Actualités

Kabylie : Ferhat Mehenni s’attaque au régime Tebboune

KabylieFerhat Mehenni attaque régime Tebboune

Le dernier discours du Représentant permanent du Maroc auprès des Nations Unies, Omar Hilale, semble réveiller à nouveau le Mouvement d’autodétermination kabyle (MAK). Son président Ferhat Mehenni vient de faire une sortie médiatique, déclarant que la politique de haine, de pression et de répression du régime algérien veut pousser les Kabyles à l’action clandestine.

L’Algérie qui s’immisce depuis des décennies dans le conflit du Sahara Occidental entre le Maroc et le Front Polisario, va désormais devoir s’occuper de ses problèmes internes. Le dernier discours du Représentant permanent du Maroc auprès des Nations Unies, Omar Hilale, semble réveiller à nouveau le Mouvement d’autodétermination kabyle (MAK). « Le peuple kabyle milite et aspire à vivre en paix et à instaurer des relations de bon voisinage avec l’Algérie et le Maroc ainsi qu’avec les autres pays de l’Afrique du Nord. Mais le régime militaire algérien met tous les moyens en œuvre pour faire avorter ce vœu », affirme Ferhat Mehenni, président du Mouvement d’autodétermination kabyle (MAK).

À lire aussi :   Boko Haram : plusieurs militaires camerounais tués dans une attaque

Dans une interview accordée au quotidien Al Massae, les 24 et 25 juillet, Ferhat Mehenni a déploré les manœuvres du régime militaire algérien dirigé par Abdelmadjid Tebboune et sa politique de haine, de pression et de répression pour exterminer le peuple kabyle. « Lors des trois dernières élections en décembre 2019, novembre 2020 et juin 2021, la Kabylie a symboliquement exprimé son indépendance », a révélé Ferhat, faisant allusion au taux d’abstention proche des 100% dans cette région.

« Ce message hautement politique a été fortement réprimé par les généraux d’Alger pour pousser les Kabyles à l’action clandestine. Les militaires vont commettre des actes terroristes dans la région pour accuser le peuple kabyle. Nous tablons sur la Quatrième Commission de l’Assemblée générale de l’ONU pour examiner la situation de la Kabylie et l’inscrire sur la liste des contrées concernées par la décolonisation », a-t-il souligné.

À lire aussi :   Ouganda : Attaque contre un ministre, sa fille et son chauffeur tués

Ferhat Mehenni va plus loin, précisant que « le peuple kabyle agit conformément au droit international et à l’article 32 de la Constitution algérienne, tandis que les militaires au pouvoir accusent le mouvement d’organisation terroriste, alors que nous ne sommes violents ni dans nos propos, ni dans nos actions ».

--
Publicité 3vision-group
groupe emploi whatsapp doingbuzz> Cliquer ici pour les autres groupes👆

Abonne toi à la chaine Youtube

Laisser votre commentaire