Actualité, Info, High Tech, People, Emploi, News etc..
LA COUR SUPRÊME REND TROIS DÉCISIONS DÉFAVORABLES À DONALD TRUMP
01/07/2020 à 22h01 par La redaction

La Cour suprême est épinglée de se pencher ou d’être plus favorable aux progressistes. Elle est accusée par certains d’avoir rendu des décisions qui ne devraient pas l’être. Trois décisions défavorables à Donald Trump concernant les droits des LGBT, l’immigration et l’avortement sont concernées.

En mi-juin , la Cour suprême accordait aux salariés LGBT le bénéfice des mécanismes de lutte contre les discriminations au travail. Cela signifie que tout employeur qui ose licencier une personne en raison de son orientation sexuelle va à l’encontre de la Loi.

Sur les droits des LGBT, « Les textualistes considèrent qu’il faut privilégier le mot ou le texte dans une loi et refusent de prendre en considération l’intention du législateur. En l’occurrence, cela a permis de lire dans le mot ‘sexe’ le sens ‘orientation sexuelle’ alors que le Congrès n’avait certainement pas cette intention lorsqu’il a adopté la loi contre les discriminations à l’embauche en 1964 », précise Anne Deysin, spécialiste des questions politiques et juridiques aux Etats-Unis.

Le 18 juin dernier, La Cour validait les protections accordées par Barack Obama aux 700 000 “Dreamers”. Il s’agit de jeunes migrants arrivés aux États-Unis dans la clandestinité lorsqu’ils étaient enfants. La décision de Donald Trump de supprimer les dispositions du programme baptisé Daca (pour Deferred Action for Childhood Arrivals, ou Action différée pour les arrivées d’enfance) a finalement été jugée comme « arbitraire » et « capricieuse ».

Le coup de grâce a été porté à Trump lundi avec l’invalidation d’une loi de Louisiane obligeant les médecins pratiquant des avortements à obtenir une autorisation dans un hôpital situé à moins de 50 km du lieu de l’opération.

Donald Trump, sans doute furieux a posté sur Twitter :  « nous avons besoin de NOUVELLES JUSTICES de la Cour suprême. Si les démocrates de gauche radicale prennent le pouvoir, votre deuxième amendement, droit à la vie, frontières sûres et … ».

 

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 71 767 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

La Cour suprême est épinglée de se pencher ou d’être plus favorable aux progressistes. Elle est accusée par certains d’avoir rendu des décisions qui ne devraient pas l’être. Trois décisions défavorables à Donald Trump concernant les droits des LGBT, l’immigration et l’avortement sont concernées.

En mi-juin , la Cour suprême accordait aux salariés LGBT le bénéfice des mécanismes de lutte contre les discriminations au travail. Cela signifie que tout employeur qui ose licencier une personne en raison de son orientation sexuelle va à l’encontre de la Loi.

Sur les droits des LGBT, « Les textualistes considèrent qu’il faut privilégier le mot ou le texte dans une loi et refusent de prendre en considération l’intention du législateur. En l’occurrence, cela a permis de lire dans le mot ‘sexe’ le sens ‘orientation sexuelle’ alors que le Congrès n’avait certainement pas cette intention lorsqu’il a adopté la loi contre les discriminations à l’embauche en 1964 », précise Anne Deysin, spécialiste des questions politiques et juridiques aux Etats-Unis.

Le 18 juin dernier, La Cour validait les protections accordées par Barack Obama aux 700 000 “Dreamers”. Il s’agit de jeunes migrants arrivés aux États-Unis dans la clandestinité lorsqu’ils étaient enfants. La décision de Donald Trump de supprimer les dispositions du programme baptisé Daca (pour Deferred Action for Childhood Arrivals, ou Action différée pour les arrivées d’enfance) a finalement été jugée comme « arbitraire » et « capricieuse ».

Le coup de grâce a été porté à Trump lundi avec l’invalidation d’une loi de Louisiane obligeant les médecins pratiquant des avortements à obtenir une autorisation dans un hôpital situé à moins de 50 km du lieu de l’opération.

Donald Trump, sans doute furieux a posté sur Twitter :  « nous avons besoin de NOUVELLES JUSTICES de la Cour suprême. Si les démocrates de gauche radicale prennent le pouvoir, votre deuxième amendement, droit à la vie, frontières sûres et … ».

 

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 71 767 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :