A la une Actualités Mali

Le célèbre écrivain malien Seydou Badian n’est plus dans le monde des vivants  

Publié par Georges Traore

 

Le fameux écrivain malien Seydou Badian Kouyaté est mort à Bamako ce vendredi 28 décembre à  l’âge de 90 ans. C’est du moins ce qu’a annoncé sa famille à la presse.

« Seydou Badian Kouyaté est mort vendredi nuit dans une clinique à Bamako », a déclaré à l’AFP Oumar Coulibaly, un membre de sa famille.

Si l’on se réfère à la pensée d’Ahmadou Hampaté Bâ, qui dit « en Afrique, quand un vieillard meurt, c’est une bibliothèque qui brule », alors la mort de Seydou Badian n’en est pas le moindre surtout de par son engagement littéraire et politique.

 

« C’est un éminent écrivain. Ses romans sont enseignés dans tout le continent africain. Il a toujours servi de conseiller et de guide pour la nouvelle génération d’écrivains africains », a déclaré ce samedi le président de l’Association des écrivains du Sénégal, Alioune Badara Bèye, sur une radio privée sénégalaise RFM.

 

Son engagement politique

 

Né en 1928, Seydou Badian Kouyaté a fait ses études en médecine à l’université de Montpellier en France avant de rentrer au pays (Mali). Pour marquer ses ambitions politiques, Seydou Badian s’y était engagé. Ce qui lui a valu le poste ministériel durant le régime du premier président malien, Modibo Keïta (1960-1968).

 

Lors du coup d’Etat de Moussa Traoré qui a renversé Modibo Keïta en 1968, Seydou Badian avait été arrêté puis jeté à Kidal (nord) pour ses peines. Après sa mise en liberté, il s’est exilé pendant des années au Sénégal le pays de l’autre idole littéraire Senghor, où il a encore construit une famille.

Ses ouvrages et ses distinctions

Seydou Badian Kouyaté est l’auteur de plusieurs ouvrages dont « la saison des pièges » et « Sous l’orage ». Dans sous l’orage, le maître de la plume met en exergue le conflit de la génération dans une Afrique trainée par les divergences entre jeunes et anciens.

En 1957 il écrit Sous l’orage, en1965, c’était le tour des Dirigeants africains face à leurs peuples, en 1976 le Sang des masques, en1977, Noces sacrées et en 2007, la Saison des pièges, Nouvelles Éditions ivoiriennes et Présence africaine.

Ce célèbre  écrivain avait reçu des distinctions dont le Grand prix littéraire d`Afrique noire, grand prix des mécènes à l’édition 2017 des Grand prix des associations littéraires.

 

Intégrez les groupes Whatsapp ci-dessous selon vos pays de résidence pour recevoir en instantané toutes les offres d'emploi proches de chez vous.- Bénin - Niger - Sénégal - Togo - Côte d'Ivoire - Cameroun -Pour les autres pays NB:Ces offres peuvent être bien utiles pour vous mais aussi pour vos proches donc n'hésitez pas à les partager aussi autour de vous.

Nouveauté au Togo: Edem Drackey - Amévévé

Un son qui donne des frissons de part la belle mélodie mais aussi les paroles bienveillantes qu'il contient

Pour le télécharger gratuitement

Clique ici

A propos du rédacteur

Georges Traore

Lâcher un commentaire sur doingbuzz