Le chef de l’État islamique Abu Ibrahim al-Qurayshi tué en Syrie, selon les États-Unis


Video player

Le chef du groupe État islamique (EI) a été tué lors d’un raid nocturne des forces spéciales américaines dans le nord-ouest de la Syrie, a déclaré le président Joe Biden.

M. Biden a indiqué que la mort d’Abu Ibrahim al-Hashimi al-Qurayshi avait “éliminé une menace terroriste majeure pour le monde”.

Qurayshi a fait exploser une bombe et s’est tué ainsi que des membres de sa propre famille “dans un dernier acte de lâcheté désespérée”, a ajouté le président.

Les premiers intervenants syriens ont déclaré avoir trouvé les corps de 13 personnes après le raid.

L’opération visait un immeuble résidentiel de deux étages à la périphérie de la ville d’Atmeh, tenue par l’opposition, située dans le nord de la province d’Idlib et à proximité de la frontière avec la Turquie.

La région est un bastion de plusieurs groupes djihadistes qui sont de féroces rivaux de l’EI, ainsi que des factions rebelles soutenues par la Turquie qui combattent le gouvernement du président syrien Bashar al-Assad.

Le président Biden a été informé pour la première fois par des commandants militaires américains il y a plus d’un mois de l’opération visant à capturer ou à tuer Qurayshi, un militant irakien vétéran également connu sous le nom d’Abdullah Qardash et Hajji Abdullah, ont déclaré des responsables américains.

Les rapports des services de renseignement avaient établi que Qurayshi vivait avec sa famille au deuxième étage de l’immeuble résidentiel d’Atmeh et qu’il ne s’aventurait jamais à l’extérieur, utilisant plutôt des courriers pour envoyer ses ordres aux cellules de l’EI en Syrie et ailleurs, ont-ils déclaré. Une autre famille qui n’était pas censée être liée à l’EI ou au courant de la présence de Qurayshi vivait au rez-de-chaussée.

M. Biden a donné son feu vert au raid mardi et l’a surveillé en temps réel depuis la salle de crise de la Maison Blanche alors que plusieurs hélicoptères sont arrivés à Atmeh vers minuit jeudi (22h00 GMT mercredi).

Des sources locales ont précisé que les forces spéciales américaines faisaient face à une forte résistance au sol et qu’elles avaient essuyé des tirs de canons antiaériens montés sur des véhicules. Des coups de feu et des bombardements ont été entendus pendant deux heures avant le départ des hélicoptères.

Des responsables américains ont estimé que la famille vivant au rez-de-chaussée – une femme, un homme et plusieurs enfants – avait été évacuée en lieu sûr au début du raid.

Cependant, Qurayshi a ensuite “fait exploser une bombe qui l’a tué ainsi que des membres de sa propre famille, y compris des femmes et des enfants”, selon une source, citée par l’agence de presse Reuters.

Abu Bakr al-Baghdadi, le prédécesseur de Qurayshi, s’est suicidé ainsi que trois enfants en faisant exploser un gilet explosif lors d’un raid des forces spéciales américaines sur une cachette, qui n’était qu’à 16 km (10 miles) d’Atmeh, le lieu de ce dernier raid.

Quel est ton avis sur le site ?

View Results

loading - Le chef de l'État islamique Abu Ibrahim al-Qurayshi tué en Syrie, selon les États-Unis Loading ...
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire