Le chef de l’armée burkinabé rend visite aux survivants de l’attaque


Video player

Le dirigeant de l’armée du Burkina Faso, Paul-Henri Sandaogo Damiba, s’est rendu à Seytenga, une ville du nord de son pays où les insurgés ont tué des dizaines de personnes au cours du week-end.

Pour un commandant qui reprochait autrefois aux politiciens de ne pas soutenir la lutte de l’armée contre les militants, cette visite était inconfortable.
Des survivants désemparés attendaient le long de la route tandis que Damiba venait prononcer un discours.
« Nous sommes venus exprimer d’abord notre chagrin, puis notre compassion pour les habitants de Seytenga », a-t-il déclaré.
Les villageois qui ont fui Seytenga ont accusé l’armée d’avoir abandonné la ville alors que les insurgés attaquaient. Pendant plusieurs heures samedi soir, des hommes armés se sont déplacés sans entrave dans le village de Seytenga, tirant, incendiant et pillant, ont-ils déclaré.
Pour justifier son coup d’État de janvier, Sandaogo a déclaré que la classe politique de Ouagadougou n’avait pas donné de moyens aux forces de sécurité et pour affronter les militants islamistes du nord et de l’est.
Le massacre de Seytenga est le deuxième pire de l’histoire de l’insurrection du Burkina, qui a commencé en 2015 lorsque des militants ont lancé des raids transfrontaliers depuis le Mali.
La violence a fait fuir près de deux millions de personnes de leur foyer.

Quel est ton avis sur le site ?

View Results

loading - Le chef de l'armée burkinabé rend visite aux survivants de l'attaque Loading ...
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire