Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Togo : l’ANC de Jean-Pierre Fabre prend d’importantes décisions
12/10/2020 à 12h24 par Tritech Raheem

 

Les cadres de l'Alliance nationale pour le changement (ANC) se sont réunis pour définir les perspectives de leur parti. Lors de son Conseil national qui s'est tenu ce samedi 10 octobre à Lomé, Jean-Pierre Fabre et ses collaborateurs ont adopté de nouvelles recommandations afin d'attendre leurs objectifs.

 

A l'issue de l'assise, le parti politique de Jean-Pierre Fabre a pris plusieurs décisions. L'ANC ne compte plus faire partie d'aucune coalition au Togo. Elle regrette d'avoir boycotté les législatives de décembre 2018 promettant de ne plus commettre cet acte. Le président du parti compte veiller à l'application de ces nouvelles recommandations qui conditionnent désormais leur lutte vers la démocratie.

 

« Les décisions prises confirment la détermination du parti ANC  à poursuivre une lutte sans répit pour la mise en oeuvre des réformes politiques et électorales nécessaires à l’avènement d’un Togo véritablement démocratique », a assuré Jean-Pierre Fabre dont le parti dénonce le scrutin présidentiel du 22 février dernier.

Lire aussi : Togo : l'opposant Jean-Pierre Fabre reçoit près d'1 milliard de FCFA de l'Etat

Selon la déclaration finale du conseil, « l'élection présidentielle du 22 février 2020, est identique aux autres élections au Togo, avec son lot d'achats de conscience, de violences de toutes sortes sur les populations, de bourrages d'urnes, de procurations en blanc et de falsifications de procès-verbaux et de résultats préfabriqués ».

Lire aussi : « Monseigneur Kpodzro est un malheur pour nous », dixit Jean-Pierre Fabre

Demandant l'annulation du scrutin du 22 février dernier, l'ANC recommande au gouvernement d'ouvrir un dialogue avec l'opposition togolaise. Des discussions pouvant conduire à la mise en place d’un cadre électoral "transparent, équitable, et juste qui garantit la libre expression des suffrages des populations en âge de voter et le respect de ces suffrages"".

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

Un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

 

Les cadres de l'Alliance nationale pour le changement (ANC) se sont réunis pour définir les perspectives de leur parti. Lors de son Conseil national qui s'est tenu ce samedi 10 octobre à Lomé, Jean-Pierre Fabre et ses collaborateurs ont adopté de nouvelles recommandations afin d'attendre leurs objectifs.

 

A l'issue de l'assise, le parti politique de Jean-Pierre Fabre a pris plusieurs décisions. L'ANC ne compte plus faire partie d'aucune coalition au Togo. Elle regrette d'avoir boycotté les législatives de décembre 2018 promettant de ne plus commettre cet acte. Le président du parti compte veiller à l'application de ces nouvelles recommandations qui conditionnent désormais leur lutte vers la démocratie.

 

« Les décisions prises confirment la détermination du parti ANC  à poursuivre une lutte sans répit pour la mise en oeuvre des réformes politiques et électorales nécessaires à l’avènement d’un Togo véritablement démocratique », a assuré Jean-Pierre Fabre dont le parti dénonce le scrutin présidentiel du 22 février dernier.

Lire aussi : Togo : l'opposant Jean-Pierre Fabre reçoit près d'1 milliard de FCFA de l'Etat

Selon la déclaration finale du conseil, « l'élection présidentielle du 22 février 2020, est identique aux autres élections au Togo, avec son lot d'achats de conscience, de violences de toutes sortes sur les populations, de bourrages d'urnes, de procurations en blanc et de falsifications de procès-verbaux et de résultats préfabriqués ».

Lire aussi : « Monseigneur Kpodzro est un malheur pour nous », dixit Jean-Pierre Fabre

Demandant l'annulation du scrutin du 22 février dernier, l'ANC recommande au gouvernement d'ouvrir un dialogue avec l'opposition togolaise. Des discussions pouvant conduire à la mise en place d’un cadre électoral "transparent, équitable, et juste qui garantit la libre expression des suffrages des populations en âge de voter et le respect de ces suffrages"".

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire