Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Jerry Rawlings furieux contre Paul Biya, demande une intervention militaire au Cameroun
20/02/2020 à 14h59 par La redaction

« Si nous sommes si impuissants à agir, ne pouvons-nous pas tout au moins condamner cette sauvagerie insensée du président Paul Biya? Comment pouvons-nous vivre avec la pensée d’êtres humains entourés d’armes à feu et de soldats prêts pour brûler des hommes vivants? », a déclaré dans un premier temps l’ex-président ghanéen Jerry Rawlings d’un ton exaspéré face aux exactions commises dans les régions anglophones du Cameroun.

C’est sur son compte facebook que l’ancien chef d’Etat Ghanéen a exprimé son indignation en se demandant pourquoi l’opinion internationale reste silencieuse face à ces atrocités :

«Pourquoi le monde est-il silencieux quant à la situation qui prévaut dans le NOSO alors que des hommes, des femmes et des enfants sont tués de la manière la plus horrible – abattus, piratés, parfois brûlés vifs dans leurs maisons simplement parce qu’ils recherchent l’égalité? Facebook, Twitter et d’autres plateformes de médias sociaux auraient permis de mettre à nu les bavures perpétrées aux populations à travers le relai des vidéos et photos choquantes dans le monde », a-t-il écrit n’épargnant pas les médias. poursuivant, il affirme:

« Qu’arrive-t-il à CNN, Aljazeera, BBC et al qui ne peuvent pas garder un œil sur ce qui se passe? Il manque du sérieux et des détails nécessaires pour piquer la conscience internationale ».

Cette sortie de l’ancien chef d’Etat du Ghana se justifie par les images horribles qui circulent les réseaux sociaux dans lesquelles on peut voir environ 22 personnes brûlées à mort et parmi lesquelles 11 enfants et des femmes enceintes.

Jerry Rawlings a par ailleurs condamné l’attitude de la France qui est restée muette face aux multiples exactions. L’ancien Chef d’Etat du Ghana ne comprend pas le mutisme de la France face à cette situation. Elle qui a souvent procédé par des interventions militaires face à des situations similaires dans d’autres pays africains.

Pour terminer, l’ancien président Ghanéen a invité l’opinion internationale à procéder à une intervention urgente pour stopper la saignée «Le moment est venu de mettre un terme à cette barbarie moderne. Toutes les personnes et tous les pays de conscience doivent se lever et chercher une intervention urgente pour arrêter le chaos! » Conclut-il .

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 502 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

« Si nous sommes si impuissants à agir, ne pouvons-nous pas tout au moins condamner cette sauvagerie insensée du président Paul Biya? Comment pouvons-nous vivre avec la pensée d’êtres humains entourés d’armes à feu et de soldats prêts pour brûler des hommes vivants? », a déclaré dans un premier temps l’ex-président ghanéen Jerry Rawlings d’un ton exaspéré face aux exactions commises dans les régions anglophones du Cameroun.

C’est sur son compte facebook que l’ancien chef d’Etat Ghanéen a exprimé son indignation en se demandant pourquoi l’opinion internationale reste silencieuse face à ces atrocités :

«Pourquoi le monde est-il silencieux quant à la situation qui prévaut dans le NOSO alors que des hommes, des femmes et des enfants sont tués de la manière la plus horrible – abattus, piratés, parfois brûlés vifs dans leurs maisons simplement parce qu’ils recherchent l’égalité? Facebook, Twitter et d’autres plateformes de médias sociaux auraient permis de mettre à nu les bavures perpétrées aux populations à travers le relai des vidéos et photos choquantes dans le monde », a-t-il écrit n’épargnant pas les médias. poursuivant, il affirme:

« Qu’arrive-t-il à CNN, Aljazeera, BBC et al qui ne peuvent pas garder un œil sur ce qui se passe? Il manque du sérieux et des détails nécessaires pour piquer la conscience internationale ».

Cette sortie de l’ancien chef d’Etat du Ghana se justifie par les images horribles qui circulent les réseaux sociaux dans lesquelles on peut voir environ 22 personnes brûlées à mort et parmi lesquelles 11 enfants et des femmes enceintes.

Jerry Rawlings a par ailleurs condamné l’attitude de la France qui est restée muette face aux multiples exactions. L’ancien Chef d’Etat du Ghana ne comprend pas le mutisme de la France face à cette situation. Elle qui a souvent procédé par des interventions militaires face à des situations similaires dans d’autres pays africains.

Pour terminer, l’ancien président Ghanéen a invité l’opinion internationale à procéder à une intervention urgente pour stopper la saignée «Le moment est venu de mettre un terme à cette barbarie moderne. Toutes les personnes et tous les pays de conscience doivent se lever et chercher une intervention urgente pour arrêter le chaos! » Conclut-il .

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 502 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire