Laurence Adjoua Aka, la première femme commando de la gendarmerie nationale ivoirienne

 

La gendarmerie nationale de Côte d’Ivoire a désormais sa première femme commando. Il s’agit du Lieutenant, Laurence  Adjoua Aka.

Elle a été présentée ce vendredi 13 décembre 2019 à la cérémonie de remise de bérets aux nouveau Gendarmes Commandos. Cette commémoration s’est déroulée au camp de Gendarmerie d’Agban à Abidjan après trois mois et deux semaines de formation à l’école de gendarmerie de Toroguhé.

Laurence  Adjoua a dirigé la troupe lors de la ladite cérémonie qui a été présidée par le Ministre d’Etat Hamed Bakayoko  en présence du Général de Brigade Alexandre Apalo Touré Commandant Supérieur de la gendarmerie nationale.

À lire aussi :
Côte d'Ivoire : le premier ministre Patrick Achi frappé par un malheur

Le Lieutenant Laurence Adjoua Aka vient de rentrer dans l’histoire de la gendarmerie nationale de Côte d’Ivoire. En effet, seule femme parmi les plus de 300 hommes, elle s’est démarquée des autres femmes de la gendarmerie nationale en allant jusqu’à la formation commando.

Après avoir subi avec succès toutes les étapes de cette formation, ses efforts sont récompensés. Désormais, elle devient la première femme officier-commando de la gendarmerie nationale, corps d’élite réservé aux hommes. Le ministre d’Etat Hamed Bakayoko tout en félicitant le Général Apalo Touré, a marqué sa reconnaissance à tous les encadreurs ainsi qu’au Lieutenant Laurence Adjoua Aka.

À lire aussi :
Abidjan : Le phénomène "s3xe party" en vogue dans la capitale

Présent au cours de cette célébration des nouveaux bérets rouges, le ministre d’Etat, ministre de la Défense, a félicité les nouveaux commandos gendarmes tout en les engageant à demeurer des commandos à vie.

« Je voudrais féliciter le lieutenant Aka Adjoua Laurence première femme officier-commando. Merci à la gendarmerie d’accorder une place au genre. Cela veut dire que les femmes ont aussi la force physique pour faire le travail des hommes », a déclaré le ministre de Défense.

À lire aussi :
Côte d'Ivoire : en pleine opération, un cambrioleur se retrouve les mains collées à une voiture

Cette première vague de la session 2019, compte 337 commandos, officiers et sous-officiers. Sur 600 postulants, 434 ont été retenus après une visite médicale et seulement 337 d’entre eux ont pu obtenir après des efforts et des sacrifices leurs brevets et attributs de commandos.

Il est à notifier que, quatre (4) femmes font déjà partie de ce corps d’élite des forces de défense et de sécurité. Une première depuis l’indépendance du pays en 1960.

 

--
jobwide
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire