Le conseiller politique du président Ali Bongo est arrêté


Video player

Au Gabon, l’opération « Mains propres » continue de faire le ménage au sein de l’administration du pays. Cette fois, c’est le conseiller politique du président Ali Bongo qui a été emporté par la vague d’arrestation en cours.

Christian Patrichi Tanasa Mbadinga, l’ex-ADG de la Gabon Oil Company, nommé conseiller politique d’Ali Bongo lors du conseil des ministres du 7 novembre dernier a été arrêté et placé en garde à vue ce lundi 25 novembre, a-t-on appris.

Lire aussi :Mariage forcé : Une fille mineure porte plainte contre ses parents

Selon les informations, cette garde à vue pourrait durer 48 heures et être renouvelées sur ordre écrit du procureur de la République. Pour l’heure,  ses raisons n’ont pas été énoncées.

« Les choses se sont passées tout à fait normalement dans le strict respect des procédures. Tanasa Mbadinga a tout simplement honoré la convocation qu’il a reçue quelques jours auparavant. Il a été placé en garde à vue dans la foulée », explique une source proche de l’enquête, cité par La Libreville.

Lire aussi :« C’est Guillaume Soro qui a fait assassiner Ibrahim Coulibali. Son cœur arraché et emporté»

Selon la source, l’interpellation de Christian Patrichi Tanasa semble s’inscrire dans le cadre de l’opération anti-corruption lancée au Gabon le 10 novembre 2019.

Il convient de rappeler que  l’opération dite « Mains propre » a été  lancée dans le cadre d’une lutte sans merci contre la corruption et la fraude au sein de l’administration, enclenchée par le président gabonais Ali Bongo.

 

 

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire