Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Kabran Appiah à Ouattara : « libérez Bédié, son épouse et tous ces anciens et nouveaux prisonniers politiques »
06/11/2020 à 20h27 par La redaction

Dans une déclaration dont YECLO a reçu copie, Kabran Appiah, président de LMP invite la classe politique ivoirienne au dialogue.

Ainsi donc, ces élections présidentielles de tous nos malheurs seront allées jusqu’au bout. Rien ne les aura arrêtées, ces élections gagnées d’avance, « un coup KO ». Elles ont aussi, hélas, produit le chaos. La voix de la sagesse n’aura pas été écoutée.

Fidèle à son engagement depuis 2012 pour une vie politique apaisée, la Ligue des Mouvements pour le Progrès (LMP) aura bien essayé, mais en vain, de prévenir le désastre de ces affrontements violents qui laissent désormais de nombreuses familles de notre pays dans la douleur et le désarroi. Notre Nation se déchire chaque jour davantage, dans la folie de l’intransigeance et de la violence comme moyens politiques.

SAURONS-NOUS ÉVITER LA GUERRE CIVILE ?

La LMP s’incline respectueusement devant ces vies nombreuses gaspillées devant l’Autel de l’orgueil et souhaite dire, autant à ces janissaires qui ne parlent que le langage des couteaux, qu’à ceux qui se servent du martyr de nos enfants, qu’il est plus que tant d’arrêter les frais.

 

La nation ivoirienne agonise sous nos yeux et nous ne voulons pas plus longtemps attendre de répéter les rares paroles de sagesse entendues :

ASSEYONS-NOUS ET DISCUTONS

Le gouvernement doit arrêter sans délais la répression aveugle qui s’abat au mépris des garanties légales les plus inscrites. Aujourd’hui, quel qu’en soit le motif, elle n’arrêtera pas la révolte légitime du peuple spolié de son droit à la démocratie et à la paix. La LMP veut croire que ce comité national dit de transition déclaré est plus une manifestation de colère que la subversion qu’on peut voir au 1er degré.

Libérez le Président Bédié, son épouse et tous ces anciens et nouveaux prisonniers politiques, ces nombreux civils et militaires prisonniers d’opinion, dont le sort continue chaque jour de salir l’image même de la démocratie. La LMP se tiendra toujours auprès du citoyen qu’on brime.

Mais l’opposition doit se montrer capable d’offrir une solution politique différente du chaos. Ça sera toujours le devoir de celles et de ceux qui veulent proposer une vraie alternative et dont le crédit se joue aussi à cette capacité.

La LMP sera toujours prête à contribuer à la recherche des voies du consensus inévitable en démocratie. Nous serons toujours contre la violence gratuite.

C’est pourquoi nous appelons dès à présent le gouvernement à ouvrir sans tarder de vraies négociations élargies avec l’opposition sur toutes ces questions qui nous divisent désormais profondément.

Nous devons tous, tant que nous sommes, ce dialogue et ce sursaut national à tous ces morts que nous avons désormais sur la conscience ; mais aussi à tous nos concitoyens à qui notre incurie politique fait si peur pour l’avenir. La Côte d’Ivoire mérite mieux.

La Côte d’Ivoire devra-t-elle se débarrasser de cette classe politique pour avoir la paix, ou peut-elle encore compter sur un sursaut de sagesse ?

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

U outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Dans une déclaration dont YECLO a reçu copie, Kabran Appiah, président de LMP invite la classe politique ivoirienne au dialogue.

Ainsi donc, ces élections présidentielles de tous nos malheurs seront allées jusqu’au bout. Rien ne les aura arrêtées, ces élections gagnées d’avance, « un coup KO ». Elles ont aussi, hélas, produit le chaos. La voix de la sagesse n’aura pas été écoutée.

Fidèle à son engagement depuis 2012 pour une vie politique apaisée, la Ligue des Mouvements pour le Progrès (LMP) aura bien essayé, mais en vain, de prévenir le désastre de ces affrontements violents qui laissent désormais de nombreuses familles de notre pays dans la douleur et le désarroi. Notre Nation se déchire chaque jour davantage, dans la folie de l’intransigeance et de la violence comme moyens politiques.

SAURONS-NOUS ÉVITER LA GUERRE CIVILE ?

La LMP s’incline respectueusement devant ces vies nombreuses gaspillées devant l’Autel de l’orgueil et souhaite dire, autant à ces janissaires qui ne parlent que le langage des couteaux, qu’à ceux qui se servent du martyr de nos enfants, qu’il est plus que tant d’arrêter les frais.

 

La nation ivoirienne agonise sous nos yeux et nous ne voulons pas plus longtemps attendre de répéter les rares paroles de sagesse entendues :

ASSEYONS-NOUS ET DISCUTONS

Le gouvernement doit arrêter sans délais la répression aveugle qui s’abat au mépris des garanties légales les plus inscrites. Aujourd’hui, quel qu’en soit le motif, elle n’arrêtera pas la révolte légitime du peuple spolié de son droit à la démocratie et à la paix. La LMP veut croire que ce comité national dit de transition déclaré est plus une manifestation de colère que la subversion qu’on peut voir au 1er degré.

Libérez le Président Bédié, son épouse et tous ces anciens et nouveaux prisonniers politiques, ces nombreux civils et militaires prisonniers d’opinion, dont le sort continue chaque jour de salir l’image même de la démocratie. La LMP se tiendra toujours auprès du citoyen qu’on brime.

Mais l’opposition doit se montrer capable d’offrir une solution politique différente du chaos. Ça sera toujours le devoir de celles et de ceux qui veulent proposer une vraie alternative et dont le crédit se joue aussi à cette capacité.

La LMP sera toujours prête à contribuer à la recherche des voies du consensus inévitable en démocratie. Nous serons toujours contre la violence gratuite.

C’est pourquoi nous appelons dès à présent le gouvernement à ouvrir sans tarder de vraies négociations élargies avec l’opposition sur toutes ces questions qui nous divisent désormais profondément.

Nous devons tous, tant que nous sommes, ce dialogue et ce sursaut national à tous ces morts que nous avons désormais sur la conscience ; mais aussi à tous nos concitoyens à qui notre incurie politique fait si peur pour l’avenir. La Côte d’Ivoire mérite mieux.

La Côte d’Ivoire devra-t-elle se débarrasser de cette classe politique pour avoir la paix, ou peut-elle encore compter sur un sursaut de sagesse ?

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire