A la une Interview

L’artiste de la chanson Jacartiste répond aux questions de Fleur.

Publié par La redaction

Fleur: Jacartiste; peux-tu nous expliquer ce nom d’artiste?

Jacartiste: JACARTISTE vient de “Jacques l’artiste”, un surnom qui m’a été donné depuis le collège par les camarades de classes parce que j’étais passionné de la musique. Au fil du temps le « l’ » s’est égaré (sourire) et il ne restait plus que « JACQUES ARTISTE ». Alors j’ai laissé tomber le « QUES » pour en faire un nom d’artiste en un mot « JACARTISTE »

Fleur: Tu étais professeur et aujourd’hui fonctionnaire. Tes collègues ta voient comment aujourd’hui?

Jacartiste: Mes collègues apprécient beaucoup ce que je fais comme musique et m’encouragent à persévérer. De temps à autre je reçois des messages de soutien de leur part, des messages qui me font chaud au cœur. Je profite alors de l’occasion pour leurs faire un coucou spécial et leurs dire « MERCI »

Fleur: Officiellement, tu as combien de titres à ton actif?

Jacartiste: Officiellement j’ai trois (3) singles et un quatrième qui n’est rien d’autre que la version acoustique du deuxième single baptisé « Somélagnon »

Fleur: La musique pour toi est une passion. Sur ta carte d’identité il y a quelle profession inscrite?

Jacartiste: Il est écrit « aiguilleur du ciel »

Fleur: Dans ce showbiz, tu t’es plusieurs fois fait duper. Tu penses que c’est dû à quoi?

Jacartiste: Je crois que c’est dû au fait que je faisais mes premiers pas dans ce monde du showbiz qui m’était totalement méconnu et où il était question de « biz à chaud » dont les naïfs n’avaient pas leur place

Fleur: Il n’y a pas assez de scènes au Togo certes mais qu’est-ce qui explique ton absence sur les quelques unes existantes ?

Jacartiste: Parlant de scène je crois qu’en partie c’est dû au fait qu’il n’y avait pas un bon staff qui m’accompagnait. Ma disponibilité à prester sur les scènes en est aussi un facteur contributif

Fleur: Somélagnon une chanson que plusieurs jeunes adoptent comme hymne. Comment as-tu eu l’inspiration?

Jacartiste: « Somélagnon » c’est-à-dire « demain sera beau » c’est l’histoire de ma vie sinon presque. Si seulement je pouvais faire parler KARA, cette ville où j’ai grandi, cette ville où j’ai écrit les pages sombres d’un passé, aujourd’hui passé. Si seulement elle pouvait vous conter l’histoire de ce jeune garçon qui, issu d’une famille modeste, vient de très très loin. Je sais ce que c’est que de ne pas avoir de quoi manger le matin, avant d’aller à l’école. Orphelin de père et de mère, j’ai dû faire deux ou trois fois plus pour avoir les mêmes chances que les autres. Et personne ne pensait que le petit Nimon arriverait si loin. Aujourd’hui, on rend grâce, tout ceci est du passé. J’ai un bon emploi, une magnifique petite famille et les moyens de produire ma propre musique. Je remercie de tout cœur, toutes ces personnes que Dieu a mises sur ma route. Je voulais que cette chanson soit un témoignage fort et qu’elle puisse donner de l’espoir et du courage à ceux dont les regards dictent la douleur des coups de la vie, à ces jeunes-là, qui sont presque à bout de souffle et qui sont tentés de désarmer. Que personne ne leurs fasse croire que leurs rêves resteront à l’état de rêve. Dieu prend note de leurs efforts, il fera beau demain

Fleur: Est-ce vrai que KanAa fut ton élève?  D’où le featuring ? Parce que tu l’admires bien et on le remarque sur les réseaux sociaux.

Jacartiste: Absolument pas ! (rire). KanAa, que je salue au passage, fut un camarade d’école (Collège Chaminade). Nous sommes de la même promotion depuis la 6ème jusqu’en Terminale. Il m’a toujours soutenu et encouragé. KanAa m’a fait aimer le Rap et j’ai toujours rêvé faire un featuring avec lui. Alors j’ai travaillé dur pour le convaincre à croire en mon talent et à me dire « oui » pour le feat.

Fleur: Sexe / alcool / Cigarette. Vous succombez plus rapidement auquel?

Jacartiste: Cigarette, non. Je ne suis pas dans la cigarette. Quant au reste je suis du genre mesuré et raisonnable

Fleur: Un coup de coeur et/ou coup de gueule !!!

Jacartiste: Coup de cœur aux artistes du 228 qui se soutiennent de plus en plus. Que cela ne soit que le « début du commencement » (Comme l’a si bien chanté le groupe TOOFAN) de l’unité des acteurs du show-biz en général et des artistes en particulier
Coup de gueule à tous ces rappeurs bourrés de talents, ces rappeurs au flow impressionnant, qui ne font que clasher dans presque tous leurs singles. Qu’ils canalisent cette colère pour toucher le cœur du citoyen lamda égaré, qui tire le pays par derrière

Fleur: Et votre mot de fin.

Jacartiste: Merci à toi, Fleur, pour cette occasion d’expression que tu m’offres et merci pour tous tes efforts afin que 228 ne soit pas qu’un simple nombre mais une identité remarquable. Coucou spécial à tout mon staff, aux acteurs du show-biz, à tous mes collègues de services, à mes anciens élèves et étudiants, à ma famille et à tous mes fans qui ne cessent de me dire « Avance seulement, nous somme derrière toi ». Alors Suivez-moi dans mon monde et vous ne serez pas déçus.

Abonne toi à notre newsletter


Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à doingbuzz.com et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail
Invalid email address
Nous promettons de ne pas vous spammer. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Intégrez les groupes Whatsapp ci-dessous selon vos pays de résidence pour recevoir en instantané toutes les offres d'emploi proches de chez vous.- Bénin - Niger - Sénégal - Togo - Côte d'Ivoire - Cameroun -Pour les autres pays NB:Ces offres peuvent être bien utiles pour vous mais aussi pour vos proches donc n'hésitez pas à les partager aussi autour de vous.
Vous aimez? Soyez pas avares, Faites découvrir à vos amis! !

A propos du rédacteur

La redaction

Premiers sur l'exclusivité et tout ce qui est sujet brûlant Culture · Cinéma . Interviews · Musique · Clips · Paroles · Emploi . People . Téléchargement etc..
Le web étant devenu un facteur incontournable dans la promotion d'un artiste et de ses oeuvres, s'incarne en projecteur sur la musique africaine en particulier et la culture africaine en général. Un projecteur qui extrapole sa lumière sur les actualités sportives et diverses pour plus de complexité. Une équipe homogène et dynamique assure le buzz comme nom l'indique. , l'exclu et le buzz sont ici!* Email: !

Lâchez votre commentaire

  S’abonner  
Notifier de