Doing Buzz: Emploi, Actualité, Concours,Tech, People, Télécharger etc..
L’Amérique est littéralement en train de se désintégrer
03/06/2020 à 15h32 par La redaction

Depuis très longtemps, beaucoup d’entre nous ont averti haut et fort le peuple américain que cela allait arriver.

 

Les grands médias et nombre de nos dirigeants nationaux attisent quotidiennement les flammes de la haine, de la colère, de la frustration et de la division depuis de nombreuses années, et ce n’était qu’une question de temps avant que nous assistions à une éruption de violence de cette ampleur. Au cours de la semaine dernière, nous avons assisté à des manifestations dans au moins 145 villes américaines différentes, et les rapports sur les émeutes, les pillages et la violence arrivent si vite qu’il est littéralement impossible de les suivre tous. Jusqu’à présent, au moins 40 villes américaines ont imposé des couvre-feux, la Garde nationale a été déployée dans au moins 15 États et au moins 4 100 personnes ont été arrêtées. Dimanche soir, la violence à Washington D.C. est devenue si alarmante que le président Trump a en fait été précipité dans un bunker secret situé sous la Maison Blanche

Des agents auraient conduit Trump au Centre présidentiel des opérations d’urgence (PEOC) – qui a été utilisé après les attentats du 11 septembre et qui est équipé de tunnels secrets – dans la nuit de dimanche à dimanche.

Trump a été déplacé dans le bunker avant que plus de 50 agents des services secrets ne soient blessés au cours de la sixième nuit de violence provoquée par la mort de George Floyd lundi, a rapporté le New York Times.

Il est situé dans le sol sous l’aile Est de la Maison Blanche, mais son emplacement exact est gardé secret.

Pour moi, il est absolument fou que les émeutiers soient autorisés à blesser un agent des services secrets après l’autre.

Cela montre à quel point les choses ont changé. Lorsque je travaillais dans la région de Washington, il y a de nombreuses années, la Maison Blanche était très respectée et tout le monde comprenait que quiconque essayait de s’en prendre à la Maison Blanche serait sévèrement puni.

À cette époque, quiconque attaquait un agent des services secrets aurait profondément, profondément regretté de l’avoir fait.

Mais aujourd’hui, nous permettons apparemment à nos agents des services secrets d’être « frappés à coups de pied, de poing et exposés à des fluides corporels »…

Samedi et dimanche matin, plus de 60 officiers et agents spéciaux des services secrets en uniforme ont été blessés par des briques, des pierres, des bouteilles, des feux d’artifice et d’autres objets lancés sur eux.

« Le personnel des services secrets a également été directement agressé physiquement lorsqu’il a reçu des coups de pied, des coups de poing, et a été exposé à des fluides corporels », a déclaré l’agence. Au total, 11 personnes ont été transportées à l’hôpital local et traitées pour des blessures ne mettant pas leur vie en danger.

Que se passe-t-il dans ce pays ?

En plus de ces actes odieux, les « manifestants pacifiques » de Washington ont décidé que ce serait une très bonne idée de dégrader le Lincoln Memorial et le National World War II Memorial

Le Lincoln Memorial de Washington D.C. et le National World War II Memorial comptent parmi les monuments de la capitale nationale qui ont été vandalisés lors des manifestations du week-end et défigurés par des graffitis.

À la suite des manifestations d’hier soir, il y a eu de nombreux cas de vandalisme sur des sites autour du National Mall », a déclaré le Service des parcs nationaux du National Mall dans un tweet dimanche, accompagné de photos de monuments couverts de graffitis.

Il ne s’agit plus de George Floyd.

Pour l’instant, les protestations ont été prises en charge par les radicaux de gauche qui cherchent à utiliser cette crise comme une occasion de promouvoir la violence.

Et d’autres profitent simplement de la couverture offerte par ces protestations pour commettre des crimes qu’ils ne pourraient normalement pas commettre. Par exemple, le pillage auquel nous assistons à New York est sans précédent

À New York, malgré les affrontements dans le bas de Manhattan, la police semble avoir abandonné une grande partie de l’île aux pillards, qui ont saccagé certains des biens immobiliers de détail les plus précieux de la planète.

Best Buy. North Face. Coach. Kate Spade. Apple.

Après 22 heures, des émeutiers sur Union Square ont mis le feu à des boîtes devant la librairie Strand. Ils ont été filmés en train de briser les vitres d’une pharmacie Walgreens et de piller un magasin GameStop.

Et à Chicago, les pillards ont frappé magasin après magasin « en plein jour »

À Chicago, les pillages en plein jour étaient nombreux. En allant du Loop au Deep South Side de la ville, presque chaque pâté de maisons présentait au moins un commerce malmené. L’un d’entre eux s’est plaint au Daily Beast : « Ce ne sont pas des protestataires, ce sont des opportunistes. Ils ne font que détruire et piller parce que c’est la chose la plus cool à faire. »

Cela ne ressemble-t-il pas exactement à ce dont je mets en garde mes lecteurs depuis des années ?

Si vous faites une recherche pour « troubles civils » sur The Economic Collapse Blog, vous obtiendrez 13 pages de résultats.

Si vous faites une recherche pour « émeutes », vous obtiendrez 11 pages de résultats.

Et si vous faites une recherche pour « pillages », vous obtiendrez 10 pages de résultats.

Pourquoi pensez-vous que j’ai inclus ce genre de manifestations violentes dans The Beginning Of The End ? Il va sans dire que ce n’était pas seulement pour divertir les lecteurs.

Je n’ai cessé d’avertir que ces choses allaient arriver, et maintenant elles sont arrivées.

D’autres ont également tiré la sonnette d’alarme. Par exemple, l’ancien policier Marty Breeden a déclaré en avril dernier

J’ai vu beaucoup de nos grandes zones métropolitaines dans un chaos complet et total.

C’était de la folie absolue !

Des bandes de voyous se regroupant et créant un chaos ABSOLU !

Pillages, émeutes, meurtres…

Des gens qui courent pour leur survie.

J’ai vu de grands incendies sur de grands et petits bâtiments.

La violence a été stupéfiante à mes yeux.

Malheureusement, ce n’est que le début.

Et même si les émeutiers ont violemment attaqué et vandalisé le siège de CNN, CNN et les autres grands médias continuent de s’excuser pour leur comportement. Samedi, Don Lemon de CNN a en fait suggéré que ces émeutes pourraient être « une sorte de mécanisme pour une restructuration de notre pays »…

« Nous ne savons pas ce qui se passe dans ce pays en ce moment », a déclaré Lemon. « Peut-être s’agit-il d’une sorte de mécanisme de restructuration ou de changement dans notre pays pour que nous puissions faire face à tout ce dont nous avons besoin dans ce pays en regardant les images à droite de l’incendie et les images à gauche du pillage ».

Il a poursuivi en déplorant la situation, mais a déclaré qu’elle pouvait être révélatrice de ceux qui n’ont « aucune autre option » et « plus rien à perdre ».

« C’est vraiment triste à voir », a-t-il déclaré. « Et c’est une indication de la douleur et de la tristesse dans ce pays – des gens qui pensent qu’ils n’ont pas d’autre choix que de montrer ce comportement dans notre pays, pas d’autre option. Quand vous n’avez rien à perdre, vous n’avez rien à perdre ».

Non, notre pays n’est pas en train de se « restructurer ».

Ce qui se passe en fait, c’est que notre pays se désagrège littéralement en deux morceaux, et beaucoup d’entre nous ont prévenu que cela se produirait pendant de très nombreuses années.

Bien sûr, ces émeutes surviennent à un moment où notre pays est déjà confronté à une énorme pandémie mondiale et à un effondrement économique historique. Ce qui suit est tiré du Seattle Times

L’Amérique a connu une vague de villes en feu à la suite d’un meurtre racial en 1968. L’Amérique a été frappée par une pandémie en 1918 qui a tué encore plus de personnes que les 102 000 qui sont mortes du coronavirus. L’Amérique a été frappée par une Grande Dépression dans les années 1930, puis par une Grande Récession il y a tout juste dix ans. L’Amérique n’a jamais connu tout ce genre de tumulte au même moment. C’est plus que ce que le système peut supporter, et les gens pleurent pour le pays.

Comme j’ai averti mes lecteurs plus de fois que je ne pourrais le compter, nous sommes entrés dans la période de « la tempête parfaite » et les événements mondiaux vont continuer à s’accélérer.

Au moment même où vous pensez qu’une crise est passée, quelque chose d’autre va se produire. Nous allons assister à un événement majeur après l’autre, et tout ce qui peut être ébranlé le sera.

Tous ceux qui ont été surpris par ces émeutes n’y ont pas prêté attention. Nous avons été avertis à maintes reprises que ces choses allaient arriver, mais la plupart du pays n’a pas voulu écouter.

Maintenant que l’économie s’est effondrée, qu’une pandémie mortelle balaie le pays et que des émeutes éclatent dans la plupart de nos grandes villes, il faut espérer que davantage de gens commenceront à écouter.

Car la vérité est que le temps presse pour l’Amérique et qu’il n’y a pas d’avenir pour notre grande nation d’autrefois si nous gardons le cap.

Traduction de The Most Important News par Aube Digitale

Service commercial

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 75 351 autres abonnés

DOINGBUZZ TV

pub
Ne partez pas sans partager :

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE - OFFRE D'EMPLOI - BOURSE D'ETUDES - ANNONCE -BUSINESS - GODOGODOO groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Depuis très longtemps, beaucoup d’entre nous ont averti haut et fort le peuple américain que cela allait arriver.

 

Les grands médias et nombre de nos dirigeants nationaux attisent quotidiennement les flammes de la haine, de la colère, de la frustration et de la division depuis de nombreuses années, et ce n’était qu’une question de temps avant que nous assistions à une éruption de violence de cette ampleur. Au cours de la semaine dernière, nous avons assisté à des manifestations dans au moins 145 villes américaines différentes, et les rapports sur les émeutes, les pillages et la violence arrivent si vite qu’il est littéralement impossible de les suivre tous. Jusqu’à présent, au moins 40 villes américaines ont imposé des couvre-feux, la Garde nationale a été déployée dans au moins 15 États et au moins 4 100 personnes ont été arrêtées. Dimanche soir, la violence à Washington D.C. est devenue si alarmante que le président Trump a en fait été précipité dans un bunker secret situé sous la Maison Blanche

Des agents auraient conduit Trump au Centre présidentiel des opérations d’urgence (PEOC) – qui a été utilisé après les attentats du 11 septembre et qui est équipé de tunnels secrets – dans la nuit de dimanche à dimanche.

Trump a été déplacé dans le bunker avant que plus de 50 agents des services secrets ne soient blessés au cours de la sixième nuit de violence provoquée par la mort de George Floyd lundi, a rapporté le New York Times.

Il est situé dans le sol sous l’aile Est de la Maison Blanche, mais son emplacement exact est gardé secret.

Pour moi, il est absolument fou que les émeutiers soient autorisés à blesser un agent des services secrets après l’autre.

Cela montre à quel point les choses ont changé. Lorsque je travaillais dans la région de Washington, il y a de nombreuses années, la Maison Blanche était très respectée et tout le monde comprenait que quiconque essayait de s’en prendre à la Maison Blanche serait sévèrement puni.

À cette époque, quiconque attaquait un agent des services secrets aurait profondément, profondément regretté de l’avoir fait.

Mais aujourd’hui, nous permettons apparemment à nos agents des services secrets d’être « frappés à coups de pied, de poing et exposés à des fluides corporels »…

Samedi et dimanche matin, plus de 60 officiers et agents spéciaux des services secrets en uniforme ont été blessés par des briques, des pierres, des bouteilles, des feux d’artifice et d’autres objets lancés sur eux.

« Le personnel des services secrets a également été directement agressé physiquement lorsqu’il a reçu des coups de pied, des coups de poing, et a été exposé à des fluides corporels », a déclaré l’agence. Au total, 11 personnes ont été transportées à l’hôpital local et traitées pour des blessures ne mettant pas leur vie en danger.

Que se passe-t-il dans ce pays ?

En plus de ces actes odieux, les « manifestants pacifiques » de Washington ont décidé que ce serait une très bonne idée de dégrader le Lincoln Memorial et le National World War II Memorial

Le Lincoln Memorial de Washington D.C. et le National World War II Memorial comptent parmi les monuments de la capitale nationale qui ont été vandalisés lors des manifestations du week-end et défigurés par des graffitis.

À la suite des manifestations d’hier soir, il y a eu de nombreux cas de vandalisme sur des sites autour du National Mall », a déclaré le Service des parcs nationaux du National Mall dans un tweet dimanche, accompagné de photos de monuments couverts de graffitis.

Il ne s’agit plus de George Floyd.

Pour l’instant, les protestations ont été prises en charge par les radicaux de gauche qui cherchent à utiliser cette crise comme une occasion de promouvoir la violence.

Et d’autres profitent simplement de la couverture offerte par ces protestations pour commettre des crimes qu’ils ne pourraient normalement pas commettre. Par exemple, le pillage auquel nous assistons à New York est sans précédent

À New York, malgré les affrontements dans le bas de Manhattan, la police semble avoir abandonné une grande partie de l’île aux pillards, qui ont saccagé certains des biens immobiliers de détail les plus précieux de la planète.

Best Buy. North Face. Coach. Kate Spade. Apple.

Après 22 heures, des émeutiers sur Union Square ont mis le feu à des boîtes devant la librairie Strand. Ils ont été filmés en train de briser les vitres d’une pharmacie Walgreens et de piller un magasin GameStop.

Et à Chicago, les pillards ont frappé magasin après magasin « en plein jour »

À Chicago, les pillages en plein jour étaient nombreux. En allant du Loop au Deep South Side de la ville, presque chaque pâté de maisons présentait au moins un commerce malmené. L’un d’entre eux s’est plaint au Daily Beast : « Ce ne sont pas des protestataires, ce sont des opportunistes. Ils ne font que détruire et piller parce que c’est la chose la plus cool à faire. »

Cela ne ressemble-t-il pas exactement à ce dont je mets en garde mes lecteurs depuis des années ?

Si vous faites une recherche pour « troubles civils » sur The Economic Collapse Blog, vous obtiendrez 13 pages de résultats.

Si vous faites une recherche pour « émeutes », vous obtiendrez 11 pages de résultats.

Et si vous faites une recherche pour « pillages », vous obtiendrez 10 pages de résultats.

Pourquoi pensez-vous que j’ai inclus ce genre de manifestations violentes dans The Beginning Of The End ? Il va sans dire que ce n’était pas seulement pour divertir les lecteurs.

Je n’ai cessé d’avertir que ces choses allaient arriver, et maintenant elles sont arrivées.

D’autres ont également tiré la sonnette d’alarme. Par exemple, l’ancien policier Marty Breeden a déclaré en avril dernier

J’ai vu beaucoup de nos grandes zones métropolitaines dans un chaos complet et total.

C’était de la folie absolue !

Des bandes de voyous se regroupant et créant un chaos ABSOLU !

Pillages, émeutes, meurtres…

Des gens qui courent pour leur survie.

J’ai vu de grands incendies sur de grands et petits bâtiments.

La violence a été stupéfiante à mes yeux.

Malheureusement, ce n’est que le début.

Et même si les émeutiers ont violemment attaqué et vandalisé le siège de CNN, CNN et les autres grands médias continuent de s’excuser pour leur comportement. Samedi, Don Lemon de CNN a en fait suggéré que ces émeutes pourraient être « une sorte de mécanisme pour une restructuration de notre pays »…

« Nous ne savons pas ce qui se passe dans ce pays en ce moment », a déclaré Lemon. « Peut-être s’agit-il d’une sorte de mécanisme de restructuration ou de changement dans notre pays pour que nous puissions faire face à tout ce dont nous avons besoin dans ce pays en regardant les images à droite de l’incendie et les images à gauche du pillage ».

Il a poursuivi en déplorant la situation, mais a déclaré qu’elle pouvait être révélatrice de ceux qui n’ont « aucune autre option » et « plus rien à perdre ».

« C’est vraiment triste à voir », a-t-il déclaré. « Et c’est une indication de la douleur et de la tristesse dans ce pays – des gens qui pensent qu’ils n’ont pas d’autre choix que de montrer ce comportement dans notre pays, pas d’autre option. Quand vous n’avez rien à perdre, vous n’avez rien à perdre ».

Non, notre pays n’est pas en train de se « restructurer ».

Ce qui se passe en fait, c’est que notre pays se désagrège littéralement en deux morceaux, et beaucoup d’entre nous ont prévenu que cela se produirait pendant de très nombreuses années.

Bien sûr, ces émeutes surviennent à un moment où notre pays est déjà confronté à une énorme pandémie mondiale et à un effondrement économique historique. Ce qui suit est tiré du Seattle Times

L’Amérique a connu une vague de villes en feu à la suite d’un meurtre racial en 1968. L’Amérique a été frappée par une pandémie en 1918 qui a tué encore plus de personnes que les 102 000 qui sont mortes du coronavirus. L’Amérique a été frappée par une Grande Dépression dans les années 1930, puis par une Grande Récession il y a tout juste dix ans. L’Amérique n’a jamais connu tout ce genre de tumulte au même moment. C’est plus que ce que le système peut supporter, et les gens pleurent pour le pays.

Comme j’ai averti mes lecteurs plus de fois que je ne pourrais le compter, nous sommes entrés dans la période de « la tempête parfaite » et les événements mondiaux vont continuer à s’accélérer.

Au moment même où vous pensez qu’une crise est passée, quelque chose d’autre va se produire. Nous allons assister à un événement majeur après l’autre, et tout ce qui peut être ébranlé le sera.

Tous ceux qui ont été surpris par ces émeutes n’y ont pas prêté attention. Nous avons été avertis à maintes reprises que ces choses allaient arriver, mais la plupart du pays n’a pas voulu écouter.

Maintenant que l’économie s’est effondrée, qu’une pandémie mortelle balaie le pays et que des émeutes éclatent dans la plupart de nos grandes villes, il faut espérer que davantage de gens commenceront à écouter.

Car la vérité est que le temps presse pour l’Amérique et qu’il n’y a pas d’avenir pour notre grande nation d’autrefois si nous gardons le cap.

Traduction de The Most Important News par Aube Digitale

Service commercial

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 75 351 autres abonnés

DOINGBUZZ TV

pub
Ne partez pas sans partager :
0 0 vote
Note l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Veuillez émettre un commentaire sur cet articlex
()
x