Jeu vidéo : « Bright Memory: Infinite » développé par une seule personne


Video player

Sorti en mars 2020 et lancé par la firme Xbox Series X deux mois plus tard (début mai 2020), le jeu vidéo Bright Memory : Infinite a été développé non pas par une équipe, mais par une seule personne.

 

Pendant des jours, la découverte a ému les amateurs de jeux vidéo. En effet, Zeng Xiancheng a été le seul à développer Bright Memory : Infinite, un jeu vidéo sorti presque entièrement de manière anonyme et considéré comme l’un des plus beaux jeux vidéo de la Xbox Series X.

Sous le couvert de son studio indépendant FYQD-Studio, le spécialiste de l’environnement 3D a réussi cet exploit. Pour ce faire, il a utilisé Unreal Engine, qui permet aux débutants dans ce cas de pouvoir créer des jeux à part entière sans utiliser de lignes de code.

Dans une interview avec WCCFTech en 2019, il a déclaré qu’il utilisait Blueprints lorsqu’il travaillait sur le développement de jeux vidéo car s’il est un artiste spécialisé dans les environnements 3D, il n’a malheureusement aucune expérience en programmation.

Source@Microsoft

Pour réaliser cet exploit, Zeng a déclaré avoir utilisé le lancer de rayons, une technologie d’affichage avancée qui, selon lui, est l’un des nombreux porte-drapeaux. En fait, dans le cas de Bright Memory : Infinite, le ray tracing se concentre davantage sur l’atmosphère asiatique d’un monde au bord de la décadence ; une atmosphère alimentée et entretenue par le changement climatique à la suite d’un phénomène mystérieux.

Ray tracing

Source @microsoft

Pour la réalisation de cette prouesse, Xiancheng Zeng dit avoir utilisé le ray tracing, cette technologie d’affichage avancée dont il dit être un des nombreux porte-étendards. En effet, dans le cas de Bright Memory: Infinite, le ray tracing s’appesantit un peu plus sur l’ambiance asiatique d’un monde au bord de la décadence ; une ambiance alimentée et entretenue par des changements climatiques intervenus suite à l’apparition d’un mystérieux phénomène.

Game play

Source @microsoft

Bright Memories: Infinite est intensément bourré d’action, à la limite de la frénésie, offrant un style différent en matière de gameplay. Dans les jeux vidéo, l’intrigue de l’histoire est dominée par une jeune fille. L’héroïne d’un jeu vidéo qui est obligée d’enquêter sur ces phénomènes inexpliqués du changement climatique.

Dans le feu de l’action, qu’il s’agisse d’un combat à distance ou d’une défense au corps à corps, elle n’a aucun problème. Le résultat : une confrontation très dynamique, à l’ancienne mais aussi avec des références à l’héritage chorégraphique asiatique.

 

Précisons toutefois qu’en termes d’intrigue, les sous-séquences de « Bright Memory : Infinite » peuvent devenir un jeu d’infiltration moins intéressant pour les joueurs, voire un jeu de poursuite en voiture épuisant.

 

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire