L’allaitement maternel réduit-il le risque de cancer du sein ?


Video player

Les jeunes mères trouvent parfois que l’allaitement de leur bébé est une tâche difficile, mais il présente de nombreux avantages pour la santé. Diverses études montrent que l’allaitement de l’enfant peut réduire le risque de développer un cancer du sein pré et post-ménopausique. Pendant l’allaitement, le corps de la mère subit des changements hormonaux qui retardent les règles, réduisant ainsi l’exposition à vie aux œstrogènes qui favorisent la croissance des cellules du cancer du sein.

“L’allaitement maternel ou l’allaitement au sein est bénéfique à la fois pour la mère et pour le bébé, et cela en vaut la peine. D’une part, l’allaitement peut donner à un bébé un départ sain et, d’autre part, il peut également prévenir les femmes du risque de cancer du sein”, conseille le Dr Ramesh Sarin, consultant principal, oncologue chirurgical, Indraprastha Apollo Hospital, New Delhi, qui explique comment l’allaitement aide à prévenir la promotion des cellules cancéreuses.

Lire aussi : Etude: les femmes sont plus susceptibles d’avoir le cancer du sein à cause des produits capillaires

Tout d’abord, chez les femmes, on observe que l’allaitement peut diminuer les hormones œstrogènes et amener les cellules mammaires à promouvoir d’autres hormones pour produire du lait. Cela peut empêcher les cellules mammaires de devenir des cellules cancéreuses. Deuxièmement, la grossesse et l’allaitement favorisent l’élimination du tissu mammaire. Cette excrétion peut éliminer les cellules potentielles dont l’ADN est endommagé. Ainsi, le risque de développer un cancer du sein est réduit.

En plus de cela, les femmes qui allaitent peuvent ressentir des bosses dans leurs seins. La plupart de ces grosseurs ne sont pas cancéreuses. Elles peuvent être dues à une mastite, un abcès mammaire, un fibroadénome ou un galactocèle. “Il ne faut pas s’inquiéter de ces grosseurs, mais il faut consulter un médecin à ce sujet”, suggère le Dr Sarin, qui met en garde contre un développement rare du cancer du sein qui peut survenir pendant la grossesse. “Si une femme se trouve dans le 2e trimestre de sa grossesse, celle-ci peut être poursuivie en toute sécurité, et le cancer du sein peut être traité”, dit-il.

L’allaitement peut également être un défi après un diagnostic de cancer du sein. “Après une chimiothérapie, une hormonothérapie, une thérapie ciblée et une mastectomie, l’allaitement peut être difficile. Dans un sein radiographié, la production de lait est difficile. Aussi, l’allaitement pendant un cancer du sein n’est pas recommandé”, conseille-t-il. L’expert suggère que si une personne souhaite allaiter après le traitement du cancer du sein, une consultation avec le médecin est nécessaire. En fonction du traitement en cours, le médecin peut suggérer si l’allaitement peut être pratiqué ou non.

Quel est ton avis sur le site ?

View Results

loading - L'allaitement maternel réduit-il le risque de cancer du sein ? Loading ...
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire