Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Le cofondateur de Netflix veut offrir 120 millions de dollars à des universités noires
20/06/2020 à 13h48 par La redaction

Pour prouver son engagement dans la lutte contre le racisme et son soutien au Black Lives Matter, le PDG et cofondateur de Netflix, Reed Hastings et sa femme Patty Quillin ont décidé de donner 120 millions de dollar à des universités noires "désavantagées en termes de dons financiers".

 

Suite à  la mort de George Floyd le 25 mai dernier aux USA et alors que les manifestations contre les violences policières et le racisme persistent, Netflix continue d'afficher son soutien au mouvement Black Lives Matter. Après avoir protesté contre les discriminations raciales dans un post Twitter et avoir mis à disposition gratuitement le documentaire choc d'Ava DuVernay intitulé 13th, la plate-forme créait une catégorie spéciale "Black Lives Matter", rassemblant plus de 40 films, séries et documentaires.

Lire aussi : Meurtre de George Floyd : l’ONU s’empare de la question du racisme et prend une décision

Ce mercredi 17 juin 2020, le couple  a annoncé dans un communiqué faire don de 120 millions de dollars aux HBCU (Historically black colleges and universities), ces universités traditionnellement noires "désavantagées en termes de dons financiers". « Nous avons tous les deux reçu le privilège d'une belle éducation et nous voulons aider plus d'étudiants, particulièrement des étudiants de couleur, à recevoir le même excellent début dans la vie », expliquent-ils.

 

Réparti entre Spelman, Morehouse College, deux universités d'Atlanta, et le United Negro College Fund, l'argent permettra de subventionner des bourses de quatre ans pour des dizaines de nouveaux étudiants sur les dix prochaines années. Ces universités « ont des résultats spectaculaires et pourtant elles sont désavantagées en termes de dons financiers. Les capitaux blancs sont généralement attribués de façon prédominante à des institutions blanches, ce qui perpétue la séparation des capitaux », a laissé entendre Reed Hastings.

 

Ce n'est pas une première.  Il avait déjà financièrement aidé des "charter schools", écoles privées financées par de l'argent public, et lancé un fonds philanthropique de 100 millions de dollars pour l'éducation des enfants en 2016.

Lire aussi : Un père et une belle-mère auraient tué leur fils de 11 ans en le forçant à boire de l'eau

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

U outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Pour prouver son engagement dans la lutte contre le racisme et son soutien au Black Lives Matter, le PDG et cofondateur de Netflix, Reed Hastings et sa femme Patty Quillin ont décidé de donner 120 millions de dollar à des universités noires "désavantagées en termes de dons financiers".

 

Suite à  la mort de George Floyd le 25 mai dernier aux USA et alors que les manifestations contre les violences policières et le racisme persistent, Netflix continue d'afficher son soutien au mouvement Black Lives Matter. Après avoir protesté contre les discriminations raciales dans un post Twitter et avoir mis à disposition gratuitement le documentaire choc d'Ava DuVernay intitulé 13th, la plate-forme créait une catégorie spéciale "Black Lives Matter", rassemblant plus de 40 films, séries et documentaires.

Lire aussi : Meurtre de George Floyd : l’ONU s’empare de la question du racisme et prend une décision

Ce mercredi 17 juin 2020, le couple  a annoncé dans un communiqué faire don de 120 millions de dollars aux HBCU (Historically black colleges and universities), ces universités traditionnellement noires "désavantagées en termes de dons financiers". « Nous avons tous les deux reçu le privilège d'une belle éducation et nous voulons aider plus d'étudiants, particulièrement des étudiants de couleur, à recevoir le même excellent début dans la vie », expliquent-ils.

 

Réparti entre Spelman, Morehouse College, deux universités d'Atlanta, et le United Negro College Fund, l'argent permettra de subventionner des bourses de quatre ans pour des dizaines de nouveaux étudiants sur les dix prochaines années. Ces universités « ont des résultats spectaculaires et pourtant elles sont désavantagées en termes de dons financiers. Les capitaux blancs sont généralement attribués de façon prédominante à des institutions blanches, ce qui perpétue la séparation des capitaux », a laissé entendre Reed Hastings.

 

Ce n'est pas une première.  Il avait déjà financièrement aidé des "charter schools", écoles privées financées par de l'argent public, et lancé un fonds philanthropique de 100 millions de dollars pour l'éducation des enfants en 2016.

Lire aussi : Un père et une belle-mère auraient tué leur fils de 11 ans en le forçant à boire de l'eau

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire