Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
La CRM recrute 01 Chef de Projet PFR Régional
06/08/2019 à 09h40 par La redaction

La CRM recrute 01 Chef de Projet PFR Régional

La CRM recrute 01 Chef de Projet PFR Régional

La CRM recrute 01 Chef de Projet PFR Régional

PROFIL DU POSTE/IDENTIFICATION
Un (01) Chef de Projet PFR Régional, Réf : CP-PFRR/CRM-CRN/2019
Intitulé du Projet: Programme Régional : Partenaire pour La Résilience en Afrique de l’Ouest (PFR Régional).
 Fonction:  Chef de projet PFR Régional
Durée du Contrat:   12 mois renouvelable
Affectation:  Bamako
Responsable hiérarchique (superviseur direct):  Coordinateur National des Projets et Programmes de la Croix-Rouge Malienne Employeur:  Croix-Rouge malienne
Partenariat:   CRM/CRNL
Catégorie : 9 A / CCFC
I. CONTEXTE
 Le  projet « Partenaire pour la Résilience » Régional Afrique de l’Ouest (PFR Régional) est un volet du programme Partenaire pour la Résilience Phase II / Partenariat Stratégique  (PfR II/PS). PfR II/PS est une seconde phase d’un programme international, financé par le gouvernement des Pays-Bas et mis en œuvre à travers dix programmes nationaux (Afrique, Amérique Centrale, Asie) et quatre programmes régionaux1 dont celui de l’Afrique de l’Ouest, pour le renforcement des OSCs, autour d’un plaidoyer fort pour une résilience communautaire, à travers la promotion du concept de « gestion intégrée des risques – GIR » qui tient compte de l’adaptation aux changements climatiques (ACC), de la réduction des risques de catastrophes (RRC) de même que de gestion et la restauration des écosystèmes (GRE). “Projet Régional : Dialogue en GIR au Mali, en Guinée Conakry et au BurkinaFaso” a deux objectifs spécifiques (ou « outcomes ») politico-institutionnels qui doivent aboutir à l’impact suivant : « Impact pour les 2 trajectoires: Renforcer la résilience des communautés vulnérables  des zones humides transfrontalières des bassins du Niger, et du Sourou face aux aléas climatiques et aux impacts des aménagements hydro-agricoles à travers l’influence des politiques, des investissements et des pratiques en matière de gestion intégrée des risques. »  Ces objectifs spécifiques politico-institutionnels sont :  – Promouvoir la gestion rationnelle et équitable des ressources en eau qui sécurisent les groupes vulnérables notamment les migrants (pêcheurs et éleveurs)  contre les risques de catastrophes naturelles et les effets des aménagements hydro-agricoles en maintenant les services écosystémiques des zones humides des bassins des fleuves.  – Contribuer au renforcement de la mise en œuvre de la stratégie de prévention des risques de catastrophes de la CEDEAO par l’intégration de la GIR, le développement et la mise en œuvre d’un plan de contingence transfrontalier Mali, Guinée et Burkina-Faso.      II. RESUME
DU POSTE
 Le titulaire de ce poste fait partie de l’équipe PFR II de la CRM, et accomplit ses responsabilités sous la supervision du Coordinateur national des projets et Programme de la CRM. Il est chargé de mener de façon intégrée les activités du projet régional dans les trois pays (Mali, Burkina Faso et Guinée Conakry. Il sera amené à voyager à l’intérieur du Mali, en Guinée et au Burkina pour préparer et/ou réaliser des ateliers ou des rencontres avec des acteurs potentiels ou déjà identifiés.   En intelligence avec le Chef de projet National du Projet PFR II/Mali et en concertation avec les personnes clefs des autres organisations membres de l’Alliance, le titulaire du poste assure la planification des activités et la gestion financière, la mise en œuvre et le suivi/évaluation du projet Régional. Il peut être appelé à accomplir d’autres tâches à la demande de ses supérieurs hiérarchiques.   Le poste est basé à Bamako avec des déplacements fréquents au Mali (dans les régions) tout comme à l’extérieur du Mali (Burkina Faso, Guinee Conakry ou ailleurs).
III. TACHES ET RESPONSABILITES
1. Responsabilités générales :
 –  Le titulaire du poste a pour responsabilité générale de s’assurer à travers le projet,  du renforcer la résilience des communautés vulnérables  des zones humides  transfrontalières des bassins du Niger, et du Sourou face aux aléas climatiques et aux impacts des aménagements hydro-agricoles à travers l’influence des politiques, des investissements et des pratiques en matière de gestion intégrée des risques .
 – De s’assurer que les que gouvernements et les institutions régionales développent et appliquent les politiques et les stratégies de partage et de gestion équitables des ressources en eau en veillant à la sécurisation des moyens d’existence des groupes vulnérables notamment les migrants (pêcheurs et éleveurs);
 –  De veiller à ce que les infrastructures hydrauliques et les aménagements hydro-agricoles intègrent les systèmes de production des groupes vulnérables et renforcent leurs moyens d’existence par la prise en compte des normes standards en vigueur (Lignes directrices pour le développement d’infrastructures hydrauliques en Afrique de l’Ouest);
 – De s’assurer que la migration  des groupes vulnérables notamment les migrants (pêcheurs et éleveurs) soit sécurisée  grâce à une large concertation entre les acteurs (Gouvernements, société civile, organisations des migrants, etc.);
2. Responsabilités spécifiques/taches :
 – appuyer les usagers/acteurs (niveau sous-régional) des 3 pays pour l’élaboration d’un  plan de contingence transfrontalier en développant un canevas standard d’élaboration de plans de contingence pour les Collectivités Territoriales des 3 pays ;
 – l’intégration de la GIR dans la SRR de la CEDEAO;
–  la mise en place d’un fond de réduction des risques de catastrophes multi-pays (Burkina, Mali et Guinée).
 – l’implication des usagers/acteurs (niveau sous régional) dans la mise en œuvre et le suivi de l’utilisation des fonds de RRC;
– la création d’un cadre de concertation/dialogue entre les acteurs des trois pays sur la RRC.
– la mise à jour de l’analyse contextuelle/situationnelle (niveau national et sous régional);
– la dynamisation de la plateforme RRC nationale et sous – régionale;  – l’établissement de la cartographie des risques et du niveau de vulnérabilité dans des sites des bassins (en fonction des choix d’intervention);
– la production et à la diffusion des évidences (documentation et preuves scientifiques);
– Le développement du plan de contingence transfrontalier intégrant les standards minimum ou normes minimales  consensuels;  – Le développement de partenariats stratégiques avec les acteurs clés  (Etats, OSCs) au niveau sous régional (prospection et mise en œuvre des premières actions stratégiques):
Il s’agira entre autres:
–  l’intégration de PfR à la Plateforme « Résilience » du mouvement de la Croix Rouge -Groupe Sahel, en relation avec le programme AGIR et les documents des priorités résilience pays (PRP) développés et adoptés.
– l’intégration de PfR à la Plateforme régionale Sahel du GFCS (Cadre Mondial pour les Services Climatologiques (GFCS en anglais), dans les thématiques Eau et RRC avec en particulier l’identification des institutions qui peuvent porter et amplifier le message de catégories spécifiques d’usagers comme ceux de PfR, sur la scène sous-régionale, l’identification et l’interaction avec les communautés des chercheurs travaillant à l’interface entre les services climatiques et les communautés qui peuvent et doivent en bénéficier pleinement, la proposition pour que PfR puisse constituer un champion de la Plateforme régionale Sahel du GFCS dans les secteurs de l’eau, de la pêche et de la RRC (priorités du GFCS), afin de servir de liaison entre des communautés cibles du PfR et des secteurs de recherche ou d’application des services climatiques (en particulier sur les enjeux et les dynamiques frontaliers);
– Le développement de partenariats stratégiques avec les acteurs clés  (Etats, OSCs) au niveau sous régional (formalisation et poursuite des actions);
– au développement de stratégie de plaidoyer sous régional  (analyse des politiques et stratégies intégrant la GIR au niveau sous régional) ;
– la vulgarisation des normes minimales dans les dispositifs de développement ;
– la vulgarisation des évidences sur la cartographie des risques de catastrophes ;
– la mise en œuvre d’activités communes dans le cadre du partenariat stratégique validé;
– la mise en œuvre du plan de plaidoyer;
– l’évaluation des protocoles de partenariat établi;
– la capitalisation des acquis du projet sous régional;
– Le transfert des connaissances et de l’expérience que la Croix Rouge Malienne, avec l’aide du Centre du Climat, aura capitalisée à travers ses projets de préparation et de réponse aux catastrophes et notamment à travers l’approche innovante du « financement basés sur les prévisions » (FbF) (en matière d’atténuation des impacts des aléas de nature  météorologiques  et climatiques sur les communautés les plus vulnérables) ;
– la valorisation des initiatives des femmes et leur représentativité au niveau des instances de décision (une attention particulière sera donnée aux femmes en tant que bénéficiaires directes des actions de renforcement des capacités techniques et de plaidoyer en matière de GIR destinées aux organisations des groupes vulnérables)
– la prospection et établissement de Partenariats avec des structures/institutions sous régionales.
– la mise en place de la Coalition GIR sous régional;
– l’élaboration, la mise en œuvre, la consolidation et le suivi-evaluation d’un plan de renforcement des capacités techniques et de plaidoyer de la société civile et des parlementaires en GIR avec une attention particulière sur les femmes (l’autonomisation des femmes au niveau régional sur la base des acquis des Programmes Pays);
– la diffusion d’évidences sur l’impact des nouvelles infrastructures pour les moyens d’existence des groupes vulnérables;
 IV. AUTORITE /AUTONOMIE
 Le Chef de projet Régional est sous la supervision directe du Coordinateur des Projets et programmes de la CRM avec l’appui du chef du département des opérations et du chef de projet National  PFR de  la CRM. Il est l’initiateur et le porteur des dossiers du projet sous Regional et participe activement aux rencontres et sollicitations des partenaires au niveau sousregional, national, régional/Mali, et local au besoin.  Le Chef de projet Régional collabore étroitement avec l’équipe du projet (CARE Mali, Wetlands International, Croix-Rouge Néerlandaise, RCCC), les autres membres des équipes des autres projets de la CRM, les services techniques de l’Etat, les autorités nationales, sous-régionales et locales, les Collectivités Territoriales, les organisations de la Société Civile et communautaires partenaires du programme et les autres intervenants (ONG et projets). Le Chef de projet Régional est en lien fonctionnel technique avec le Représentant Pays de la Croix Rouge néerlandaise.
V. PROFIL/QUALIFICATIONS REQUIS ET CONDITIONS D’ELIGIBILITE  Niveau de Formation :
 – Être titulaire au minimum d’un Diplôme de niveau Bac+4 en  sciences sociales, relations internationales, agronomie, élevage, réduction des risques et gestion des projets.
Expériences Professionnelles :
 – Avoir une expérience d’au moins cinq (5) ans en matière de coordination de projet.
– Jouir d’une expertise avérée en matière de communication et d’influence des décideurs politiques.
– Avoir une très bonne maîtrise du français et un niveau acceptable en anglais.
– Avoir une bonne maîtrise de l’outil informatique (Word, Excel et PowerPoint) avec des connaissances sur les logiciels de gestion documentaire et d’Internet.
  – Avoir de bonnes connaissances en expression orale et de bonne qualités rédactionnelles.
– Avoir un très bon sens de l’initiative, de l’organisation et une capacité à travailler en équipe.
– Être rigoureux, ponctuel, capable de travailler sous pression et dans un milieu multiculturel.
– Avoir un sens aigu de la gestion du temps et du respect des priorités opérationnelles.
– Avoir de bonnes capacités d’analyse et de synthèse. – Avoir un sens de discrétion et de confidentialité.
VI. ATOUTS ET QUALITES
 – Avoir une certaine connaissance du Mouvement Croix-Rouge et Croissant-Rouge est un atout.
– Avoir une expérience prouvée d’au moins 5 ans dans l’action humanitaire.
– Savoir communiquer et avoir un bon sens des relations interpersonnelles.
– Être dynamique et autonome.
VII. CONDITIONS DE TRAVAIL
 Le titulaire du poste est basé à Bamako et fera des déplacements à l’intérieur du Mali et dans la sous-région Ouest Africaine. Il bénéficie des avantages liés à son poste.
Les  descriptions de poste sont  disponibles au siège de la Croix-Rouge Malienne à Bamako, au niveau de tous les bureaux régionaux et sur les sites www.croixrouge-mali.org.
Les dossiers de candidature composés d’un CV, d’une Lettre de motivation, des diplômes et des Attestations de travail sont recevables au siège de la Croix-Rouge malienne, sis à Djélibougou en face de l’EDM, aux bureaux régionaux de la Croix Rouge Malienne jusqu’au  mercredi  14 aout  2019 à 16 h 00 date limite de dépôt de candidature.
Merci de mentionner sur le dossier le poste et la référence.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 478 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz sur Télégram: Si vous êtes sur Télégramme abonnez vous !!
😍 ACTUALITE via Telegram
😍 Offre d'emploi via Telegram .
groupe emploi whatsapp doingbuzz -🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger -🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo RDC - 🇨🇬 Congo Brazzaville -🇲🇦 Maroc - 🇹🇩 Tchad -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Site de petites annonces/ site de vente et d'achat 100% Togo

togopapel Offre d'emploi et concours

La CRM recrute 01 Chef de Projet PFR Régional

PROFIL DU POSTE/IDENTIFICATION
Un (01) Chef de Projet PFR Régional, Réf : CP-PFRR/CRM-CRN/2019
Intitulé du Projet: Programme Régional : Partenaire pour La Résilience en Afrique de l’Ouest (PFR Régional).
 Fonction:  Chef de projet PFR Régional
Durée du Contrat:   12 mois renouvelable
Affectation:  Bamako
Responsable hiérarchique (superviseur direct):  Coordinateur National des Projets et Programmes de la Croix-Rouge Malienne Employeur:  Croix-Rouge malienne
Partenariat:   CRM/CRNL
Catégorie : 9 A / CCFC
I. CONTEXTE
 Le  projet « Partenaire pour la Résilience » Régional Afrique de l’Ouest (PFR Régional) est un volet du programme Partenaire pour la Résilience Phase II / Partenariat Stratégique  (PfR II/PS). PfR II/PS est une seconde phase d’un programme international, financé par le gouvernement des Pays-Bas et mis en œuvre à travers dix programmes nationaux (Afrique, Amérique Centrale, Asie) et quatre programmes régionaux1 dont celui de l’Afrique de l’Ouest, pour le renforcement des OSCs, autour d’un plaidoyer fort pour une résilience communautaire, à travers la promotion du concept de « gestion intégrée des risques – GIR » qui tient compte de l’adaptation aux changements climatiques (ACC), de la réduction des risques de catastrophes (RRC) de même que de gestion et la restauration des écosystèmes (GRE). “Projet Régional : Dialogue en GIR au Mali, en Guinée Conakry et au BurkinaFaso” a deux objectifs spécifiques (ou « outcomes ») politico-institutionnels qui doivent aboutir à l’impact suivant : « Impact pour les 2 trajectoires: Renforcer la résilience des communautés vulnérables  des zones humides transfrontalières des bassins du Niger, et du Sourou face aux aléas climatiques et aux impacts des aménagements hydro-agricoles à travers l’influence des politiques, des investissements et des pratiques en matière de gestion intégrée des risques. »  Ces objectifs spécifiques politico-institutionnels sont :  – Promouvoir la gestion rationnelle et équitable des ressources en eau qui sécurisent les groupes vulnérables notamment les migrants (pêcheurs et éleveurs)  contre les risques de catastrophes naturelles et les effets des aménagements hydro-agricoles en maintenant les services écosystémiques des zones humides des bassins des fleuves.  – Contribuer au renforcement de la mise en œuvre de la stratégie de prévention des risques de catastrophes de la CEDEAO par l’intégration de la GIR, le développement et la mise en œuvre d’un plan de contingence transfrontalier Mali, Guinée et Burkina-Faso.      II. RESUME
DU POSTE
 Le titulaire de ce poste fait partie de l’équipe PFR II de la CRM, et accomplit ses responsabilités sous la supervision du Coordinateur national des projets et Programme de la CRM. Il est chargé de mener de façon intégrée les activités du projet régional dans les trois pays (Mali, Burkina Faso et Guinée Conakry. Il sera amené à voyager à l’intérieur du Mali, en Guinée et au Burkina pour préparer et/ou réaliser des ateliers ou des rencontres avec des acteurs potentiels ou déjà identifiés.   En intelligence avec le Chef de projet National du Projet PFR II/Mali et en concertation avec les personnes clefs des autres organisations membres de l’Alliance, le titulaire du poste assure la planification des activités et la gestion financière, la mise en œuvre et le suivi/évaluation du projet Régional. Il peut être appelé à accomplir d’autres tâches à la demande de ses supérieurs hiérarchiques.   Le poste est basé à Bamako avec des déplacements fréquents au Mali (dans les régions) tout comme à l’extérieur du Mali (Burkina Faso, Guinee Conakry ou ailleurs).
III. TACHES ET RESPONSABILITES
1. Responsabilités générales :
 –  Le titulaire du poste a pour responsabilité générale de s’assurer à travers le projet,  du renforcer la résilience des communautés vulnérables  des zones humides  transfrontalières des bassins du Niger, et du Sourou face aux aléas climatiques et aux impacts des aménagements hydro-agricoles à travers l’influence des politiques, des investissements et des pratiques en matière de gestion intégrée des risques .
 – De s’assurer que les que gouvernements et les institutions régionales développent et appliquent les politiques et les stratégies de partage et de gestion équitables des ressources en eau en veillant à la sécurisation des moyens d’existence des groupes vulnérables notamment les migrants (pêcheurs et éleveurs);
 –  De veiller à ce que les infrastructures hydrauliques et les aménagements hydro-agricoles intègrent les systèmes de production des groupes vulnérables et renforcent leurs moyens d’existence par la prise en compte des normes standards en vigueur (Lignes directrices pour le développement d’infrastructures hydrauliques en Afrique de l’Ouest);
 – De s’assurer que la migration  des groupes vulnérables notamment les migrants (pêcheurs et éleveurs) soit sécurisée  grâce à une large concertation entre les acteurs (Gouvernements, société civile, organisations des migrants, etc.);
2. Responsabilités spécifiques/taches :
 – appuyer les usagers/acteurs (niveau sous-régional) des 3 pays pour l’élaboration d’un  plan de contingence transfrontalier en développant un canevas standard d’élaboration de plans de contingence pour les Collectivités Territoriales des 3 pays ;
 – l’intégration de la GIR dans la SRR de la CEDEAO;
–  la mise en place d’un fond de réduction des risques de catastrophes multi-pays (Burkina, Mali et Guinée).
 – l’implication des usagers/acteurs (niveau sous régional) dans la mise en œuvre et le suivi de l’utilisation des fonds de RRC;
– la création d’un cadre de concertation/dialogue entre les acteurs des trois pays sur la RRC.
– la mise à jour de l’analyse contextuelle/situationnelle (niveau national et sous régional);
– la dynamisation de la plateforme RRC nationale et sous – régionale;  – l’établissement de la cartographie des risques et du niveau de vulnérabilité dans des sites des bassins (en fonction des choix d’intervention);
– la production et à la diffusion des évidences (documentation et preuves scientifiques);
– Le développement du plan de contingence transfrontalier intégrant les standards minimum ou normes minimales  consensuels;  – Le développement de partenariats stratégiques avec les acteurs clés  (Etats, OSCs) au niveau sous régional (prospection et mise en œuvre des premières actions stratégiques):
Il s’agira entre autres:
–  l’intégration de PfR à la Plateforme « Résilience » du mouvement de la Croix Rouge -Groupe Sahel, en relation avec le programme AGIR et les documents des priorités résilience pays (PRP) développés et adoptés.
– l’intégration de PfR à la Plateforme régionale Sahel du GFCS (Cadre Mondial pour les Services Climatologiques (GFCS en anglais), dans les thématiques Eau et RRC avec en particulier l’identification des institutions qui peuvent porter et amplifier le message de catégories spécifiques d’usagers comme ceux de PfR, sur la scène sous-régionale, l’identification et l’interaction avec les communautés des chercheurs travaillant à l’interface entre les services climatiques et les communautés qui peuvent et doivent en bénéficier pleinement, la proposition pour que PfR puisse constituer un champion de la Plateforme régionale Sahel du GFCS dans les secteurs de l’eau, de la pêche et de la RRC (priorités du GFCS), afin de servir de liaison entre des communautés cibles du PfR et des secteurs de recherche ou d’application des services climatiques (en particulier sur les enjeux et les dynamiques frontaliers);
– Le développement de partenariats stratégiques avec les acteurs clés  (Etats, OSCs) au niveau sous régional (formalisation et poursuite des actions);
– au développement de stratégie de plaidoyer sous régional  (analyse des politiques et stratégies intégrant la GIR au niveau sous régional) ;
– la vulgarisation des normes minimales dans les dispositifs de développement ;
– la vulgarisation des évidences sur la cartographie des risques de catastrophes ;
– la mise en œuvre d’activités communes dans le cadre du partenariat stratégique validé;
– la mise en œuvre du plan de plaidoyer;
– l’évaluation des protocoles de partenariat établi;
– la capitalisation des acquis du projet sous régional;
– Le transfert des connaissances et de l’expérience que la Croix Rouge Malienne, avec l’aide du Centre du Climat, aura capitalisée à travers ses projets de préparation et de réponse aux catastrophes et notamment à travers l’approche innovante du « financement basés sur les prévisions » (FbF) (en matière d’atténuation des impacts des aléas de nature  météorologiques  et climatiques sur les communautés les plus vulnérables) ;
– la valorisation des initiatives des femmes et leur représentativité au niveau des instances de décision (une attention particulière sera donnée aux femmes en tant que bénéficiaires directes des actions de renforcement des capacités techniques et de plaidoyer en matière de GIR destinées aux organisations des groupes vulnérables)
– la prospection et établissement de Partenariats avec des structures/institutions sous régionales.
– la mise en place de la Coalition GIR sous régional;
– l’élaboration, la mise en œuvre, la consolidation et le suivi-evaluation d’un plan de renforcement des capacités techniques et de plaidoyer de la société civile et des parlementaires en GIR avec une attention particulière sur les femmes (l’autonomisation des femmes au niveau régional sur la base des acquis des Programmes Pays);
– la diffusion d’évidences sur l’impact des nouvelles infrastructures pour les moyens d’existence des groupes vulnérables;
 IV. AUTORITE /AUTONOMIE
 Le Chef de projet Régional est sous la supervision directe du Coordinateur des Projets et programmes de la CRM avec l’appui du chef du département des opérations et du chef de projet National  PFR de  la CRM. Il est l’initiateur et le porteur des dossiers du projet sous Regional et participe activement aux rencontres et sollicitations des partenaires au niveau sousregional, national, régional/Mali, et local au besoin.  Le Chef de projet Régional collabore étroitement avec l’équipe du projet (CARE Mali, Wetlands International, Croix-Rouge Néerlandaise, RCCC), les autres membres des équipes des autres projets de la CRM, les services techniques de l’Etat, les autorités nationales, sous-régionales et locales, les Collectivités Territoriales, les organisations de la Société Civile et communautaires partenaires du programme et les autres intervenants (ONG et projets). Le Chef de projet Régional est en lien fonctionnel technique avec le Représentant Pays de la Croix Rouge néerlandaise.
V. PROFIL/QUALIFICATIONS REQUIS ET CONDITIONS D’ELIGIBILITE  Niveau de Formation :
 – Être titulaire au minimum d’un Diplôme de niveau Bac+4 en  sciences sociales, relations internationales, agronomie, élevage, réduction des risques et gestion des projets.
Expériences Professionnelles :
 – Avoir une expérience d’au moins cinq (5) ans en matière de coordination de projet.
– Jouir d’une expertise avérée en matière de communication et d’influence des décideurs politiques.
– Avoir une très bonne maîtrise du français et un niveau acceptable en anglais.
– Avoir une bonne maîtrise de l’outil informatique (Word, Excel et PowerPoint) avec des connaissances sur les logiciels de gestion documentaire et d’Internet.
  – Avoir de bonnes connaissances en expression orale et de bonne qualités rédactionnelles.
– Avoir un très bon sens de l’initiative, de l’organisation et une capacité à travailler en équipe.
– Être rigoureux, ponctuel, capable de travailler sous pression et dans un milieu multiculturel.
– Avoir un sens aigu de la gestion du temps et du respect des priorités opérationnelles.
– Avoir de bonnes capacités d’analyse et de synthèse. – Avoir un sens de discrétion et de confidentialité.
VI. ATOUTS ET QUALITES
 – Avoir une certaine connaissance du Mouvement Croix-Rouge et Croissant-Rouge est un atout.
– Avoir une expérience prouvée d’au moins 5 ans dans l’action humanitaire.
– Savoir communiquer et avoir un bon sens des relations interpersonnelles.
– Être dynamique et autonome.
VII. CONDITIONS DE TRAVAIL
 Le titulaire du poste est basé à Bamako et fera des déplacements à l’intérieur du Mali et dans la sous-région Ouest Africaine. Il bénéficie des avantages liés à son poste.
Les  descriptions de poste sont  disponibles au siège de la Croix-Rouge Malienne à Bamako, au niveau de tous les bureaux régionaux et sur les sites www.croixrouge-mali.org.
Les dossiers de candidature composés d’un CV, d’une Lettre de motivation, des diplômes et des Attestations de travail sont recevables au siège de la Croix-Rouge malienne, sis à Djélibougou en face de l’EDM, aux bureaux régionaux de la Croix Rouge Malienne jusqu’au  mercredi  14 aout  2019 à 16 h 00 date limite de dépôt de candidature.
Merci de mentionner sur le dossier le poste et la référence.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 478 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire