Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Kenya : des bébés en vente sur le marché noir
Aujourd'hui à 10h50 par Tritech Raheem

 

Il s'agit d'un phénomène qui attriste à jamais plusieurs jeunes mères kényanes. Des bébés sont volés à ces dernières dont le statut social est précaire et sont vendus à d'autres qui sont relativement plus riches, mais infertiles. Africa Eye, l'équipe de la BBC Afrique qui se charge des enquêtes d'actualité a vu ce trafic d'enfants de plus près.

À Nairobi, Africa Eye a infiltré les réseaux de trafiquants pour décortiquer ce phénomène. Selon les investigateurs, c'est des femmes sans-abris de Nairobi qui sont victimes de ce trafic de bébés. Elles sont séparées de leurs enfants qui sont destinés à alimenter un "marché noir florissant de vente de bébés".

« Nous avons découvert des cas de trafic d'enfants dans une clinique située dans un bidonville et des bébés volés sur commande dans un grand hôpital gouvernemental. Et dans le but de dénoncer ces abus, nous nous sommes arrangés pour acheter un enfant abandonné à un responsable de l'hôpital, qui a utilisé des papiers légitimes pour prendre la garde d'un garçon de deux semaines avant de nous le vendre directement », indique Africa Eye.

Lire aussi : « Il m’a aidé à payer mes frais de scolarité… » : Un Kényan fait une surprenante révélation sur Joe Biden

À en croire la source, le marché noir est alimenté par deux éléments : les opportunistes vulnérables et les criminels organisés. Les premiers sont des personnes en l'occurrence des femmes buveuses et consommatrices de drogues qui vivent dans la rue. Elles gagnent de l'argent "en volant les enfants en ciblant les mères de nourrissons de moins de trois ans".

""Parfois, elle parle d'abord à la mère, pour essayer de voir si la mère sait ce qu'elle a l'intention de faire... Parfois, elle drogue la mère, lui donne des somnifères ou de la colle. Parfois, elle jouera avec l'enfant", a indiqué Emma une source de l'Africa Eye. Pour découvrir le fonctionnement du réseau ; Africa Eye s'est fait passer pour des acheteurs potentiels afin de rencontrer Anita, une voleuse de bébés.

Lire aussi : Kenya: abandonnée par le père de ses enfants, elle trouve refuge dans un arbre (photos)

« Anita révèle que son patron est une femme d'affaires locales qui achète des bébés volés à de petits délinquants et les vend pour faire du profit. Certains des clients sont "des femmes stériles, donc pour elles, c'est une sorte d'adoption", dit-elle, mais "certains les utilisent pour faire des sacrifices"», indique Africa Eye sur BBC.

Les bébés sont vendus à 50 000 shillings soit plus de 253 000 F CFA pour une fille ou 80 000 shillings (plus de 400 00 F CFA). Selon Africa Eye, "il n'existe pas de statistiques fiables sur la traite des enfants au Kenya - pas de rapports du gouvernement, pas d'enquêtes nationales complètes". Les agences pouvant retrouver les enfants volés manquent de ressources. Seule l'ONG Missing Child Kenya fait de son mieux pour satisfaire les mères qui ont été volées.

Lire aussi : Émigration clandestine : Plus de 400 Sénégalais dont trois bébés sont arrivés ce lundi matin aux Îles Canaris

Avec BBC Afrique

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

Un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

RFI annonce la mort du Roi Pélé (Photos)

16/11/2020

RFI annonce...

  RFI a annoncé ce 16 novembre...
Nigeria : le laboratoire Pfizer avait déjà créé des ‘‘dégâts humains’’ avec ses vaccins

16/11/2020

Nigeria : le...

Le laboratoire Pfizer dans ses recherches a...
Cameroun : La Communauté missionnaire Saint Paul organise une soirée pour Samuel Eto'o

16/11/2020

Cameroun :...

La légende du football camerounais sera célébré...
Côte d'ivoire : Une grotte mariale saccagée à M'batto

16/11/2020

Côte d’ivoire...

Les actes repréhensibles continuent de secouer la...
Kenya : des bébés en vente sur le marché noir

16/11/2020

Kenya :...

  Il s'agit d'un phénomène qui attriste...
Côte d’Ivoire : la grosse inquiétude de Beaumelle avant le match retour contre le Madagascar !

16/11/2020

Côte d’Ivoire...

Après leur victoire (2-1) contre les Barea...
Violences post-électorales/ Le Cardinal Kutwa réagit: “Le respect de la Loi est plus important que les élections”

16/11/2020

Violences post-électorales/...

C’est une déclaration qui fera encore gerber...
Présidentielle ivoirienne/ Le Pape François appelle à un “climat de confiance réciproque de dialogue”

16/11/2020

Présidentielle ivoirienne/...

A la faveur de la célébration de...
Décès de J.J Rawlings : l’ancien président Dramani Mahama empêché de signer le livre de condoléances

16/11/2020

Décès de...

Une délégation du Congrès national démocratique (NDC),...
Après les avoir accusés de putsch/ Voici ce que Hamed Bakayoko demande encore aux opposants

16/11/2020

Après les...

Le Premier Ministre Hamed Bakayoko appelle l’opposition...
Bénin : Frédéric Joël Aïvo conquiert les adeptes de Feu Sossa Guedehoungue

16/11/2020

Bénin : Frédéric...

Le Professeur Frédéric Joël Aïvo poursuit sa conquête...
USA: Donald Trump révèle pourquoi Joe Biden a remporté la présidentielle

16/11/2020

USA: Donald...

Le président Donald Trump a reconnu à...
États-Unis/présidentielle 2020 : le pasteur TB Joshua dit à Donald Trump ce qu’il doit faire après sa défaite (vidéo)

16/11/2020

États-Unis/présidentielle 2020...

Donald Trump devrait accepter sa défaite face...
Hamed Bakayoko en colère: “Des journalistes et des grands journaux sont devenus des relais de fake news des réseaux sociaux”

16/11/2020

Hamed Bakayoko...

Le régime RHDP semble ne plus apprécier...
Forbes: Michael Jackson est la célébrité décédée la mieux rémunérée pour la 8e année consécutive- (Top 13)

16/11/2020

Forbes: Michael...

Le regretté Michael Jackson est une fois...
Sénégal : Révélations choquantes d’une femme mariée : « Mon mari éjacule dès qu’il me pénètre »

16/11/2020

Sénégal :...

Au Sénégal, des révélations choquantes d’une femme...
Afrique du Sud: Sandile Shezi, 23 ans, devient le plus jeune multimillionnaire du pays

15/11/2020

Afrique du...

La persévérance, c'est la clé du succès....
Equipe nationale du Sénégal : Mané dépasse Bocandé,  égale Diouf et vise Henri Camara…

15/11/2020

Equipe nationale...

L’attaquant de Liverpool Sadio Mané a inscrit...
Donald Trump : " Joe Biden a gagné"

15/11/2020

Donald Trump...

  C'est l'une des premières fois que...
Le défenseur du PSG, Abdou Diallo, ouvre la porte à la sélection sénégalaise

15/11/2020

Le défenseur...

Invité ce dimanche d'Europe 1 Sport, le...

 

Il s'agit d'un phénomène qui attriste à jamais plusieurs jeunes mères kényanes. Des bébés sont volés à ces dernières dont le statut social est précaire et sont vendus à d'autres qui sont relativement plus riches, mais infertiles. Africa Eye, l'équipe de la BBC Afrique qui se charge des enquêtes d'actualité a vu ce trafic d'enfants de plus près.

À Nairobi, Africa Eye a infiltré les réseaux de trafiquants pour décortiquer ce phénomène. Selon les investigateurs, c'est des femmes sans-abris de Nairobi qui sont victimes de ce trafic de bébés. Elles sont séparées de leurs enfants qui sont destinés à alimenter un "marché noir florissant de vente de bébés".

« Nous avons découvert des cas de trafic d'enfants dans une clinique située dans un bidonville et des bébés volés sur commande dans un grand hôpital gouvernemental. Et dans le but de dénoncer ces abus, nous nous sommes arrangés pour acheter un enfant abandonné à un responsable de l'hôpital, qui a utilisé des papiers légitimes pour prendre la garde d'un garçon de deux semaines avant de nous le vendre directement », indique Africa Eye.

Lire aussi : « Il m’a aidé à payer mes frais de scolarité… » : Un Kényan fait une surprenante révélation sur Joe Biden

À en croire la source, le marché noir est alimenté par deux éléments : les opportunistes vulnérables et les criminels organisés. Les premiers sont des personnes en l'occurrence des femmes buveuses et consommatrices de drogues qui vivent dans la rue. Elles gagnent de l'argent "en volant les enfants en ciblant les mères de nourrissons de moins de trois ans".

""Parfois, elle parle d'abord à la mère, pour essayer de voir si la mère sait ce qu'elle a l'intention de faire... Parfois, elle drogue la mère, lui donne des somnifères ou de la colle. Parfois, elle jouera avec l'enfant", a indiqué Emma une source de l'Africa Eye. Pour découvrir le fonctionnement du réseau ; Africa Eye s'est fait passer pour des acheteurs potentiels afin de rencontrer Anita, une voleuse de bébés.

Lire aussi : Kenya: abandonnée par le père de ses enfants, elle trouve refuge dans un arbre (photos)

« Anita révèle que son patron est une femme d'affaires locales qui achète des bébés volés à de petits délinquants et les vend pour faire du profit. Certains des clients sont "des femmes stériles, donc pour elles, c'est une sorte d'adoption", dit-elle, mais "certains les utilisent pour faire des sacrifices"», indique Africa Eye sur BBC.

Les bébés sont vendus à 50 000 shillings soit plus de 253 000 F CFA pour une fille ou 80 000 shillings (plus de 400 00 F CFA). Selon Africa Eye, "il n'existe pas de statistiques fiables sur la traite des enfants au Kenya - pas de rapports du gouvernement, pas d'enquêtes nationales complètes". Les agences pouvant retrouver les enfants volés manquent de ressources. Seule l'ONG Missing Child Kenya fait de son mieux pour satisfaire les mères qui ont été volées.

Lire aussi : Émigration clandestine : Plus de 400 Sénégalais dont trois bébés sont arrivés ce lundi matin aux Îles Canaris

Avec BBC Afrique

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire