Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Kenya : le gouvernement impose une nouvelle loi aux étrangers voulant adopter des enfants
13/09/2019 à 16h45 par La redaction

Le gouvernement a interdit avec effet immédiat l’adoption des enfants kényans par des étrangers.

Lors d’une réunion spéciale du Cabinet jeudi, le Président Uhuru Kenyatta a chargé le Ministère du travail et de la protection sociale d’adopter de nouvelles politiques visant à réglementer l’adoption d’enfants par les étrangers et de rationaliser les activités de la Société de protection de l’enfance du Kenya et celles des foyers pour enfants à travers le pays.

C’est la deuxième fois en cinq ans que le Cabinet a publié une directive de haut niveau contre l’adoption d’enfants kényans par les étrangers, après avoir imposé un moratoire indéfini en 2014.

A l’époque, cette pratique avait attiré l’attention de la communauté internationale, les Nations Unies et le gouvernement américain. Le Kenya était considéré comme une source et un centre de transit pour la traite des enfants.

Selon des informations, certains enfants se retrouvaient entre les mains de syndicats de prélèvement d’organes, tandis que d’autres étaient exploités sexuellement, négligés ou abandonnés.

Un rapport du gouvernement indique qu’une agence d’adoption privée a fait adopter 300 enfants entre 2005 et 2008.

L’interdiction d’hier fait suite à un rapport accablant d’un groupe de travail spécial qui a fait état de violations endémiques des lois sur l’adoption par des agences d’adoption privées, des agents de l’enfance, des cabinets juridiques et des fonctionnaires judiciaires.

Crédit photo : watchdoguganda

https://www.nation.co.ke/news/Kenya-bans-child-adoption-by-foreign-nationals/1056-5270426-12qtugp/index.html

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 505 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Le gouvernement a interdit avec effet immédiat l’adoption des enfants kényans par des étrangers.

Lors d’une réunion spéciale du Cabinet jeudi, le Président Uhuru Kenyatta a chargé le Ministère du travail et de la protection sociale d’adopter de nouvelles politiques visant à réglementer l’adoption d’enfants par les étrangers et de rationaliser les activités de la Société de protection de l’enfance du Kenya et celles des foyers pour enfants à travers le pays.

C’est la deuxième fois en cinq ans que le Cabinet a publié une directive de haut niveau contre l’adoption d’enfants kényans par les étrangers, après avoir imposé un moratoire indéfini en 2014.

A l’époque, cette pratique avait attiré l’attention de la communauté internationale, les Nations Unies et le gouvernement américain. Le Kenya était considéré comme une source et un centre de transit pour la traite des enfants.

Selon des informations, certains enfants se retrouvaient entre les mains de syndicats de prélèvement d’organes, tandis que d’autres étaient exploités sexuellement, négligés ou abandonnés.

Un rapport du gouvernement indique qu’une agence d’adoption privée a fait adopter 300 enfants entre 2005 et 2008.

L’interdiction d’hier fait suite à un rapport accablant d’un groupe de travail spécial qui a fait état de violations endémiques des lois sur l’adoption par des agences d’adoption privées, des agents de l’enfance, des cabinets juridiques et des fonctionnaires judiciaires.

Crédit photo : watchdoguganda

https://www.nation.co.ke/news/Kenya-bans-child-adoption-by-foreign-nationals/1056-5270426-12qtugp/index.html

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 505 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire