Le pouvoir de l'information à votre portée sur doingbuzz.com
Le comité Miss France accusé de grossophobie par une prétendante
15/10/2019 à 11h37 par La redaction

Amandine Billoux rêvait d’être couronnée Miss France parce que c’était le souhait le plus cher de son papa décédé. Mais la jeune femme de 24 ans a appris qu’elle ne fera pas partie des douze candidates de Miss Auvergne 2019 pour Miss France 2020. Et elle accuse maintenant les organisateurs de grossophobie, affirmant avoir été exclue en raison de son poids.

« Par téléphone, on m’a dit que j’étais beaucoup trop ronde. C’est clairement de la grossophobie. Tout ça parce que je fais une taille 42, c’est dégueulasse. Mais ce n’est pas marqué dans le contrat. Seule la taille est rédhibitoire », a déclaré Amandine Billoux à France 3.

« On ne peut pas donner le motif de son éviction. Il y a sept membres du jury. On a estimé qu’Amandine n’avait pas sa place. Je ne peux pas en dire plus. Elle le sait elle-même. Elle est très jolie mais dans le règlement, le délégué peut refuser une candidature sans en donner le motif », a répondu Jean-Jacques Sabourin, délégué Centre-Val de Loire et d’Auvergne pour Miss France, lorsque questionné par les médias.

Mais Amandine Billoux n’a pas voulu lâcher le morceau.

« Entre l’élection à Brioude, où j’ai été élue première dauphine de Miss Volcans d’Auvergne, et aujourd’hui, j’ai perdu 8 kilos. Si j’étais vraiment trop grosse, il fallait me le dire à ce moment-là », s’est-elle agacée, en entrevue avec La Montagne.

« Oui, j’ai des formes et je les revendique. En France, les femmes ne font pas toutes du 36-38. C’est moi qui suis dans la norme, avec ma taille 42. (…) J’ai toujours été ronde, mais le seul critère physique qu’on nous a toujours donné, jusque-là, c’est la stature, la hauteur. Il n’a jamais été question de poids… Et pour cause : ce serait discriminant et donc illégal ! Le Comité Miss France se garde bien de le dire tout haut, mais agit en dessous. Il ne veut pas avoir à s’expliquer là-dessus, mais c’est flagrant. Je suis en colère, parce que tout ça est illégal et surtout très injuste…»

En entrevue avec Femme Actuelle, Sylvie Tellier, ex Miss France, a souhaité répondre aux accusations d’Amandine.

« Pour être qualifiée à une élection régionale, il faut avoir eu un titre. Or, Amandine Billoux n’en a pas eu. Elle a été dauphine lors d’une élection locale et n’avait donc pas d’accès direct à l’élection de Miss Auvergne. Dans ce cas précis, les délégués peuvent être amenés à sélectionner des jeunes femmes sur dossier mais le délégué n’a pas souhaité la garder pour cette session de rattrapages », a-t-elle affirmé.

« Il n’y a aucune sélection sur le poids. Cela reste un concours de beauté, il y a des critères physiques mais pas seulement : on juge aussi l’élégance, la culture générale… Il y a énormément de critères. Si elle n’a pas gagné l’élection locale, c’est que le public ne l’a pas choisie », a-t-elle ajouté.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 78 456 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Si vous êtes au Togo, on vous recommande ce site pour mieux vendre et acheter

togopapel

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

Côte d'Ivoire : Chris Yapi répond à ceux qui veulent le connaître

17/09/2020

Côte d’Ivoire...

Toujours présent sur les réseaux sociaux mais...
Côte d'Ivoire : Vincent Toh Bi Irié dévoile enfin les raisons de sa démission

17/09/2020

Côte d’Ivoire...

Le préfet d’Abidjan, Vincent Toh Bi Irié...
USA : la famille d'une afro-américaine tuée par la Police reçoit 12 millions de dollars

17/09/2020

USA :...

12 millions de dollars comme  dédommagement pour...
Côte d'Ivoire : bras de fer autour de l'éligibilité de Guillaume Soro

17/09/2020

Côte d’Ivoire...

C’est une bonne nouvelle pour le candidat...
Ghana : un voleur d’ordinateur écope de 21 ans de prison

17/09/2020

Ghana :...

La cour de justice du circuit de...
Des célébrités américaines boycottent Instagram

17/09/2020

Des célébrités...

  Ce mercredi 16 septembre, plusieurs personnalités...
USA : une femme reçoit une carte postale 100 ans après son envoi

17/09/2020

USA :...

Une femme s’est rendue sur les réseaux...
Côte d’Ivoire / Arrestation de Koua Justin à Korhogo : voici les raisons avancées

17/09/2020

Côte d’Ivoire...

Koua Justin, très proche de l’ancien président...
Un politicien devient populaire après avoir publié plus de 10000 photos à la fois sur son compte Facebook

17/09/2020

Un politicien...

Avant l’invention des médias sociaux, la politique...
Cameroun : Mgr Abraham Kome exige un code électoral équitable

17/09/2020

Cameroun :...

Monsieur Abraham Kome, l’évêque de Bafang dans...
PIB: la Côte d’Ivoire devient le pays le plus riche de l’Afrique de l’Ouest

17/09/2020

PIB: la...

L’économie ivoirienne a connu une belle progression...
Des sanctions économiques imposées à l’ancienne première dame gambienne par les Etats-Unis.

17/09/2020

Des sanctions...

Ce mardi 15 septembre, des sanctions économiques...
Muhammadu Buhari : « le Nigeria est la nation africaine la plus prospère du monde »

17/09/2020

Muhammadu Buhari...

Alors que le Nigeria se prépare à...
Côte d’Ivoire / Affaire candidature de Soro validée par la CADHP : le gouvernement ivoirien réagit

17/09/2020

Côte d’Ivoire...

Le porte-parole du gouvernement, Sidi Tiémoko Touré...
Nigeria : un garçon de 13 ans condamné à 10 ans de prison, l’UNICEF réagit !

17/09/2020

Nigeria :...

L’agence des droits de l’enfant UNICEF a...
Cameroun/Changement au sommet de l’Etat: Koffi Olomidé à un message pour les Camerounais

17/09/2020

Cameroun/Changement au...

Au cours d’une récente sortie sur sa...
L’Ivoirien Yaya Diomandé, premier lauréat du prix «Voix d’Afriques»

17/09/2020

L’Ivoirien Yaya...

Un rêve devenu réalité dit-il, fier d’avoir...
Ghana : Jerry Rawlings conseille la junte militaire

17/09/2020

Ghana :...

  Arrivés au Ghana dans le cadre...
Sénégal : qui, d’Abdoulaye Wade ou d’Idrissa Seck, peut prétendre au titre de chef de l’opposition ?

16/09/2020

Sénégal :...

Au sein de l’opposition sénégalaise, c’est la...
Libye : le pétrole au cœur des négociations

16/09/2020

Libye :...

La Russie échange avec la Turquie pour...

Amandine Billoux rêvait d’être couronnée Miss France parce que c’était le souhait le plus cher de son papa décédé. Mais la jeune femme de 24 ans a appris qu’elle ne fera pas partie des douze candidates de Miss Auvergne 2019 pour Miss France 2020. Et elle accuse maintenant les organisateurs de grossophobie, affirmant avoir été exclue en raison de son poids.

« Par téléphone, on m’a dit que j’étais beaucoup trop ronde. C’est clairement de la grossophobie. Tout ça parce que je fais une taille 42, c’est dégueulasse. Mais ce n’est pas marqué dans le contrat. Seule la taille est rédhibitoire », a déclaré Amandine Billoux à France 3.

« On ne peut pas donner le motif de son éviction. Il y a sept membres du jury. On a estimé qu’Amandine n’avait pas sa place. Je ne peux pas en dire plus. Elle le sait elle-même. Elle est très jolie mais dans le règlement, le délégué peut refuser une candidature sans en donner le motif », a répondu Jean-Jacques Sabourin, délégué Centre-Val de Loire et d’Auvergne pour Miss France, lorsque questionné par les médias.

Mais Amandine Billoux n’a pas voulu lâcher le morceau.

« Entre l’élection à Brioude, où j’ai été élue première dauphine de Miss Volcans d’Auvergne, et aujourd’hui, j’ai perdu 8 kilos. Si j’étais vraiment trop grosse, il fallait me le dire à ce moment-là », s’est-elle agacée, en entrevue avec La Montagne.

« Oui, j’ai des formes et je les revendique. En France, les femmes ne font pas toutes du 36-38. C’est moi qui suis dans la norme, avec ma taille 42. (…) J’ai toujours été ronde, mais le seul critère physique qu’on nous a toujours donné, jusque-là, c’est la stature, la hauteur. Il n’a jamais été question de poids… Et pour cause : ce serait discriminant et donc illégal ! Le Comité Miss France se garde bien de le dire tout haut, mais agit en dessous. Il ne veut pas avoir à s’expliquer là-dessus, mais c’est flagrant. Je suis en colère, parce que tout ça est illégal et surtout très injuste…»

En entrevue avec Femme Actuelle, Sylvie Tellier, ex Miss France, a souhaité répondre aux accusations d’Amandine.

« Pour être qualifiée à une élection régionale, il faut avoir eu un titre. Or, Amandine Billoux n’en a pas eu. Elle a été dauphine lors d’une élection locale et n’avait donc pas d’accès direct à l’élection de Miss Auvergne. Dans ce cas précis, les délégués peuvent être amenés à sélectionner des jeunes femmes sur dossier mais le délégué n’a pas souhaité la garder pour cette session de rattrapages », a-t-elle affirmé.

« Il n’y a aucune sélection sur le poids. Cela reste un concours de beauté, il y a des critères physiques mais pas seulement : on juge aussi l’élégance, la culture générale… Il y a énormément de critères. Si elle n’a pas gagné l’élection locale, c’est que le public ne l’a pas choisie », a-t-elle ajouté.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 78 456 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire