Fraude, chantage, chevaux de Troie… : l’Afrique est plus que jamais la cible des cybercriminels

Le nombre de cyberattaques en Afrique a explosé. Les experts avertissent que des mesures sévères sont nécessaires de toute urgence. Quels pays sont les plus touchés ? Quels sont l’ampleur et le coût de cette menace ?

L’Afrique est-elle plus vulnérable à la cybercriminalité que les autres continents ?

À lire aussi :
Côte d'Ivoire : 2 jeunes filles prises au piège par des cybercriminels

Pour Interpol, c’est certain. Les enquêteurs de l’Organisation internationale de police ont publié un rapport écrit sur le sujet le 21 octobre. Les données sont définitives : en 2020, les cyberattaques signalées ont plus que doublé dans certains domaines.

En Afrique de l’Est, l’augmentation a atteint 55 %, tandis que sur l’ensemble du continent africain, le coût estimé n’était que de 4,1 milliards de dollars. Rien qu’en Côte d’Ivoire, la cybercriminalité a causé 20 milliards de francs CFA (environ 35 millions de dollars américains) de pertes.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire