Justin Koné Katinan : « Personne ne peut condamner Laurent Gbagbo à son retour en Côte d’ivoire »


Video player

 

Personne n’a un droit de condamnation sur Laurent Gbagbo. C’est ce que pense son proche Justin Koné Katinan, un des fidèles parmi les fidèles. Invité sur RFI, il a fait savoir que l’ancien président doit rentrer tranquillement chez lui avec toute la chaleur humaine qui doit l’accompagner.

Le fait d’être acquitté au niveau de la justice internationale prouve à suffisance qu’il est innocent après 11 ans d’emprisonnement loin de la terre natale.

Selon Justin Katinan, Ancien ministre délégué du Budget, « le retour de Laurent Gbagbo ne peut être discret. Le format de l’accueil ne fait pas l’objet de débat. Un tel événement que le monde entier attend ne peut pas se faire en discrétion. On ne voit pas pourquoi cela ferait débat puisque tout le monde l’attend », explique-t-il.

D’après son analyse, M. Gbagbo est un pilier incontournable de la réconciliation en Côte d’ivoire. Aucune menace ne doit peser sur lui. Pour aller plus loin, il estime que le président doit rentrer sans être inquiété.

Quant aux victimes de la crise politique, elles n’ont aucun intérêt direct dans le procès de la BCEAO ou l‘affaire de casse de cette banque centrale. Les causes défendues par les victimes sont donc différentes logiquement.

« L’affaire de la BCEAO est une affaire politique. Elle se résoudra de façon politique » estime M. Katinan pour qui le président « Laurent Gbagbo est la Côte d’ivoire ». Il a bel et bien un avenir et se représenter à la présidentielle de 2025 ne dépend que de lui. En suivant sa logique, il peut se présenter au nom de l’intérêt général.

Tout cet épisode est aussi une suite de l’histoire récente de la Côte d’ivoire où plus de 3000 personnes ont perdu la vie pendant la crise politique de 2010-2011.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire