Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
L’après Covid-19 : le digital comme solution essentielle pour se relever de la crise économique
22/05/2020 à 23h03 par La redaction

Selon les prévisions de Banque mondiale, la croissance en Afrique subsaharienne devrait chuter brutalement, atteignant une fourchette comprise entre 2,1 et 5,1 % en 2020, et ouvrant ainsi sur la première récession de la région depuis plus de 25 ans. Si cette période est pétrie d’anxiété, de doutes et de remise en question, elle nous a toutefois aussi ouvert les yeux sur de nombreux exemples de résilience, que ce soit en Afrique ou ailleurs.

La préparation, un élément nécessaire pour se relever d’une crise

Ce qui nous a particulièrement inspiré chez Huawei, pendant cette période de ralentissement économique ce sont les danseurs du ballet de Shanghai. Ces derniers ont continué à répéter, masques au visage, on les voit danser avec grâce. Malgré la crise et les précautions nécessaires, ils ne se sont pas arrêtés de pratiquer leur art en se focalisant sur la préparation de leur prochaine représentation du Lac des Cygnes. Faisant preuve de résilience, le Ballet de Shanghai a refusé que la crise décide pour lui du sort de son spectacle.

La préparation, surtout en temps d’adversité, est absolument indispensable pour appréhender le futur avec confiance et sérénité. Telle est la philosophie que le monde devrait endosser. Il existe un adage chinois particulièrement connu : de l’amertume de l’hiver naît le doux parfum du printemps. C’est pourquoi, avec l’ensemble de nos partenaires, nous travaillons à l’après-crise.

Le digital, notre réponse à l’incertitude liée à la crise

Nous l’avons vu, le digital été essentiel lorsqu’il a fallu s’adapter aux transformations qu’a dicté le Covid-19 ; et ce non seulement dans la restructuration du travail, mais également pour garder le lien avec nos proches. Aussi indispensables qu’ils l’ont été pendant le confinement, les outils technologiques le seront tout autant après la crise sanitaire actuelle. D’autant plus qu’à la menace sanitaire s’ajoutera une contraction économique de taille, comme le prédisent les institutions économiques internationales.

Chez Huawei, nous sommes conscients que la levée du confinement, pour de très nombreuses entreprises, ne signifie pas un retour à la normale. En effet, les règles de distanciation sociale seront sûrement toujours de mises, et ce pour une période encore indéterminée. Pour cela, nous nous engageons à continuer à proposer des solutions de connectivité de la meilleure qualité possible, tout en continuant à les perfectionner. Le but étant que nous restions plus que jamais connectés et unis.

Une collaboration nécessaire entre gouvernements et secteur privé

Dans la course au leadership numérique mondiale, les gouvernements africains ont un rôle de premier plan à jouer, et ce par l'élaboration de politiques visionnaires et audacieuses. Dans l’idée d’atteindre l’objectif continental de la transformation numérique, les gouvernements ne doivent pas agir en acteurs isolés. Nous sommes ainsi convaincus que la collaboration avec un secteur privé dynamique partageant une vision commune avec l’État est fondamentale.
Le continent manque d'infrastructures, ce qui entraîne un accès limité de nombreux citoyens aux services publics. Avec la dématérialisation croissante des services publics, un plus grand nombre d'Africains pourraient bénéficier d'un meilleur accès à l'éducation ou aux soins de santé. Pour cela, les TICs s’avèrent plus que jamais nécessaires.

Exemples éclairants de la nécessité des TICs : la santé et l’éducation

C’est à ce titre que Huawei est très présent dans le secteur éducatif notamment. Nous avons ainsi mis en place des partenariats avec près de 300 universités du continent (Égypte, Maroc, Tunisie, Algérie, Côte d’Ivoire, Sénégal, Cameroun, République Démocratique du Congo…). Cette initiative a permis de former 80 000 étudiants africains aux Technologies de l’Information et de la Communication (TIC). L’entreprise a également très vite lancé le programme « Learning Never Stops » avec les Huawei ICT Academy du monde entier – dont environ 300 en Afrique, afin d’assurer la continuité pédagogique. Ce dispositif de formation en ligne s’est donné comme objectif la formation de 50 000 étudiants d’ici fin 2020.

Par ailleurs, en matière de santé, la crise actuelle nous prouve à quel point la E-santé est absolument nécessaire. Huawei a notamment collaboré avec les départements de la santé marocain et gabonais pour l’accès à une plateforme d’Intelligence Artificielle, Huawei Cloud, afin d’accélérer la phase de diagnostic des malades, et ce dans le respect formel des données personnelles.

En définitive, préparation et innovation sont les mots qui doivent nous habiter pour une sortie de crise efficace. Le digital est primordial pour dépasser la crise économique que le Covid-19 va entrainer. Les TICs, nous en sommes convaincus, nous permettront de sortir de cette crise grandis.

Par Jibin CAO, Président de Huawei Northern Africa

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 505 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

Côte d’Ivoire: Alassane Ouattara justifie la raison de son troisième mandat

13/10/2020

Côte d’Ivoire:...

En visite de famille à Odienné dans...
Présidentielle ivoirienne/ voici la date fixée pour le retrait des cartes d’électeurs

13/10/2020

Présidentielle ivoirienne/...

La Commission Électorale Indépendante (CEI) de Côte...
Alison-Madueke : la Nigériane recherchée dans trois pays pour l’un des plus grands détournements de fonds de l’histoire

13/10/2020

Alison-Madueke :...

Alison-Madueke, première femme présidente de l’OPEP (Organisation...
Deux militaires proches de Guillaume Soro s'évadent de prison

13/10/2020

Deux militaires...

2 militaires dits proches de Guillaume Soro...
Drame au Bénin : Plus de 800 motos neuves calcinées

13/10/2020

Drame au...

Grosse perte pour des propriétaires d’une boutique...
Togo : un maire vient d'être destitué

12/10/2020

Togo :...

  C'est une première depuis le début...
Au chômage, malgré trois Masters ce jeune homme émeut la toile

12/10/2020

Au chômage,...

Malgré un parcours académique, très riche, Bamba...
Affi N'guessan : "Là où c'est calé, nous allons décaler"

12/10/2020

Affi N’guessan...

« Là où c'est bouclé, nous allons...
Nécrologie: Décès de l’acteur Simon Pierre Nikiema dit BRIGA

12/10/2020

Nécrologie: Décès...

« Briga » de son vrai nom Simon Pierre...
L'opposition ivoirienne appelle l'ONU au secours

12/10/2020

L’opposition ivoirienne...

  Les membres de l'opposition ivoirienne se...
Faure Gnassingbé a présidé son premier séminaire gouvernemental

12/10/2020

Faure Gnassingbé...

Faure Gnassingbé, le père de la nation...
Soumaïla Cissé, prochain Président malien ?

12/10/2020

Soumaïla Cissé,...

Six mois après son kidnapping, le leader...
Côte d'Ivoire : Hamed Bakayoko vient d'avoir son doctorat

12/10/2020

Côte d’Ivoire...

Félicitations au Premier ministre pour ce nouveau...
Murielle Ahouré nommée ambassadrice nationale de l’UNICEF

12/10/2020

Murielle Ahouré...

La championne du monde s’engage pour l’éducation...
Malcolm X : un de ses assassins révèle le motif du meurtre-Vidéo

12/10/2020

Malcolm X...

Malcolm X s’exprimait lors d’une manifestation de...
Côte d'Ivoire : Debordo Leekunfa se prononce sur la situation sociopolitique

12/10/2020

Côte d’Ivoire...

  La tension sociopolitique qui sévit en...
Côte d’ivoire: ”Nous sommes prêts à mourir pour notre pays…”, les vérités d’Amon Tanoh à Alassane Ouattara

12/10/2020

Côte d’ivoire:...

S’il y a un homme dont le...
10 choses que vous ne saviez (peut-être) pas sur Osama Ben Laden

12/10/2020

10 choses...

Cela fait quatre ans qu’une opération du...
Le Sénégal veut inscrire son traditionnel ”Thiébou dieune” au patrimoine de l’Unesco

12/10/2020

Le Sénégal...

Le dossier complet de la candidature est...
Mali : Une otage Suisse tuée par des terroristes

11/10/2020

Mali :...

Le conseiller fédéral suisse des Affaires étrangères...

Selon les prévisions de Banque mondiale, la croissance en Afrique subsaharienne devrait chuter brutalement, atteignant une fourchette comprise entre 2,1 et 5,1 % en 2020, et ouvrant ainsi sur la première récession de la région depuis plus de 25 ans. Si cette période est pétrie d’anxiété, de doutes et de remise en question, elle nous a toutefois aussi ouvert les yeux sur de nombreux exemples de résilience, que ce soit en Afrique ou ailleurs.

La préparation, un élément nécessaire pour se relever d’une crise

Ce qui nous a particulièrement inspiré chez Huawei, pendant cette période de ralentissement économique ce sont les danseurs du ballet de Shanghai. Ces derniers ont continué à répéter, masques au visage, on les voit danser avec grâce. Malgré la crise et les précautions nécessaires, ils ne se sont pas arrêtés de pratiquer leur art en se focalisant sur la préparation de leur prochaine représentation du Lac des Cygnes. Faisant preuve de résilience, le Ballet de Shanghai a refusé que la crise décide pour lui du sort de son spectacle.

La préparation, surtout en temps d’adversité, est absolument indispensable pour appréhender le futur avec confiance et sérénité. Telle est la philosophie que le monde devrait endosser. Il existe un adage chinois particulièrement connu : de l’amertume de l’hiver naît le doux parfum du printemps. C’est pourquoi, avec l’ensemble de nos partenaires, nous travaillons à l’après-crise.

Le digital, notre réponse à l’incertitude liée à la crise

Nous l’avons vu, le digital été essentiel lorsqu’il a fallu s’adapter aux transformations qu’a dicté le Covid-19 ; et ce non seulement dans la restructuration du travail, mais également pour garder le lien avec nos proches. Aussi indispensables qu’ils l’ont été pendant le confinement, les outils technologiques le seront tout autant après la crise sanitaire actuelle. D’autant plus qu’à la menace sanitaire s’ajoutera une contraction économique de taille, comme le prédisent les institutions économiques internationales.

Chez Huawei, nous sommes conscients que la levée du confinement, pour de très nombreuses entreprises, ne signifie pas un retour à la normale. En effet, les règles de distanciation sociale seront sûrement toujours de mises, et ce pour une période encore indéterminée. Pour cela, nous nous engageons à continuer à proposer des solutions de connectivité de la meilleure qualité possible, tout en continuant à les perfectionner. Le but étant que nous restions plus que jamais connectés et unis.

Une collaboration nécessaire entre gouvernements et secteur privé

Dans la course au leadership numérique mondiale, les gouvernements africains ont un rôle de premier plan à jouer, et ce par l'élaboration de politiques visionnaires et audacieuses. Dans l’idée d’atteindre l’objectif continental de la transformation numérique, les gouvernements ne doivent pas agir en acteurs isolés. Nous sommes ainsi convaincus que la collaboration avec un secteur privé dynamique partageant une vision commune avec l’État est fondamentale.
Le continent manque d'infrastructures, ce qui entraîne un accès limité de nombreux citoyens aux services publics. Avec la dématérialisation croissante des services publics, un plus grand nombre d'Africains pourraient bénéficier d'un meilleur accès à l'éducation ou aux soins de santé. Pour cela, les TICs s’avèrent plus que jamais nécessaires.

Exemples éclairants de la nécessité des TICs : la santé et l’éducation

C’est à ce titre que Huawei est très présent dans le secteur éducatif notamment. Nous avons ainsi mis en place des partenariats avec près de 300 universités du continent (Égypte, Maroc, Tunisie, Algérie, Côte d’Ivoire, Sénégal, Cameroun, République Démocratique du Congo…). Cette initiative a permis de former 80 000 étudiants africains aux Technologies de l’Information et de la Communication (TIC). L’entreprise a également très vite lancé le programme « Learning Never Stops » avec les Huawei ICT Academy du monde entier – dont environ 300 en Afrique, afin d’assurer la continuité pédagogique. Ce dispositif de formation en ligne s’est donné comme objectif la formation de 50 000 étudiants d’ici fin 2020.

Par ailleurs, en matière de santé, la crise actuelle nous prouve à quel point la E-santé est absolument nécessaire. Huawei a notamment collaboré avec les départements de la santé marocain et gabonais pour l’accès à une plateforme d’Intelligence Artificielle, Huawei Cloud, afin d’accélérer la phase de diagnostic des malades, et ce dans le respect formel des données personnelles.

En définitive, préparation et innovation sont les mots qui doivent nous habiter pour une sortie de crise efficace. Le digital est primordial pour dépasser la crise économique que le Covid-19 va entrainer. Les TICs, nous en sommes convaincus, nous permettront de sortir de cette crise grandis.

Par Jibin CAO, Président de Huawei Northern Africa

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 505 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire