Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
La CPI libère son tout premier prisonnier, Thomas Lubanga
16/03/2020 à 13h27 par Georges Traore

La Cour pénale internationale vient de poser un acte fort. C’est un message envoyé au monde entier que l’impunité ne saurait être une règle d’or pour qui que ce soit.

Le 14 mars 2012, Thomas Lubanga a été reconnu coupable de crimes de guerre consistant en l'enrôlement et la conscription d'enfants de moins de 15 ans, et le fait de les faire participer activement à des hostilités (enfants soldats).

Le 10 juillet de la même année, il a été condamné à une peine totale de 14 ans. Le verdict et la peine ont été confirmés par la Chambre d'appel le 1er décembre 2014. Mais en  décembre 2015, il a été transféré dans une prison de la République démocratique du Congo (RDC), afin de purger sa peine d'emprisonnement.

L'ancien chef de l'Union de patriotes congolais (UPC), le Congolais Thomas Lubanga vient d’être mis en liberté après 14 ans d’emprisonnement. Il a été libéré ce dimanche 15 mars 2020.

Il a plié bagage de la prison centrale de makala à Kinshasa où il a achevé de purger une peine de 14 ans de prison. Des centaines de sympathisants de l'UPC, sa milice devenue aujourd'hui parti politique, sont venus l'accueillir à sa sortie de prison précise BBC.

Thomas Lubunga s'est rendu à l'église en compagnie de sa famille et de ses partisans pour célébrer ce retour parmi les siens. « Je retourne chez moi avec le pardon pour permettre la reconstruction de la société », a-t-il déclaré à nos confrères de la BBC.

Thomas Lubunga n’a cessé de clamer son innocence même après toutes ces années passées derrière les barreaux. Les victimes de la guerre continuent toujours de demander des réparations.

Les affrontements interethniques et les violences entre milices pour prendre le contrôle de la région de l'Ituri, riche en mines d'or et d'autres ressources naturelles, ont provoqué la mort de plus de 60.000 personnes depuis 1999. C'est du moins à en croire les bilans dressés par des  organisations humanitaires et les autorités de la RDC.

 

 

Lire aussi : RD Congo : le TP Mazembe a le pouvoir d’invincibilité depuis plus de 10 ans

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 569 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

Violences en Côte d'Ivoire : Kerozen arrête la musique

23/10/2020

Violences en...

  La Côte d'Ivoire est en train...
La Togolaise Gisèle Victoria Magbo brille dans la diaspora

22/10/2020

La Togolaise...

Elle s’appelle Gisèle Victoria Magbo et est...
Pape François défend le droit des couples homosexuels

22/10/2020

Pape François...

Pour Pape François, les personnes homosexuelles ont...
Alpha Condé : « si la victoire me revient, je reste ouvert au dialogue »

22/10/2020

Alpha Condé :...

Dans le cadre du processus électoral en...
Mali : l'ex-président IBK et son épouse sont de retour

22/10/2020

Mali :...

  Renversé du pouvoir, l'ancien président malien...
Guinée : des observateurs de la CEDEAO surpris avec d'importantes sommes d'argent

22/10/2020

Guinée :...

Cette nouvelle pourrait envenimer la situation post-électorale...
Trump aurait un bureau et un compte bancaire en Chine

22/10/2020

Trump aurait...

  Le président américain, Donald Trump dispose...
Côte d'Ivoire : la Sotra enregistre une perte de deux milliards de FCFA

22/10/2020

Côte d’Ivoire...

  La désobéissance civile lancée par l'opposition...
Côte d'Ivoire/ CEI : le gouvernement réserve une place pour le PDCI

22/10/2020

Côte d’Ivoire/...

  Le gouvernement ivoirien a décidé d’examiner...
Mali : l’ex-président Keïta de retour à Bamako deux mois après avoir été renversé

22/10/2020

Mali :...

L’ancien président malien Ibrahim Boubacar Keïta (« IBK »),...
Opération Barkhane : 500 Chasseurs en route pour le Mali

22/10/2020

Opération Barkhane...

Le Premier régiment de chasseurs de Thierville...
$ 1,7 milliard d'aide pour le Burkina, le Mali et le Niger

22/10/2020

$ 1,7...

Encore une information sur l'aide, direz-vous ?...
Un nouveau coronavirus du porc susceptible d’infecter les humains

22/10/2020

Un nouveau...

Il se nomme SADS-CoV, le nouveau coronavirus...
Tensions préélectorales en Côte d’Ivoire, manifestations au Nigeria : la chanteuse Rocky Gold choquée, exprime son indignation

22/10/2020

Tensions préélectorales...

Les nouvelles ne sont pas bonnes dans...
Côte d’Ivoire / Revendications de la FESCI : Kandia Camara répond à la première organisation estudiantine et scolaire

22/10/2020

Côte d’Ivoire...

Suite au mot d’ordre de grève de...
Présidentielle / La Guinée bascule dans l’horreur…Alpha Condé livre un message

22/10/2020

Présidentielle /...

C’est un éternel recommencement en Guinée. Chaque...
Adama Bictogo, à propos de Simone Gbagbo, Affi, Mabri et Amon Tanoh: ” Ce sont des tonneaux vides…”

22/10/2020

Adama Bictogo,...

Le Directeur Exécutif du RHDP, parti présidentiel...
Nigeria : les manifestations contre les brutalités policières ont déjà coûté à l’économie 1,8 milliard de dollars

22/10/2020

Nigeria :...

Les manifestations au Nigeria contre les brutalités...
En Côte d’Ivoire, des violences ethniques à Bongouanou, à quinze jours de la présidentielle

21/10/2020

En Côte...

A deux semaines de l’élection suprême, des...
Présidentielle en Côte d’Ivoire : un nouveau mort lors de manifestations

21/10/2020

Présidentielle en...

La tension monte dans le pays à...

La Cour pénale internationale vient de poser un acte fort. C’est un message envoyé au monde entier que l’impunité ne saurait être une règle d’or pour qui que ce soit.

Le 14 mars 2012, Thomas Lubanga a été reconnu coupable de crimes de guerre consistant en l'enrôlement et la conscription d'enfants de moins de 15 ans, et le fait de les faire participer activement à des hostilités (enfants soldats).

Le 10 juillet de la même année, il a été condamné à une peine totale de 14 ans. Le verdict et la peine ont été confirmés par la Chambre d'appel le 1er décembre 2014. Mais en  décembre 2015, il a été transféré dans une prison de la République démocratique du Congo (RDC), afin de purger sa peine d'emprisonnement.

L'ancien chef de l'Union de patriotes congolais (UPC), le Congolais Thomas Lubanga vient d’être mis en liberté après 14 ans d’emprisonnement. Il a été libéré ce dimanche 15 mars 2020.

Il a plié bagage de la prison centrale de makala à Kinshasa où il a achevé de purger une peine de 14 ans de prison. Des centaines de sympathisants de l'UPC, sa milice devenue aujourd'hui parti politique, sont venus l'accueillir à sa sortie de prison précise BBC.

Thomas Lubunga s'est rendu à l'église en compagnie de sa famille et de ses partisans pour célébrer ce retour parmi les siens. « Je retourne chez moi avec le pardon pour permettre la reconstruction de la société », a-t-il déclaré à nos confrères de la BBC.

Thomas Lubunga n’a cessé de clamer son innocence même après toutes ces années passées derrière les barreaux. Les victimes de la guerre continuent toujours de demander des réparations.

Les affrontements interethniques et les violences entre milices pour prendre le contrôle de la région de l'Ituri, riche en mines d'or et d'autres ressources naturelles, ont provoqué la mort de plus de 60.000 personnes depuis 1999. C'est du moins à en croire les bilans dressés par des  organisations humanitaires et les autorités de la RDC.

 

 

Lire aussi : RD Congo : le TP Mazembe a le pouvoir d’invincibilité depuis plus de 10 ans

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 569 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire