Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
JUSTICE: LE SYTJUST DÉCRÈTE ENCORE 72H DE GRÈVE
06/07/2020 à 12h18 par La redaction

Le bras de fer entre le ministre de la Justice, Malick Sall et les travailleurs de la Justice est loin de connaitre son épilogue.

Ces derniers ne sont pas dans les dispositions d’enterrer la hache de guerre. Ils ont encore décrété 72 h de grève renouvelable couvrant les lundi 6, mardi 7 et mercredi 8 juillet 2020.

Les travailleurs de la Justice, à travers un communiqué de presse, se disent déterminés à faire mettre en œuvre les droits qu’ils ont acquis à travers d’âpres luttes. Mieux, ils s’engagent à faire un bloc comme un seul homme face à ce qu’ils considèrent comme des tentatives de sabotage du ministre de la justice.

Selon le Sytjust, leur ministre de tutelle a failli « gravement » à la mission qui lui a été assignée par le président de la République. Lequel rappelle-t-on a, lors des conseils des ministres des 19 février et 17 juin 2020 donné des instructions claires pour la mise en œuvre effective des décrets qu’il a signés depuis bientôt deux ans au bénéfice des travailleurs de la justice.

Le Sytjust constate pour le déplorer que depuis trois semaines « Malick Sall entretient une belligérance extrémiste à l’encontre des travailleurs de la Justice parce qu’il supporte mal les critiques publiques qui, après un délai de grâce de 14 mois, a fini par décrier légitimement son incapacité flagrante et son manque de volonté caractérisé à mettre en œuvre des réformes portées par décrets déjà signés par le président de la République.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 502 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Le bras de fer entre le ministre de la Justice, Malick Sall et les travailleurs de la Justice est loin de connaitre son épilogue.

Ces derniers ne sont pas dans les dispositions d’enterrer la hache de guerre. Ils ont encore décrété 72 h de grève renouvelable couvrant les lundi 6, mardi 7 et mercredi 8 juillet 2020.

Les travailleurs de la Justice, à travers un communiqué de presse, se disent déterminés à faire mettre en œuvre les droits qu’ils ont acquis à travers d’âpres luttes. Mieux, ils s’engagent à faire un bloc comme un seul homme face à ce qu’ils considèrent comme des tentatives de sabotage du ministre de la justice.

Selon le Sytjust, leur ministre de tutelle a failli « gravement » à la mission qui lui a été assignée par le président de la République. Lequel rappelle-t-on a, lors des conseils des ministres des 19 février et 17 juin 2020 donné des instructions claires pour la mise en œuvre effective des décrets qu’il a signés depuis bientôt deux ans au bénéfice des travailleurs de la justice.

Le Sytjust constate pour le déplorer que depuis trois semaines « Malick Sall entretient une belligérance extrémiste à l’encontre des travailleurs de la Justice parce qu’il supporte mal les critiques publiques qui, après un délai de grâce de 14 mois, a fini par décrier légitimement son incapacité flagrante et son manque de volonté caractérisé à mettre en œuvre des réformes portées par décrets déjà signés par le président de la République.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 502 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire