«Je supplie le président Alassane Ouattara de nous réunir» dixit Charles Blé Goudé


Video player

Acquitté en première instance par la Cour Pénale Internationale et placé en liberté conditionnelle à la Haye, l’ex- chef des jeunes patriotes Ivoiriens vient d’être condamné par contumace à vingt ans de prison par un tribunal Ivoirien. Des pays Bas  où il vit sous liberté conditionnelle, il lance un appel à se ‘’réunir  ‘’au président Alassane Ouattara le 30 décembre dernier.

Condamné à 20 ans de prison, 10ans de privation de ses droits civiques et à 200 millions de francs CFA pour les dommages et intérêts à verser aux victimes , Charles Blé Goudé est accusé de torture, d’homicide volontaire et viol. Des accusations face auxquelles il est surpris  et donne sa position lors d’une interview . Il affirme: « je suis carrément dans un état de surprise, parce qu’on me condamne par contumace et pourtant , je ne suis ni en fuite ,ni introuvable . Je ne refuse pas de me présenter devant la justice de mon pays. Les autorités de mon pays savent où je suis puisque je suis devant la (CPI) par leur volonté de me voir juger pour des faits post électoraux. J’ai  donc été acquitté. La procédure est encore en cours  et à la surprise générale, on me condamne pour les mêmes faits dans mon pays. Je juge la justice  de mon pays comme instrumentalisation ridiculisant le pouvoir et infantilise la justice. ». Il ajoute: «  malheureux pour la côte d’Ivoire qu’on distribue comme ça des condamnations , des mandats d’arrêts, comme si c’était le petit cadeau de Noël que le chef d’État voulait nous offrir ».

Lire aussi: La justice ivoirienne condamne Charles Blé Goudé à 20 ans de prison

Cependant à  l’interrogation concernant la table ronde à laquelle il invite le chef de l’État Ivoirien  il répond  « Tout dépend du gouvernement  de la Côte-d’Ivoire. Si tel que nous recherchons la paix, mais d’un claquement de doigts, le président Alassane Ouattara a le pouvoir de nous réunir nous tous pour que nous puissions en  discuter. N’est ce pas vrai qu’il y a  eu une table ronde à Marcoussis et que les Ivoiriens ont quitté Abidjan pour venir se réunir en France ? Nous étions en 2003. Aujourd’hui que  Laurent Gbagbo , que Charles Blé  Goudé sont  ici en Europe, pas de leur fait , si le président Alassane Ouattara veut vraiment discuter , il sait comment  nous réunir . Et moi, je le supplie , je lui lance encore cet appel de réunir les acteurs politiques Ivoiriens pour vider ce dossier post électoral. Il faut éviter de remuer le couteau dans une plaie à peine cicatrisée ».

Pour finir, Charles Blé Goudé conclut en ses mots  «  Je vais m’entretenir avec mes avocats dès cet après -midi et dès samedi, je ferai une déclaration publique pour dire au monde entier ce que je compte faire . En attendant , je dénonce le harcèlement juridiciaire. »

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire