...

La réforme de l’ONU est indispensable pour restaurer sa crédibilité selon le Premier ministre japonais


Video player

Le Premier ministre japonais Fumio Kishida a déclaré mardi que la réforme au sein de l’ONU et le renforcement de ses fonctions étaient indispensables pour restaurer sa crédibilité à la suite de la guerre de la Russie contre l’Ukraine.

Exhortant l’organisme mondial à réaffirmer l’importance de l’ordre international fondé sur des règles, Kishida a également critiqué la Russie pour avoir menacé l’utilisation possible d’armes nucléaires dans le conflit dans son discours à l’Assemblée générale des Nations Unies à New York.

Kishida a également déclaré que le Japon était prêt à normaliser ses relations avec la Corée du Nord et qu’il était prêt à rencontrer le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un sans aucune condition préalable.

Les deux pays ont du mal à résoudre les problèmes nés de l’ère de la guerre, notamment l’enlèvement de citoyens japonais et le programme nucléaire de Pyongyang.

Appelant à une réforme de l’organisme mondial, le Premier ministre japonais a déclaré que « des actions spécifiques seront vitales pour restaurer la crédibilité du Conseil de sécurité (de l’ONU) ».

« L’agression de la Russie contre l’Ukraine est un acte qui bafoue la vision et les principes de la Charte des Nations Unies. Ce qui est crucial pour tous les pays, c’est d’être sous l’autorité de la loi et non de gouverner par la force, ce que nous ne pouvons absolument pas permettre », a déclaré Kishida,.

« La crédibilité de l’ONU est en jeu en raison de l’agression de la Russie contre l’Ukraine », a-t-il ajouté.

Appelant à des « actions en faveur de la réforme », Kishida a déclaré qu’il ne peut y avoir de réforme sans négociations ».

« Le moment est venu de lancer des réformes basées sur des textes au CSNU », a-t-il souligné.

Kishida a qualifié la menace de la Russie d’utiliser des armes nucléaires de « menace sérieuse pour la paix et la sécurité de la communauté internationale ».

Il le dit ouvertement, il est maintenant temps de revenir aux idées et aux principes de la charte pour garantir l’ordre international fondé sur des règles.

 

Lire aussi : Antonio Guterres pour un dialogue entre le Rwanda, la RDC et l’Ouganda

--
Hey toi 👋 Partage ce contenu 👉

Laisser votre commentaire