La révocation de Khalifa SALL, «un règlement de comptes et un forcing politique», selon Boubacar Camara


Video player

Candidat déclaré à la prochaine élection présidentielle, Boubacar Camara a profité d’un meeting à Khar Yallah pour larguer ses missiles dans les rangs du pouvoir.

Interrogé sur la révocation de Khalifa Sall de son poste de maire de Dakar, il souligne : «Cette décision n’est nullement une opération de droit, mais plutôt un règlement de comptes et un forcing politique». Pour le candidat du mouvement Jengu, le président Macky Sall n’a rien fait pour ce quartier et a fini de perdre le pays. Boubacar Camara reste persuadé qu’il peut éviter le naufrage du pays qui, selon lui, est au bord du gouffre. Le chef de file de «Jengu Ngir Jerin Sénégal» a ainsi appelé les populations de Khar Yallah à ne pas tout attendre du donateur (Macky Sall, Ndlr) et de prendre leur destin en main afin de changer le visage hideux de cette zone.

Occasion que saisira le leader du mouvement Jengu pour dévoiler la stratégie du chef de l’Etat Macky Sall qui, selon lui, compte «voler» le scrutin du 24 février 2019. «Ce qui reste au régime en place, c’est la corruption des populations et la tromperie. Soit il donne de l’argent pour réussir le parrainage, soit il trompe les citoyens en leur promettant des financements. Donc notre devoir, c’est d’expliquer aux Sénégalais ce qu’est le parrainage», a dit Boubacar Camara. Le candidat déclaré à la présidentielle s’est également interrogé sur le déroulement du processus électoral : «Comment on peut être en même temps compétiteur et changer les règles du jeu, en modifiant les pièces d’identité sans concertation et en votant le parrainage sans consultation ? Cela montre clairement ce qui se prépare».

Khar Yallah étant une partie intégrante de la commune de Grand Yoff, Boubacar Camara a exposé les maux dont souffre ladite commune.  Pour lui, «Grand Yoff  est un concentré de pauvreté, d’insécurité et d’injustice. C’est pour cela que tout Grand Yoffois doit se mobiliser pour changer la donne. Grand Yoff, c’est le certificat d’échec du Sénégal». «Les habitants de Khar Yallah doivent savoir qu’on leur a envoyé un concentré d’insécurité, de pauvreté et d’injustice. C’est à eux de se mobiliser comme un seul homme. C’est la seule réponse qui vaille pour que la dignité et la fierté de Grand Yoff soient rétablies. Ce n’est pas parce que tu as bâillonné des adversaires que tu n’en n’auras pas. Tu en tueras, il en naîtra d’autres. Le pays va changer et cela passera par Grand Yoff», a détaillé le candidat du mouvement Jengu.

 

senclic

 

 

Quel est ton avis sur le site ?

View Results

loading - La révocation de Khalifa SALL, «un règlement de comptes et un forcing politique», selon Boubacar Camara Loading ...
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire