Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
LA NASA VEUT ENVOYER UN TÉLESCOPE DANS L’ESPACE … AVEC UN BALLON
24/07/2020 à 18h47 par La redaction

L’agence américaine n’a pas fait là une vaste blague, la NASA prévoit très sérieusement d’envoyer un télescope dans l’espace avec l’aide d’un ballon géant, de la taille d’un terrain de foot. L’idée de cette mission, baptisée ASTHROS, est d’observer la nébuleuse de la Carène, plus précisément les étoiles nouvellement nées au sein de cet amas. Son lancement est prévu pour décembre 2023 et le ballon géant devrait s’élever au-dessus du Pole Sud pendant deux à trois semaines, avant que le télescope ne revienne sur Terre.

L’objectif est de faire monter l’observatoire volant à une quarantaine de kilomètres au-dessus du sol, pour lui permettre d’observer les lumières infrarouges, invisibles à l’œil nu. Ces relevés devraient permettre à l’agence américaine de mieux connaître les premiers instants de la vie d’une étoile, et d’ainsi affiner les simulations informatiques de la NASA à ce sujet.

Une solution efficace et peu coûteuse

Cette mission a l’avantage d’être peu coûteuse pour l’agence américaine, qui a peur de voir son budget se réduire au lendemain de la crise du coronavirus. Les observations réalisées par le petit télescope de la mission ASTHROS ne peuvent être faites depuis le sol, l’épaisseur de notre atmosphère bloquant les longueurs d’onde dans l’infrarouge. La seule solution pour collecter ces informations était donc de quitter la terre ferme. Une chose qui est aujourd’hui devenue simple dans un pays comme les États-Unis, qui effectue plus de 100 tirs par an. Mais le décollage d’une fusée a toujours un coût, alors que l’envol d’un ballon, lui, ne se verra même pas dans le budget de la NASA. Il était également impossible de demander au télescope James Webb de concentrer toute sa puissance sur cette observation. Bien qu’il sera lancé avant ASTHROS, il ne dispose pas de capteur infrarouge, nécessaire à cette observation.

Des résultats attendus

Cette mission doit étudier un principe complexe, appelé la rétroaction stellaire. Dans l’espace, les étoiles peuvent se former plus ou moins rapidement au sein des nébuleuses, et c’est cette variation du temps de formation que la mission ASTHROS essayera de mesurer.

Pour ce faire, elle devra dans un premier temps relever la présence d’ions d’azotes. Ils sont le signe d’une explosion de supernova, qui est elle-même responsable d’un remodelage brutal des poches de gaz dans la nébuleuse, ce qui peut stopper ou accélérer la formation d’une étoile. Ces résultats pourraient permettre de mieux comprendre comment une étoile naît, comment notre Soleil est-il né, il y a 4,6 milliards d’années.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 502 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

Au chômage, malgré trois Masters ce jeune homme émeut la toile

12/10/2020

Au chômage,...

Malgré un parcours académique, très riche, Bamba...
Affi N'guessan : "Là où c'est calé, nous allons décaler"

12/10/2020

Affi N’guessan...

« Là où c'est bouclé, nous allons...
Nécrologie: Décès de l’acteur Simon Pierre Nikiema dit BRIGA

12/10/2020

Nécrologie: Décès...

« Briga » de son vrai nom Simon Pierre...
L'opposition ivoirienne appelle l'ONU au secours

12/10/2020

L’opposition ivoirienne...

  Les membres de l'opposition ivoirienne se...
Faure Gnassingbé a présidé son premier séminaire gouvernemental

12/10/2020

Faure Gnassingbé...

Faure Gnassingbé, le père de la nation...
Soumaïla Cissé, prochain Président malien ?

12/10/2020

Soumaïla Cissé,...

Six mois après son kidnapping, le leader...
Côte d'Ivoire : Hamed Bakayoko vient d'avoir son doctorat

12/10/2020

Côte d’Ivoire...

Félicitations au Premier ministre pour ce nouveau...
Murielle Ahouré nommée ambassadrice nationale de l’UNICEF

12/10/2020

Murielle Ahouré...

La championne du monde s’engage pour l’éducation...
Malcolm X : un de ses assassins révèle le motif du meurtre-Vidéo

12/10/2020

Malcolm X...

Malcolm X s’exprimait lors d’une manifestation de...
Côte d'Ivoire : Debordo Leekunfa se prononce sur la situation sociopolitique

12/10/2020

Côte d’Ivoire...

  La tension sociopolitique qui sévit en...
Côte d’ivoire: ”Nous sommes prêts à mourir pour notre pays…”, les vérités d’Amon Tanoh à Alassane Ouattara

12/10/2020

Côte d’ivoire:...

S’il y a un homme dont le...
10 choses que vous ne saviez (peut-être) pas sur Osama Ben Laden

12/10/2020

10 choses...

Cela fait quatre ans qu’une opération du...
Le Sénégal veut inscrire son traditionnel ”Thiébou dieune” au patrimoine de l’Unesco

12/10/2020

Le Sénégal...

Le dossier complet de la candidature est...
Mali : Une otage Suisse tuée par des terroristes

11/10/2020

Mali :...

Le conseiller fédéral suisse des Affaires étrangères...
Présidentielle aux USA : Akon, conseiller du candidat Brock Pierce

11/10/2020

Présidentielle aux...

L'artiste et crypto entrepreneur Akon, deux fois...
Liban : 4 morts dans  l’explosion d’un entrepôt de carburant

11/10/2020

Liban :...

Encore une explosion qui frappe le Liban....
La France fait une incroyable demande à Guillaume Soro

11/10/2020

La France...

  L'Elysée vient de remettre l'ancien président...
Singapour va payer ses citoyens pour faire des bébés

11/10/2020

Singapour va...

Singapour offre un paiement unique pour encourager...
L'opposition ivoirienne appelle l'ONU au secours

11/10/2020

Meeting de...

Le Président du PDCI, Henri Konan Bédié...
Malcolm X : un de ses assassins révèle le motif du meurtre

11/10/2020

Malcolm X...

Malcolm X s’exprimait lors d’une manifestation de...

L’agence américaine n’a pas fait là une vaste blague, la NASA prévoit très sérieusement d’envoyer un télescope dans l’espace avec l’aide d’un ballon géant, de la taille d’un terrain de foot. L’idée de cette mission, baptisée ASTHROS, est d’observer la nébuleuse de la Carène, plus précisément les étoiles nouvellement nées au sein de cet amas. Son lancement est prévu pour décembre 2023 et le ballon géant devrait s’élever au-dessus du Pole Sud pendant deux à trois semaines, avant que le télescope ne revienne sur Terre.

L’objectif est de faire monter l’observatoire volant à une quarantaine de kilomètres au-dessus du sol, pour lui permettre d’observer les lumières infrarouges, invisibles à l’œil nu. Ces relevés devraient permettre à l’agence américaine de mieux connaître les premiers instants de la vie d’une étoile, et d’ainsi affiner les simulations informatiques de la NASA à ce sujet.

Une solution efficace et peu coûteuse

Cette mission a l’avantage d’être peu coûteuse pour l’agence américaine, qui a peur de voir son budget se réduire au lendemain de la crise du coronavirus. Les observations réalisées par le petit télescope de la mission ASTHROS ne peuvent être faites depuis le sol, l’épaisseur de notre atmosphère bloquant les longueurs d’onde dans l’infrarouge. La seule solution pour collecter ces informations était donc de quitter la terre ferme. Une chose qui est aujourd’hui devenue simple dans un pays comme les États-Unis, qui effectue plus de 100 tirs par an. Mais le décollage d’une fusée a toujours un coût, alors que l’envol d’un ballon, lui, ne se verra même pas dans le budget de la NASA. Il était également impossible de demander au télescope James Webb de concentrer toute sa puissance sur cette observation. Bien qu’il sera lancé avant ASTHROS, il ne dispose pas de capteur infrarouge, nécessaire à cette observation.

Des résultats attendus

Cette mission doit étudier un principe complexe, appelé la rétroaction stellaire. Dans l’espace, les étoiles peuvent se former plus ou moins rapidement au sein des nébuleuses, et c’est cette variation du temps de formation que la mission ASTHROS essayera de mesurer.

Pour ce faire, elle devra dans un premier temps relever la présence d’ions d’azotes. Ils sont le signe d’une explosion de supernova, qui est elle-même responsable d’un remodelage brutal des poches de gaz dans la nébuleuse, ce qui peut stopper ou accélérer la formation d’une étoile. Ces résultats pourraient permettre de mieux comprendre comment une étoile naît, comment notre Soleil est-il né, il y a 4,6 milliards d’années.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 502 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire