Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
KODJO Messan Gabriel Agbéyomé porte plainte contre le gouvernement togolais
14/07/2020 à 13h34 par Georges Traore

Le sieur Agbéyomé n’est pas content du traitement que lui a réservé le gouvernement togolais ces derniers mois suite . Il s’est adressé à la Cour de justice de la CEDEAO. C’est l’information donnée par ses avocats.

KODJO Messan Gabriel Agbéyomé a saisi la Cour de justice de la communauté CEDEAO pour examiner les nombreuses  violations de ses droits de l’homme. Ces événements ont « émaillé et perverti, la procédure  de levée de son immunité parlementaire par l’assemblée nationale du Togo, et sans laquelle, aucune poursuite pénale ne peut être mise en mouvement contre lui ».

Dans le même temps, il faut savoir que le député a refusé de se présenter devant le doyen des juges le vendredi dernier. Il disait avoir peur pour sa vie et que des personnes aux intentions lugubres voulaient attenter à sa vie.

En effet, Messan Agbéyomé  a déclaré :«…après des investigations sérieuses et croisées, il ressort que des desseins hautement malveillants seraient planifiés contre sa personne dans le cadre de cette convocation dont l’ultime but est de l’éliminer par tous les moyens… ».

Le collectif demande à la Cour, d’ordonner à l’Etat du Togo de faire suspendre, provisoirement, la procédure pénale initiée contre le candidat à l’élection présidentielle de 2020. A la suite de la levée de son immunité parlementaire , AMK  considère la procédure irrégulière, au demeurant, violant ses droits de l’homme notamment le droit à ce que sa cause soit en toutes matières entendue équitablement.

« Nous entendons la réponse de la Cour et engageons l’Etat togolais à observer le principe de la bonne foi, qui doit prévaloir en des circonstances pareilles, en faisant suspendre provisoirement la suite des actes d’instruction en cours, en attendant la décision de la Cour de Justice de la communauté CEDEAO, sur la demande de mesure provisoire sollicitée par notre client », écrivent Me Darius Kokou T. ATSOO Me AGBOGAN Kokouvi Célestin.

Arrivé deuxième suite à la présidentielle de 2020, M. Agbéyomé réclame toujours sans victoire.

 

Lire aussi : Alerte sur une supposée tentative d’assassinat d’Agbéyomé Kodjo

 

 

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 403 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz sur Télégram: Si vous êtes sur Télégramme abonnez vous !!
😍 ACTUALITE via Telegram
😍 Offre d'emploi via Telegram .
groupe emploi whatsapp doingbuzz -🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger -🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo RDC - 🇨🇬 Congo Brazzaville -🇲🇦 Maroc - 🇹🇩 Tchad -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Site de petites annonces/ site de vente et d'achat 100% Togo

togopapel Offre d'emploi et concours

Le sieur Agbéyomé n’est pas content du traitement que lui a réservé le gouvernement togolais ces derniers mois suite . Il s’est adressé à la Cour de justice de la CEDEAO. C’est l’information donnée par ses avocats.

KODJO Messan Gabriel Agbéyomé a saisi la Cour de justice de la communauté CEDEAO pour examiner les nombreuses  violations de ses droits de l’homme. Ces événements ont « émaillé et perverti, la procédure  de levée de son immunité parlementaire par l’assemblée nationale du Togo, et sans laquelle, aucune poursuite pénale ne peut être mise en mouvement contre lui ».

Dans le même temps, il faut savoir que le député a refusé de se présenter devant le doyen des juges le vendredi dernier. Il disait avoir peur pour sa vie et que des personnes aux intentions lugubres voulaient attenter à sa vie.

En effet, Messan Agbéyomé  a déclaré :«…après des investigations sérieuses et croisées, il ressort que des desseins hautement malveillants seraient planifiés contre sa personne dans le cadre de cette convocation dont l’ultime but est de l’éliminer par tous les moyens… ».

Le collectif demande à la Cour, d’ordonner à l’Etat du Togo de faire suspendre, provisoirement, la procédure pénale initiée contre le candidat à l’élection présidentielle de 2020. A la suite de la levée de son immunité parlementaire , AMK  considère la procédure irrégulière, au demeurant, violant ses droits de l’homme notamment le droit à ce que sa cause soit en toutes matières entendue équitablement.

« Nous entendons la réponse de la Cour et engageons l’Etat togolais à observer le principe de la bonne foi, qui doit prévaloir en des circonstances pareilles, en faisant suspendre provisoirement la suite des actes d’instruction en cours, en attendant la décision de la Cour de Justice de la communauté CEDEAO, sur la demande de mesure provisoire sollicitée par notre client », écrivent Me Darius Kokou T. ATSOO Me AGBOGAN Kokouvi Célestin.

Arrivé deuxième suite à la présidentielle de 2020, M. Agbéyomé réclame toujours sans victoire.

 

Lire aussi : Alerte sur une supposée tentative d’assassinat d’Agbéyomé Kodjo

 

 

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 403 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire