de nouveau des vacanciers. Le pays du soleil-levant souhaite payer la moitié des vacances aux touristes qui choisissent de venir sur son territoire.
Depuis le début du mois d’avril, les touristes des États-Unis, d’Europe, mais aussi de Chine et de Corée du Sud, entre autres, ne sont plus autorisés à entrer au Japon. Mais à partir de juillet, si les chiffres du Covid-19 continuent à baisser, ces mesures d’interdiction pourraient rapidement évoluer.
Hiroshi Tabata, directeur de l’agence de tourisme japonaise, a déclaré que le gouvernement veut soutenir le tourisme avec un fonds de 11,5 milliards d’euros. Il subventionnerait jusqu’à la moitié des coûts des touristes qui viendraient séjourner sur le territoire japonais. Ce plan, qui doit encore être approuvé, a été détaillé lors d’une conférence de presse, rapporte le Japan Times.
 
Ce lundi, le Japon a levé l’état d’urgence qui était encore en vigueur dans certaines régions du pays, dont Tokyo. Le nombre de nouveaux patients atteints de Covid-19 continue de diminuer. “Nous avions des critères très stricts pour lever l’état d’urgence. Nous sommes arrivés à la conclusion qu’ils ont été respectés”, a déclaré le Premier ministre Shinzo Abe.
L’état d’urgence, qui avait été précédemment levé dans d’autres régions du pays, devait initialement s’appliquer jusqu’au 31 mai. Le Japon n’avait pas opté pour une restriction stricte de liberté de circulation. Le gouvernement avait simplement demandé à ses citoyens de rester chez eux autant que possible.
Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

U outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

La crise liée à la pandémie du coronavirus fait des ravages sur le plan économique partout dans le monde, notamment dans le secteur du tourisme. Le Japon vient de mettre un plan sur pied pour attirer de nouveau des vacanciers. Le pays du soleil-levant souhaite payer la moitié des vacances aux touristes qui choisissent de venir sur son territoire.
Depuis le début du mois d’avril, les touristes des États-Unis, d’Europe, mais aussi de Chine et de Corée du Sud, entre autres, ne sont plus autorisés à entrer au Japon. Mais à partir de juillet, si les chiffres du Covid-19 continuent à baisser, ces mesures d’interdiction pourraient rapidement évoluer.
Hiroshi Tabata, directeur de l’agence de tourisme japonaise, a déclaré que le gouvernement veut soutenir le tourisme avec un fonds de 11,5 milliards d’euros. Il subventionnerait jusqu’à la moitié des coûts des touristes qui viendraient séjourner sur le territoire japonais. Ce plan, qui doit encore être approuvé, a été détaillé lors d’une conférence de presse, rapporte le Japan Times.
 
Ce lundi, le Japon a levé l’état d’urgence qui était encore en vigueur dans certaines régions du pays, dont Tokyo. Le nombre de nouveaux patients atteints de Covid-19 continue de diminuer. “Nous avions des critères très stricts pour lever l’état d’urgence. Nous sommes arrivés à la conclusion qu’ils ont été respectés”, a déclaré le Premier ministre Shinzo Abe.
L’état d’urgence, qui avait été précédemment levé dans d’autres régions du pays, devait initialement s’appliquer jusqu’au 31 mai. Le Japon n’avait pas opté pour une restriction stricte de liberté de circulation. Le gouvernement avait simplement demandé à ses citoyens de rester chez eux autant que possible.
Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire