L’armée française abat plus de 50 djihadistes au Mali


Video player

Au Mali, l’armée française a tué plus de 50 djihadistes près de la frontière burkinabè. Une cinquantaine de djihadistes ont été tués ce vendredi lors d’une opération de l’armée française menée au Mali précisément dans la zone « trois frontières » à quelques mètres de la frontière Mali-Burkina Faso.

Lire aussi : Maroc : un gardien de prison tué par un détenu djihadiste


Selon les informations, cette opération a non seulement permis d’abattre des djihadistes affiliés à Al-Qaïda, mais a également permis la saisie des armes et du matériel. « Le 30 octobre au Mali, la force Barkhane a conduit une opération qui a permis de neutraliser plus de 50 djihadistes, confisquant également des armes et du matériel », a annoncé le 2 novembre dernier, la ministre des armées, Florence Parly.


« Cette action d’opportunité porte un coup significatif à un groupe terroriste affilié à Al-Qaïda, une katiba d’Ansarul Islam, opérant dans la région de Boulikessi, près de la frontière avec le Burkina Faso » a-t-elle ajouté. D’après la ministre, l’armée française avait repéré des drones dans une colonne de djihadiste à moto. « Ces motos se sont ensuite groupées et dissimulées sous les arbres. Nous avions deux mirages dans la zone, Barkhane a immédiatement déclenché l’opération et lancé une frappe » a laissé entendre la ministre Florence Parly ce lundi.

 

Lire aussi : Cameroun : Des dizaines de morts dans une attaque djihadiste

On compte au total une cinquantaine d’armes qui ont été saisies et près d’une trentaine de motos ont été détruites.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire