La Guinée/CEDEAO appelle à la libération immédiate d’Alpha Condé


Video player

En Guinée, la situation de l’ancien président Alpha Condé continue d’inquiéter ses collègues de la CEDEAO. Lors de leur dernière réunion spéciale à Accra, les chefs d’État et de gouvernement avaient demandé l’agrandissement d’Alpha Conde dans les plus brefs délais.

C’est pour cette raison que les sanctions contre la Guinée ont été maintenues. “La réunion a réitéré sa demande de libération immédiate et inconditionnelle du président Alpha Condé” et a demandé à la réunion des chefs d’Etat de publier un communiqué final sur le cas de l’ancien président guinéen.

Cependant, la CEDEAO a déclaré avoir « pris note des derniers développements en Guinée, notamment l’adoption de la Charte de transition, la nomination d’un Premier ministre civil et la formation d’un gouvernement de transition ».

En outre, la CEDEAO encourage l’Autorité de transition à soumettre dans les plus brefs délais un calendrier détaillé des activités dans le cadre de la transition, « pour s’assurer que les élections se déroulent conformément aux décisions du Sommet spécial des chefs. Et le Gouvernement de la CEDEAO, septembre 2021 Tenue le le 16″.

Mais en Guinée, les autorités ne veulent pas être rigides, même si elles comprennent parfaitement les exigences de la CEDEAO. En réponse à la CEDEAO, le ministre des Affaires étrangères de Guinée, Dr Kuyat Morisanda, a déclaré : « Je pense que nos frères et sœurs de la CEDEAO comprennent mieux. Ils ont demandé un calendrier.

Nous développons déjà un chronographe. Si vous ne mettez pas en œuvre tous les outils de transition, nous ne pourrons pas le faire.

“Nous avançons rationnellement. Nous sommes plus anxieux que la CEDEAO. Personne n’est pressé que nous, mais nous voulons faire les choses normalement.

Cette fois, nous ne pouvons pas faire d’erreurs”, a-t-il déclaré.

[newsletter_form]
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire