Le Bénin va ouvrir une école de sorcellerie

 

C’est une première en Afrique occidentale. Très bientôt, le Bénin pourrait le premier pays de la sous région à former des gens qui s’intéressent à la sorcellerie. C’est un projet du journaliste et écrivain Florent Eustache Hessou, désormais Docteur en sociologie anthropologie de développement de l’UAC.

 

Florent Eustache Hessou projette de créer cette école afin de partager les connaissances découvertes dans sa thèse : « Représentations sociales de la sorcellerie (AZE) chez les fon du Sud-Bénin ». Par son entreprise, le journaliste veut permettre à ce que personne ne soit ni bourreau ni victime de la magie.

À lire aussi :
Bénin : Reckya Madougou mal en point ?

 

« A la fin du mois, je crée mon école de sorcellerie. Cette école va enseigner les sciences que je viens de découvrir dans ma thèse afin que personne ne soit ni bourreau ni victime », a confié Dr Florent Eustache Hessou après sa soutenance mercredi dernier.

À lire aussi :
Bénin : "Cette élection est une vraie réussite", Romuald Wadagni

 

En d’autres termes, cette école n’enseingnera pas ses apprenants à devenir sorcier. Plutôt, elle ve leur donner des connaissances pour qu’ils soient vraiment afin de se protéger contre cette pratique.

 

« Moi j’ai démontré dans ma thèse qu’on peut utiliser les côtés positifs de la sorcellerie. J’ai découvert dans ma recherche qu’en réalité une sorcière est une personne qui a des connaissances, c’est quelqu’un qui connaît beaucoup de chose », a-t-il déclaré.

À lire aussi :
Bénin : Un homme en possession de 3 millions de faux billets arrêté

Avec 24 heures au Bénin

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆
Mots clés:, ,

Laisser votre commentaire