Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
La Chine impose des restrictions à la recherche sur l’origine du coronavirus
14/04/2020 à 14h56 par La redaction

La Chine a imposé une restriction à la publication d’une recherche universitaire sur les origines du nouveau coronavirus.

Dans des notes publiées et supprimées par deux universités chinoises, le gouvernement central a ordonné que tous les travaux universitaires sur le coronavirus passent par une vérification supplémentaire avant d’être soumis pour publication. Les études sur l’origine du virus seront examinées de plus près et doivent être approuvées par les responsables du gouvernement central.
La Chine impose des restrictions à la recherche sur l'origine du coronavirus

Le département des sciences et technologies du ministère de l’Éducation a déclaré: “les articles universitaires sur la recherche de l’origine du virus doivent être strictement et étroitement gérés.”

La nouvelle directive est basée sur des instructions émises lors d’une réunion du 25 mars, tenue par le groupe de travail du Conseil d’État sur la prévention et le contrôle du COVID-19. Le document a été publié pour la première fois vendredi matin sur le site Web de l’Université Fudan à Shanghai, l’une des principales universités chinoises. Il a été retiré après que CNN aie contacté l’université.

Lire aussi: Africains maltraités en Chine: les USA dénoncent, Kémi Séba s’insurge et menace-Vidéo

Il s’agirait de l’une des dernières décisions du gouvernement chinois pour resserrer son emprise sur la publication de la recherche COVID-19, au milieu des précédents rapports sur son stratagème pour contrôler le récit sur les origines de la pandémie de coronavirus.

Un chercheur chinois qui a parlé à CNN sous couvert d’anonymat, a déclaré que le développement pourrait entraver d’importantes recherches scientifiques :
“Je pense que c’est un effort coordonné du gouvernement chinois pour contrôler (le) récit, et le peindre comme si l’épidémie n’était pas originaire de Chine. Et je ne pense pas qu’ils toléreront vraiment une étude objective pour enquêter sur l’origine de cette maladie. “

Avant la nouvelle directive, les chercheurs chinois ont publié une série d’études COVID-19 dans des revues médicales internationales influentes. Certaines des conclusions sur les premiers cas de coronavirus, comme lorsque la transition interhumaine est apparue pour la première fois en contradiction avec le compte rendu officiel de l’épidémie par le gouvernement, ont conduit à une controverse sur les médias sociaux chinois.

Depuis l’émergence du coronavirus fin 2019, plus de 100000 personnes sont décédées et 1,8 million de personnes ont été infectées dans le monde.

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

U outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

La Chine a imposé une restriction à la publication d’une recherche universitaire sur les origines du nouveau coronavirus.

Dans des notes publiées et supprimées par deux universités chinoises, le gouvernement central a ordonné que tous les travaux universitaires sur le coronavirus passent par une vérification supplémentaire avant d’être soumis pour publication. Les études sur l’origine du virus seront examinées de plus près et doivent être approuvées par les responsables du gouvernement central.
La Chine impose des restrictions à la recherche sur l'origine du coronavirus

Le département des sciences et technologies du ministère de l’Éducation a déclaré: “les articles universitaires sur la recherche de l’origine du virus doivent être strictement et étroitement gérés.”

La nouvelle directive est basée sur des instructions émises lors d’une réunion du 25 mars, tenue par le groupe de travail du Conseil d’État sur la prévention et le contrôle du COVID-19. Le document a été publié pour la première fois vendredi matin sur le site Web de l’Université Fudan à Shanghai, l’une des principales universités chinoises. Il a été retiré après que CNN aie contacté l’université.

Lire aussi: Africains maltraités en Chine: les USA dénoncent, Kémi Séba s’insurge et menace-Vidéo

Il s’agirait de l’une des dernières décisions du gouvernement chinois pour resserrer son emprise sur la publication de la recherche COVID-19, au milieu des précédents rapports sur son stratagème pour contrôler le récit sur les origines de la pandémie de coronavirus.

Un chercheur chinois qui a parlé à CNN sous couvert d’anonymat, a déclaré que le développement pourrait entraver d’importantes recherches scientifiques :
“Je pense que c’est un effort coordonné du gouvernement chinois pour contrôler (le) récit, et le peindre comme si l’épidémie n’était pas originaire de Chine. Et je ne pense pas qu’ils toléreront vraiment une étude objective pour enquêter sur l’origine de cette maladie. “

Avant la nouvelle directive, les chercheurs chinois ont publié une série d’études COVID-19 dans des revues médicales internationales influentes. Certaines des conclusions sur les premiers cas de coronavirus, comme lorsque la transition interhumaine est apparue pour la première fois en contradiction avec le compte rendu officiel de l’épidémie par le gouvernement, ont conduit à une controverse sur les médias sociaux chinois.

Depuis l’émergence du coronavirus fin 2019, plus de 100000 personnes sont décédées et 1,8 million de personnes ont été infectées dans le monde.

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire