Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
La CEDEAO ordonne à la Sierra Leone d’autoriser les filles enceintes à aller à l’école
29/01/2020 à 22h15 par La redaction

Le gouvernement de la Sierra Leone a été contraint par un tribunal de la CEDEAO (Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest) de lever une interdiction qui empêche les écolières enceintes d’aller à l’école.

Face2FaceAfrica.com rapporte que le tribunal de la CEDEAO a qualifié la politique de discriminatoire et a ordonné que le gouvernement l’abolisse avec effet immédiat.

Il est indiqué que la politique existe en Sierra Leone depuis 2015. Elle a été établie parce que le gouvernement considérait le mélange d’élèves enceintes avec les autres comme un facteur ayant une mauvaise influence.

L’idée était que les élèves qui tombent enceintes soient inscrites dans un établissement séparé où on leur enseignerait une version du programme qui n’est pas aussi intense que celle ordinaire.

Les rapports montrent que l’un des groupes qui ont fermement défendu la suppression de la politique en raison de ses conséquences négatives perçues est Women Against Violence and Exploitation in Society (Waves).

S’exprimant sur la décision du tribunal, la directrice exécutive de Waves, Hannah Yambasu, a déclaré avec enthousiasme que:

«Cette victoire appartient aux filles de Sierra Leone qui ont été dégradées et déshumanisées en raison de leur statut depuis 2014.»

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 502 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Le gouvernement de la Sierra Leone a été contraint par un tribunal de la CEDEAO (Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest) de lever une interdiction qui empêche les écolières enceintes d’aller à l’école.

Face2FaceAfrica.com rapporte que le tribunal de la CEDEAO a qualifié la politique de discriminatoire et a ordonné que le gouvernement l’abolisse avec effet immédiat.

Il est indiqué que la politique existe en Sierra Leone depuis 2015. Elle a été établie parce que le gouvernement considérait le mélange d’élèves enceintes avec les autres comme un facteur ayant une mauvaise influence.

L’idée était que les élèves qui tombent enceintes soient inscrites dans un établissement séparé où on leur enseignerait une version du programme qui n’est pas aussi intense que celle ordinaire.

Les rapports montrent que l’un des groupes qui ont fermement défendu la suppression de la politique en raison de ses conséquences négatives perçues est Women Against Violence and Exploitation in Society (Waves).

S’exprimant sur la décision du tribunal, la directrice exécutive de Waves, Hannah Yambasu, a déclaré avec enthousiasme que:

«Cette victoire appartient aux filles de Sierra Leone qui ont été dégradées et déshumanisées en raison de leur statut depuis 2014.»

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 502 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire