Actualité Politique, Économie, Sport , en France et du reste
L’ Hymne américain Parole 2021 mis à jour
20/01/2021 à 21h24 par La redaction
Publicité
Publicité

L’ Hymne américain

Chant patriotique écrit par Francis Scott Key, le 14 septembre 1814, et adopté comme hymne national officiel le 3 mars 1831. Key, avocat à Washington, rédigea le texte de l’hymne durant la Guerre de 1812 contre l’Angleterre.

On a cru longtemps à tort que Francis Scott Key avait écrit l’hymne célèbre alors qu’il était retenu en captivité par la flotte britannique au large des côtes de Fort Mc-Henry près de Baltimore. Mais il n’était pas prisonnier de guerre. Il avait rencontré les représentants britanniques pour négocier la libération d’un de ses clients. Pour ne pas révéler les secrets de l’attaque programmée, il fut retenu durant la nuit de l’assaut sur un navire de l’ennemi. Au lendemain de la bataille, voyant le drapeau américain flottant sur le Fort McHenry, il rédigea les célèbres rimes reprises dès la fin du dix-neuvième siècle par l’armée américaine

Publicité
.

La musique serait l’oeuvre du compositeur anglais John Stafford Smith, qui écrivit cet air pour accompagner un poème de Ralph Tomlinson appelé « Anacréon au ciel », l’hymne de la « Société d’Anacréon », un club anglais.

Ecouter l’hymne national américain chanté par la chorale de l’ambassade des Etats-Unis à Paris.

Paroles originales de l’hymne national américain

 

The Star-Spangled Banner

Oh, say, can you see, by the dawn’s early light,
What so proudly we hail’d at the twilight’s last gleaming?
Whose broad stripes and bright stars, thro’ the perilous fight,
O’er the ramparts we watch’d, were so gallantly streaming?
And the rockets’ red glare, the bombs bursting in air,
Gave proof thro’ the night that our flag was still there.
O say, does that star-spangled banner yet wave
O’er the land of the free and the home of the brave?
On the shore dimly seen thro’ the mists of the deep,
Where the foe’s haughty host in dread silence reposes,
What is that which the breeze, o’er the towering steep,
As it fitfully blows, half conceals, half discloses?
Now it catches the gleam of the morning’s first beam,
In full glory reflected, now shines on the stream:
‘T is the star-spangled banner: O, long may it wave
O’er the land of the free and the home of the brave!
And where is that band who so vauntingly swore
That the havoc of war and the battle’s confusion
A home and a country should leave us no more?
Their blood has wash’d out their foul footsteps’ pollution.
No refuge could save the hireling and slave
From the terror of flight or the gloom of the grave:
And the star-spangled banner in triumph doth wave
O’er the land of the free and the home of the brave.
O, thus be it ever when freemen shall stand,
Between their lov’d homes and

the war’s desolation;
Blest with vict’ry and peace, may the heav’n-rescued land
Praise the Pow’r that hath made and preserv’d us as a nation!
Then conquer we must, when our cause is just,
And this be our motto: « In God is our trust »
And the star-spangled banner in triumph shall wave
O’er the land of the free and the home of the brave!

Version française

Oh ! Regardez dans la clarté du matin
Le drapeau par vos chants célèbre dans la gloire
Dont les étoiles brillent dans un ciel d’azur
Flottant sur nos remparts annonçant la victoire.
L’éclair brillant des bombes éclatant dans les airs
Nous prouva dans la nuit cet étendard si cher !
Que notre bannière étoilée flotte encore,
Emblême de la liberté, de la liberté.
Sur les côtes obscures à travers le brouillard épais
Quand l’ennemi hautain, dans le silence arme;
Quelle est cette douce brise qui doucement s’élevait
Nous le fit découvrir dans le lointain caché !
Les premières lueurs de l’aurore matinale
Rayons de gloire brillèrent au lointain.
Que notre bannière étoilée flotte longtemps
Sur le pays de la liberté, au pays des braves !
Oh ! Toujours tant que l’homme libre vivra
Entre son foyer et la désolation de la guerre
Béni par la victoire et la paix, secouru par le ciel
Célébrons le pouvoir qui a su préserver la nation
Et confiant dans la justice de notre cause
Répétons notre devise « En Dieu est notre espoir ».
Et la bannière étoilée en triomphe flottera
Sur le pays de la liberté au pays des braves !

(Paroles françaises de Aerts. Editions Salabert)

Publicité
Ne partez pas sans partager :

Vous êtes sur whatsapp,intégrez et recevez nos articles depuis nos groupes disponible sur le whatsapp

🚨DOINGBUZZ ACTUALITE NEW Pour offres d'emploi 👉🏾 -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun  -🇨🇲 Cameroun  groupe emploi whatsapp doingbuzz

Cliquer ici pour les autres groupes👆



Plus de news

Grave Accident Au Cameroun ( Vidéo Très Sensible)

20/06/2021

Grave accident...

Publicité Publicité Publicité   Selon une source...
Gabon : Quand Pascaline Bongo Parle De Son Amant Boy Marley

20/06/2021

Gabon :...

Publicité Publicité Une liaison qui a été...
Retour De Gbagbo : Ouattara Manque L’occasion De Faire Un Grand Pas Vers La Réconciliation Nationale

20/06/2021

Retour de...

Publicité Publicité Laurent Gbagbo est rentré en...
Nigeria : Un Policier Tué Et 80 Élèves Kidnappés Dans Une École

19/06/2021

Nigeria :...

Publicité Publicité   Des assaillants armés ont...
Une Journaliste Américaine Défie Vladimir Poutine : &Quot;De Quoi Avez-Vous Peur Monsieur Le Président ? &Quot;

19/06/2021

Une journaliste...

Publicité Publicité Ce mercredi 16 juin 2021,...
Indice Mondial De La Paix : Voici Les 10 Pays Les Moins Pacifiques D’afrique En 2021

19/06/2021

Indice mondial...

Publicité Publicité Indice mondial de la paix...
J.o Tokyo/ Les Organisateurs Vont Se Rencontrer Pour Décider De La Présence De Spectateurs

19/06/2021

J.O Tokyo/...

Publicité Publicité Le Comité d’organisation des Jeux...
5 Choses À Savoir Sur Nady Bamba, La Seconde Femme De Laurent Gbagbo

19/06/2021

5 choses...

Publicité Publicité   Nady Bamba est la...
En Colère, Un Avocat De Guillaume Soro Tacle Le Procureur Adou Richard

19/06/2021

En colère,...

Publicité Publicité Très remonté, un des avocats...
Nady Bamba À Propos De Simone Gbagbo : « Elle Salue Laurent Gbagbo Et Elle Part »

19/06/2021

Nady Bamba...

Publicité Publicité Publicité C'est une vidéo choc....
Côte D’ivoire/Masa : Prof Yacouba Konaté Quitte La Maison Avec 42 Mois D’arriérés De Salaire

19/06/2021

Côte d’Ivoire/MASA...

Publicité Publicité M. Hervé Yapi, logisticien de...
Burkina Faso : Des Biens Et Comptes Bancaires Du Groupe Bolloré Saisis

19/06/2021

Burkina Faso...

Publicité Publicité   La bataille judiciaire entre...
Mame Mbaye Niang : &Quot;Je N'Aiderai Pas Macky Sall S'Il Brigue Un 3È Mandat&Quot;

19/06/2021

Mame Mbaye...

Publicité Publicité Un possible 3è mandat de...
Israël: Un Ministre Détruit Des Documents Administratifs Et Quitte Son Poste

19/06/2021

Israël: un...

Publicité Publicité   Les documents conservés dans...
Bénin: Une Vingtaine De Mémoires De Master Rejetés À L’université De Parakou

19/06/2021

Bénin: une...

Publicité Publicité Publicité Pour plagiat, 21 mémoires...
Une Jeune Marocaine Se Lance Le Défi De Traverser L’afrique À Vélo Pour Soutenir Les Droits Des Femmes Africaines

19/06/2021

Une jeune...

Publicité Publicité « Le jour de mon 32ème...
Bobrisky Gâte Son Père Avec Un Suv Lexus

19/06/2021

Bobrisky gâte...

Publicité Publicité Le travesti controversé nigérian Idris...
Sénégal : Après L'Hôpital, Sadio Mané Installe Une Station Service Dans Son Village

19/06/2021

Sénégal :...

Publicité Publicité   Après un hôpital qui...
L’exemple De L’inde Fait Craindre La Troisième Vague De Covid-19 En Afrique

19/06/2021

L’exemple de...

Publicité Publicité Les cas de Covid-19, dans...
Sahara : Alger Rame Toujours À Contre-Courant De Rabat

19/06/2021

Sahara :...

Publicité Publicité L’organisation des Nations Unies a...
Publicité
Publicité

L’ Hymne américain

Chant patriotique écrit par Francis Scott Key, le 14 septembre 1814, et adopté comme hymne national officiel le 3 mars 1831. Key, avocat à Washington, rédigea le texte de l’hymne durant la Guerre de 1812 contre l’Angleterre.

On a cru longtemps à tort que Francis Scott Key avait écrit l’hymne célèbre alors qu’il était retenu en captivité par la flotte britannique au large des côtes de Fort Mc-Henry près de Baltimore. Mais il n’était pas prisonnier de guerre. Il avait rencontré les représentants britanniques pour négocier la libération d’un de ses clients. Pour ne pas révéler les secrets de l’attaque programmée, il fut retenu durant la nuit de l’assaut sur un navire de l’ennemi. Au lendemain de la bataille, voyant le drapeau américain flottant sur le Fort McHenry, il rédigea les célèbres rimes reprises dès la fin du dix-neuvième siècle par l’armée américaine

Publicité
.

La musique serait l’oeuvre du compositeur anglais John Stafford Smith, qui écrivit cet air pour accompagner un poème de Ralph Tomlinson appelé « Anacréon au ciel », l’hymne de la « Société d’Anacréon », un club anglais.

Ecouter l’hymne national américain chanté par la chorale de l’ambassade des Etats-Unis à Paris.

Paroles originales de l’hymne national américain

 

The Star-Spangled Banner

Oh, say, can you see, by the dawn’s early light,
What so proudly we hail’d at the twilight’s last gleaming?
Whose broad stripes and bright stars, thro’ the perilous fight,
O’er the ramparts we watch’d, were so gallantly streaming?
And the rockets’ red glare, the bombs bursting in air,
Gave proof thro’ the night that our flag was still there.
O say, does that star-spangled banner yet wave
O’er the land of the free and the home of the brave?
On the shore dimly seen thro’ the mists of the deep,
Where the foe’s haughty host in dread silence reposes,
What is that which the breeze, o’er the towering steep,
As it fitfully blows, half conceals, half discloses?
Now it catches the gleam of the morning’s first beam,
In full glory reflected, now shines on the stream:
‘T is the star-spangled banner: O, long may it wave
O’er the land of the free and the home of the brave!
And where is that band who so vauntingly swore
That the havoc of war and the battle’s confusion
A home and a country should leave us no more?
Their blood has wash’d out their foul footsteps’ pollution.
No refuge could save the hireling and slave
From the terror of flight or the gloom of the grave:
And the star-spangled banner in triumph doth wave
O’er the land of the free and the home of the brave.
O, thus be it ever when freemen shall stand,
Between their lov’d homes and

the war’s desolation;
Blest with vict’ry and peace, may the heav’n-rescued land
Praise the Pow’r that hath made and preserv’d us as a nation!
Then conquer we must, when our cause is just,
And this be our motto: « In God is our trust »
And the star-spangled banner in triumph shall wave
O’er the land of the free and the home of the brave!

Version française

Oh ! Regardez dans la clarté du matin
Le drapeau par vos chants célèbre dans la gloire
Dont les étoiles brillent dans un ciel d’azur
Flottant sur nos remparts annonçant la victoire.
L’éclair brillant des bombes éclatant dans les airs
Nous prouva dans la nuit cet étendard si cher !
Que notre bannière étoilée flotte encore,
Emblême de la liberté, de la liberté.
Sur les côtes obscures à travers le brouillard épais
Quand l’ennemi hautain, dans le silence arme;
Quelle est cette douce brise qui doucement s’élevait
Nous le fit découvrir dans le lointain caché !
Les premières lueurs de l’aurore matinale
Rayons de gloire brillèrent au lointain.
Que notre bannière étoilée flotte longtemps
Sur le pays de la liberté, au pays des braves !
Oh ! Toujours tant que l’homme libre vivra
Entre son foyer et la désolation de la guerre
Béni par la victoire et la paix, secouru par le ciel
Célébrons le pouvoir qui a su préserver la nation
Et confiant dans la justice de notre cause
Répétons notre devise « En Dieu est notre espoir ».
Et la bannière étoilée en triomphe flottera
Sur le pays de la liberté au pays des braves !

(Paroles françaises de Aerts. Editions Salabert)

Publicité
Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire