Le bilan du cyclone Batsirai s’élève à 20 morts à Madagascar


Video player

Au moins 20 personnes ont été tuées et plus de 55 000 autres ont été déplacées après le passage du cyclone Batsirai sur la côte est de Madagascar, ont indiqué des responsables.

La tempête tropicale s’est rapidement affaiblie alors qu’elle se déplaçait vers le sud-ouest à travers l’île, manquant la capitale Antananarivo et posant peu de risques pour les autres régions à l’exception de fortes pluies, a annoncé lundi le département météorologique national.

Batsirai, le deuxième plus grand cyclone d’Afrique australe cette année, devrait se dissiper davantage à sa sortie de Madagascar et ne devrait pas poser de risque sérieux pour le Mozambique, a déclaré le département météorologique.

Les autorités malgaches travaillent pour réparer les dégâts causés par Batsirai.

Le président Andry Rajoelina s’est rendu lundi dans la ville de Mananjary pour constater les destructions causées par la tempête et les efforts de secours.

Batsirai a détruit environ 3 000 habitations et bâtiments gouvernementaux et en a inondé 5 700 autres à Mananjary et dans les villes voisines, ont indiqué des responsables.

“La première chose que fait le gouvernement est de voir comment réparer et réhabiliter les bâtiments administratifs, en donnant la priorité aux centres de santé et aux hôpitaux”, a déclaré le général Elack Andriankaja, directeur général de l’Office national de gestion des risques et des catastrophes, à l’agence de presse Associated Press.

“De nombreux bâtiments administratifs sont complètement détruits dans ces régions, et notamment à Mananjary”, a-t-il déclaré.

Madagascar reprenait encore les morceaux après que la tempête tropicale Ana ait touché au moins 131 000 personnes à travers l’île fin janvier, la plupart des 55 décès étant survenus à Antananarivo. Ana a également frappé le Malawi, le Mozambique et le Zimbabwe, faisant des dizaines de morts.

“Crise humanitaire”

Le cyclone a en partie détruit la route principale reliant le nord et le sud de l’île, “ce qui rendra difficile l’accès et les renforts aux villages, y compris dans les zones touchées par la sécheresse”, a déclaré Jean Benoit Manhes, représentant de l’agence des Nations unies pour l’enfance UNICEF à Madagascar.

« Madagascar est dans une crise humanitaire constante », a-t-il ajouté.

Environ 20 routes et 17 ponts ont été coupés, selon l’agence de gestion des catastrophes du pays.

Certaines des zones les plus durement touchées, comme la ville de Manakara, sont devenues inaccessibles, a indiqué l’agence humanitaire des Nations Unies OCHA.

L’ONU a effectué lundi son premier vol pour tenter d’évaluer les dégâts et la meilleure façon d’y répondre.

Quelque 10 000 personnes à La Réunion se sont retrouvées sans électricité dimanche, trois jours après le passage de Batsirai sur l’île française, blessant 12 personnes.

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa a dit dimanche lors d’un sommet des dirigeants africains que le continent « subissait les pires impacts des phénomènes associés au réchauffement climatique tels que les sécheresses, les inondations et les cyclones ».

“Bien qu’ils ne soient pas responsables du changement climatique, ce sont les Africains qui en supportent à la fois le poids et le coût”, a-t-il reconnu.

[newsletter_form]
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire