Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
LA POLICE AMÉRICAINE VICTIME D’UNE ÉNORME FUITE DE DONNÉES SENSIBLES [14H15]
24/06/2020 à 16h37 par La redaction

Un groupe d’activistes a publié la semaine dernière 296 Go de données dérobées aux services de police américains. Ces fichiers ont rapidement pris le nom de BlueLeaks en référence à la tenue des policiers. C’est le groupe Distributed Denial of Secrets (DDoSecrets) qui a pris l’initiative de publier ces données.

Selon les premières informations, ces bases de données contiendraient plus d’un million de fichiers, tels que des documents scannés, des vidéos, des mails, des fichiers audio, et bien plus encore. DDoSecrets affirme que ces fichiers proviennent de 200 services de police américains et certains datent d’il y a plus de 10 ans tandis que d’autres ont bien plus récents.

KrebsOnSecurity a rapporté plus tôt dans la journée que la National Fusion Center Association (NFCA) a confirmé l’authenticité de la fuite en interne. Selon les premières recherches de la NFCA, il semblerait que ces données proviennent de Netsential, un fournisseur d’hébergement web pour de nombreux services de police américains.

On l’évoquait il y a quelques semaines, et cela semble se confirmer, les Anonymous seraient bel et bien de retour puisque DDoSecrets explique avoir reçu « l’aimable autorisation » de ce célèbre groupe pour divulguer ces informations.

Le mouvement Black Live Matter apparaît-il dans ces fichiers ?

Après avoir passé au peigne fin l’entièreté de ces données, des chercheurs ont identifié de multiples alertes de sécurité et guides d’application de la loi partagée datant du 4 juin 2020. Certains de ces fichiers listaient des instructions précises pour les forces de police présentes dans les manifestations liées au mouvement Black Lives Matter.

Si depuis des années DDoSecrets est souvent présenté comme une alternative a WikiLeaks, ce n’est pas pour rien et cela semble se vérifier avec ce nouveau BlueLeaks. Par le passé, ce groupe d’activistes a révélé bien d’autres scandales et notamment à propos de la corruption gouvernementale dans le monde entier. Bien souvent, les enquêtes de DDoSecrets sont citées par de nombreux médias sérieux comme le New York Times, CNN, The Daily Beast, et d’autres publications influentes.

LA POLICE AMÉRICAINE VICTIME D’UNE ÉNORME FUITE DE DONNÉES SENSIBLES [14H15]
Antivirus Bitdefender PlusPar : Bitdefender

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

U outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Un groupe d’activistes a publié la semaine dernière 296 Go de données dérobées aux services de police américains. Ces fichiers ont rapidement pris le nom de BlueLeaks en référence à la tenue des policiers. C’est le groupe Distributed Denial of Secrets (DDoSecrets) qui a pris l’initiative de publier ces données.

Selon les premières informations, ces bases de données contiendraient plus d’un million de fichiers, tels que des documents scannés, des vidéos, des mails, des fichiers audio, et bien plus encore. DDoSecrets affirme que ces fichiers proviennent de 200 services de police américains et certains datent d’il y a plus de 10 ans tandis que d’autres ont bien plus récents.

KrebsOnSecurity a rapporté plus tôt dans la journée que la National Fusion Center Association (NFCA) a confirmé l’authenticité de la fuite en interne. Selon les premières recherches de la NFCA, il semblerait que ces données proviennent de Netsential, un fournisseur d’hébergement web pour de nombreux services de police américains.

On l’évoquait il y a quelques semaines, et cela semble se confirmer, les Anonymous seraient bel et bien de retour puisque DDoSecrets explique avoir reçu « l’aimable autorisation » de ce célèbre groupe pour divulguer ces informations.

Le mouvement Black Live Matter apparaît-il dans ces fichiers ?

Après avoir passé au peigne fin l’entièreté de ces données, des chercheurs ont identifié de multiples alertes de sécurité et guides d’application de la loi partagée datant du 4 juin 2020. Certains de ces fichiers listaient des instructions précises pour les forces de police présentes dans les manifestations liées au mouvement Black Lives Matter.

Si depuis des années DDoSecrets est souvent présenté comme une alternative a WikiLeaks, ce n’est pas pour rien et cela semble se vérifier avec ce nouveau BlueLeaks. Par le passé, ce groupe d’activistes a révélé bien d’autres scandales et notamment à propos de la corruption gouvernementale dans le monde entier. Bien souvent, les enquêtes de DDoSecrets sont citées par de nombreux médias sérieux comme le New York Times, CNN, The Daily Beast, et d’autres publications influentes.

LA POLICE AMÉRICAINE VICTIME D’UNE ÉNORME FUITE DE DONNÉES SENSIBLES [14H15]
Antivirus Bitdefender PlusPar : Bitdefender

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire