USA : Joe Biden commémore le massacre d’Afro-américains à Tulsa


Video player

 

Le président Biden a marqué l’anniversaire du massacre racial de Tulsa, un siècle après qu’une foule blanche a détruit la communauté noire de Greenwood, incendiant des centaines de bâtiments et tirant sur les gens dans la rue.

Un siècle après qu’une foule blanche a détruit une communauté afro-américaine dynamique à Tulsa, Okla, incendiant des centaines de maisons et tirant sans discernement sur les gens dans les rues, le président Biden a déclaré à une foule de survivants et de leurs familles que l’histoire du massacre « serait connue au grand jour. »

Lire aussi : USA : Joe Biden reçoit les proches de George Floyd

C’était la première fois qu’un président se rendait dans la région pour aborder ce qui s’est passé il y a 100 ans à Greenwood, la communauté afro-américaine de Tulsa, qui a été le théâtre de l’une des pires flambées de violence raciste de l’histoire américaine, mais qui a été largement ignorée dans les livres d’histoire. « Pendant trop longtemps, l’histoire de ce qui s’est passé ici a été racontée en silence », a déclaré M. Biden à la foule. « Si l’obscurité peut cacher beaucoup de choses, elle n’efface rien ».

M. Biden, qui a fait de l’équité raciale et de la justice des thèmes centraux de sa présidence, était là pour faire la lumière sur une partie douloureuse de l’histoire du pays, en rappelant en détail l’horreur qui s’est produite entre le 31 mai et le 1er juin 1921, lorsque des Blancs en colère sont descendus à Greenwood, un quartier prospère de Tulsa connu sous le nom de Black Wall Street, tuant pas moins de 300 personnes et détruisant plus de 1 250 maisons.

Lire aussi : Joe Biden : d’anciens hauts gradés de l’armée remettent en question son élection

« Mes compatriotes américains, ce n’était pas une émeute », a dit M. Biden, alors que des personnes dans la foule se levaient. « C’était un massacre. » Un homme a été attaché à une camionnette et traîné dans la rue, a dit le président. Les corps d’une famille assassinée étaient drapés sur la clôture à l’extérieur de leur maison. Un couple âgé a été abattu alors qu’il priait.

« Nous ne nous rendons pas service en faisant comme si rien de tout cela n’était arrivé », a déclaré M. Biden à la foule de Tulsa. « Nous devrions connaître le bon, le mauvais, tout. C’est ce que font les grandes nations. Elles acceptent leurs côtés sombres. »

La visite de M. Biden visait également à mettre en évidence les mesures prises par son administration pour combler l’écart de richesse entre les Noirs et les Blancs aux États-Unis, même si les militants lui ont reproché de ne pas aller assez loin pour corriger les erreurs historiques et mettre les personnes défavorisées sur un pied d’égalité.

Lire aussi : «Je ne pense pas que les Américains soient racistes», Joe Biden

Il a annoncé plusieurs initiatives visant à réduire les disparités raciales, notamment une promesse d’augmenter de 50 % les contrats fédéraux accordés aux entreprises appartenant à des minorités et un retour en arrière sur deux mesures de l’ère Trump qui ont paralysé les lois sur le logement équitable.

Avant de prononcer son discours, M. Biden a rencontré en privé des survivants du massacre, tous âgés de 101 à 107 ans, qu’il a mentionnés tout au long de son discours.

Quel est ton avis sur le site ?

View Results

loading - USA : Joe Biden commémore le massacre d'Afro-américains à Tulsa Loading ...
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire