...

L’Allemagne a repris la rotation régulière de ses troupes au Mali


Video player

Le 18 août, l’Allemagne a annoncé que les rotations de la mission de maintien de la paix au Mali Minusma avaient repris après de nombreux refus de Bamako de survoler son espace aérien. Cette décision a aigri les relations entre l’Allemagne et le Mali, c’est pourquoi la date de l’annonce est incluse dans le communiqué.

La Bundeswehr a annoncé sur Twitter que des soldats en mission pour l’armée ont atterri à Bamako, au Mali, à 14h06. La condition était donc remplie pour les remplacements du personnel de la mission Minusma qui attendaient de rentrer en Allemagne, précise le communiqué.

Moscou a demandé la coopération

Le Mali a récemment renouvelé avec ardeur sa coopération avec la Fédération de Russie. En conséquence, l’ancien allié français a été expulsé et remplacé par le ministère malien de la Défense. En conséquence, le ministère de la Défense a annoncé vendredi que le soutien à la Minusma ne serait plus possible. En effet, il était impossible de soutenir l’opération en raison des récents refus de vol du ministère de la Défense. De plus, ils ont annoncé que les vols de reconnaissance et les transports par hélicoptère seraient suspendus jusqu’à nouvel ordre.

La France a mis fin à ses relations avec le pays en raison de la détérioration des relations.

Un porte-parole français a déclaré que le vol de ce jeudi était destiné à fournir des « renforts » pour les efforts de reconnaissance. Cependant, les relations entre le Mali – une ancienne colonie française – et Paris s’étaient déjà considérablement dégradées ces derniers mois. Cela était dû à la présence militaire de la société de sécurité privée russe Wagner dans le pays, qui a exacerbé une situation déjà tendue entre le Mali et la France. Les deux pays ont rompu leur partenariat de neuf ans pour combattre les forces djihadistes, et leurs relations avec l’ONU se sont également détériorées récemment.

--
Hey toi 👋 Partage ce contenu 👉

Laisser votre commentaire