Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
“Je pensais que j’allais mourir”: une survivante africaine du coronavirus partage son expérience
02/04/2020 à 22h35 par La redaction

Comment la nation la plus peuplée d’Afrique fera-t-elle face à une épidémie? Ayodeji Osowobi était l’un des cinq patients libérés par les autorités sanitaires nigérianes à Lagos lundi après s’être remis de Covid-19, la maladie causée par le coronavirus.

Dans une série de publications sur Twitter lundi, Osowobi a partagé son expérience de la vie avec le virus dans un centre d’isolement à Lagos. Sa maladie a commencé après un voyage à Londres où elle a assisté au service de jour du Commonwealth à l’abbaye de Westminster. Elle était le porte-drapeau du service tenu le 9 mars où elle a dirigé la procession qui comprenait la reine Elizabeth, des membres de la famille royale et la secrétaire générale du Commonwealth Patricia Scotland.

Le service de la Journée du Commonwealth est une célébration annuelle de 54 États membres, dont le Nigéria, leur terrain d’entente et leurs réalisations. La femme de 29 ans a déclaré qu’à son retour à Lagos, elle est tombée malade et a immédiatement contacté le Nigeria Center for Disease Control (NCDC) pour se faire tester.

Le NCDC est le principal institut national de santé publique du pays et a été à l’avant-garde de la réponse du Nigéria à la pandémie de coronavirus. Son test était positif et Osowobi a écrit qu’elle avait été emmenée en ambulance au centre des maladies infectieuses de l’hôpital Mainland à Yaba, une banlieue de Lagos. Un service d’isolement a été mis en place à l’hôpital pour les patients atteints de coronavirus.

Centre d’isolement

Après son arrivée à l’hôpital, Osowobi a déclaré qu’elle avait passé un certain temps à se sentir «seule, ennuyée et déconnectée du monde extérieur».

Selon Osowobi, le service dans lequel elle a été placée était initialement vide jusqu’à ce que d’autres patients arrivent quelques jours plus tard. Le Nigéria compte actuellement 135 cas confirmés de virus, dont 81 à Lagos.

La douleur était insupportable

Osowobi dit qu’elle souffrait tellement qu’elle pensait qu’elle allait mourir. «Les jours suivants ont été difficiles. Pas d’appétit. Les nausées, les vomissements et les selles étaient insupportables », a-t-elle écrit.

Osowobi a déclaré que la contraction du virus lui avait fait penser à l’avenir de son organisation. «Je pensais que j’allais mourir et j’ai envisagé un plan de relève pour Stand to End Rape», a-t-elle déclaré. Elle a écrit qu’elle avait pris jusqu’à 31 pilules, toutes rejetées par son système.

«Parfois, je prenais 8 comprimés le matin, 13 comprimés l’après-midi, 10 le soir. Mon système a tout jeté! L’eau, la nourriture, le savon et tout me dégoûtaient. Mais je regardais le mur et je me forçais à rester hydraté – bu du SRO. J’AI BESOIN DE VIVRE! » elle a écrit, en utilisant un acronyme pour solution de réhydratation orale.

Vaincre le virus

Finalement, Osowobi a dit qu’elle avait reçu de bonnes nouvelles de ses médecins, qui lui ont dit qu’elle avait un test négatif. Elle a dit qu’elle espérait être renvoyée du centre d’isolement immédiatement. Mais deux jours après, elle est restée dans la salle

L’un de ses résultats de test est revenu positif, la forçant à passer des jours supplémentaires au centre sous médication et observation, a-t-elle déclaré. Elle a demandé à être transférée dans une autre salle, mais elle est restée dans la même salle avec d’autres patients qui étaient toujours positifs.

«Pour eux, j’étais une lueur d’espoir et ils avaient besoin de moi pour enregistrer les progrès», a-t-elle écrit. Elle a été libérée lundi avec quatre autres personnes.

«Aujourd’hui, je suis fier de vous informer que j’ai assassiné le COVID-19 et que j’ai testé NÉGATIF ​​DEUX FOIS! J’AI ÉTÉ DÉCHARGÉ! » dit-elle sur Twitter. “Je bénis Dieu pour ses miséricordes.”

«Nous devons encourager les gens à se faire tester et à mettre fin à la stigmatisation. Pratiquer la distanciation sociale et arrêter la propagation », a-t-elle écrit.

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

Un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

Burkina Faso : 12 terroristes abattus

18/11/2020

Burkina Faso...

  Les territoires devient de plus en...
Togo/ Communiqué du Conseil des ministres de ce 18 octobre 2020

18/11/2020

Togo/ Communiqué...

Le Conseil des Ministres réuni ce 18...
Yaoundé : voici l'histoire d'un homme criblé de balles devant sa famille

18/11/2020

Yaoundé :...

  A Yaoundé, la capitale du Cameroun,...
Ferdinand  Ayité  dévoile le vrai problème du football togolais

18/11/2020

Ferdinand  Ayité...

Ferdinand Ayité dévoile le vrai problème du...
Pour être contre un 3e mandat d’Alassane Ouattara, une fille passe 3 mois en prison

18/11/2020

Pour être...

Le choix d'Alassane Ouattara de faire un...
Instagram: le Pape François like une photo s3xy

18/11/2020

Instagram: le...

Admirez une photo séduisante et sexy n'est...
Côte d’ivoire : Hamed Bakayoko rencontre le nouvel ambassadeur de France

18/11/2020

Côte d’ivoire...

Le Premier ministre de Côte d’ivoire, Hamed...
Congo: le pays proclame encore la fin de l'épidémie d'Ebola

18/11/2020

Congo: le...

En République démocratique du Congo, les populations...
Claude Le Roy en deuil

18/11/2020

Claude Le...

Le sélectionneur de l’équipe de football du...
Ouattara sur le CNT et les “bruits” de Soro: “Tous ceux qui se font des idées sur une transition, peuvent rêver. Il n’y aura pas de transition en Côte d’Ivoire”

18/11/2020

Ouattara sur...

Chacun, au sein de l’opposition en a...
Soro toujours fâché avec le président du Ghana: ” Il viole aussi la loi”

18/11/2020

Soro toujours...

Les félicitations du président ghanéen à Alassane...
Devant ses militants/ Ouattara se moque de l’opposition: “Les Ivoiriens désobéissent à la désobéissance civile”

18/11/2020

Devant ses...

Alassane Ouattara s’est bien amusé de l’impact...
USA: après 30 ans de mariage, il divorce de sa femme à cause de Joe Biden

18/11/2020

USA: après...

Un homme de 69 ans affirme avoir...
Alassane Ouattara par rapport à une transition : « Ils peuvent toujours rêver »

18/11/2020

Alassane Ouattara par rapport...

Le président de la République ivoirienne a...
Gabon : l'opposant Jean Ping perd une alliée de taille

18/11/2020

Gabon : l’opposant...

Le président autoproclamé du Gabon Jean Ping est...
Sénégal : De jeunes pêcheurs sénégalais frappés par maladie rare dans la mer, un bateau étranger indéxé (Photos 08)

17/11/2020

Sénégal :...

Selon nos confrères de Senego qui détient l'exclusivité,...
"BARÇA WALLA BARSAKH" - Annoncé mort, il débarque chez lui le jour de ses funérailles et raconte l'horreur (Vidéo)

17/11/2020

« BARÇA WALLA...

Cheikh Tidjane Dièye, habitant le village de...
Sadio Mané en visite au nouveau centre de formation de Liverpool (Photos)

17/11/2020

Sadio Mané...

Fraichement de retour à Liverpool, Mané a...
Un enfant de 5 ans meurt suite à une punition pour avoir pissé au lit

17/11/2020

Un enfant...

Yanis, un enfant de 5 ans, est-il...
Être célibataire est désormais un handicap, selon l’OMS

17/11/2020

Être célibataire...

Selon le Telegraph (quotidien d'information britannique), l’Organisation...

Comment la nation la plus peuplée d’Afrique fera-t-elle face à une épidémie? Ayodeji Osowobi était l’un des cinq patients libérés par les autorités sanitaires nigérianes à Lagos lundi après s’être remis de Covid-19, la maladie causée par le coronavirus.

Dans une série de publications sur Twitter lundi, Osowobi a partagé son expérience de la vie avec le virus dans un centre d’isolement à Lagos. Sa maladie a commencé après un voyage à Londres où elle a assisté au service de jour du Commonwealth à l’abbaye de Westminster. Elle était le porte-drapeau du service tenu le 9 mars où elle a dirigé la procession qui comprenait la reine Elizabeth, des membres de la famille royale et la secrétaire générale du Commonwealth Patricia Scotland.

Le service de la Journée du Commonwealth est une célébration annuelle de 54 États membres, dont le Nigéria, leur terrain d’entente et leurs réalisations. La femme de 29 ans a déclaré qu’à son retour à Lagos, elle est tombée malade et a immédiatement contacté le Nigeria Center for Disease Control (NCDC) pour se faire tester.

Le NCDC est le principal institut national de santé publique du pays et a été à l’avant-garde de la réponse du Nigéria à la pandémie de coronavirus. Son test était positif et Osowobi a écrit qu’elle avait été emmenée en ambulance au centre des maladies infectieuses de l’hôpital Mainland à Yaba, une banlieue de Lagos. Un service d’isolement a été mis en place à l’hôpital pour les patients atteints de coronavirus.

Centre d’isolement

Après son arrivée à l’hôpital, Osowobi a déclaré qu’elle avait passé un certain temps à se sentir «seule, ennuyée et déconnectée du monde extérieur».

Selon Osowobi, le service dans lequel elle a été placée était initialement vide jusqu’à ce que d’autres patients arrivent quelques jours plus tard. Le Nigéria compte actuellement 135 cas confirmés de virus, dont 81 à Lagos.

La douleur était insupportable

Osowobi dit qu’elle souffrait tellement qu’elle pensait qu’elle allait mourir. «Les jours suivants ont été difficiles. Pas d’appétit. Les nausées, les vomissements et les selles étaient insupportables », a-t-elle écrit.

Osowobi a déclaré que la contraction du virus lui avait fait penser à l’avenir de son organisation. «Je pensais que j’allais mourir et j’ai envisagé un plan de relève pour Stand to End Rape», a-t-elle déclaré. Elle a écrit qu’elle avait pris jusqu’à 31 pilules, toutes rejetées par son système.

«Parfois, je prenais 8 comprimés le matin, 13 comprimés l’après-midi, 10 le soir. Mon système a tout jeté! L’eau, la nourriture, le savon et tout me dégoûtaient. Mais je regardais le mur et je me forçais à rester hydraté – bu du SRO. J’AI BESOIN DE VIVRE! » elle a écrit, en utilisant un acronyme pour solution de réhydratation orale.

Vaincre le virus

Finalement, Osowobi a dit qu’elle avait reçu de bonnes nouvelles de ses médecins, qui lui ont dit qu’elle avait un test négatif. Elle a dit qu’elle espérait être renvoyée du centre d’isolement immédiatement. Mais deux jours après, elle est restée dans la salle

L’un de ses résultats de test est revenu positif, la forçant à passer des jours supplémentaires au centre sous médication et observation, a-t-elle déclaré. Elle a demandé à être transférée dans une autre salle, mais elle est restée dans la même salle avec d’autres patients qui étaient toujours positifs.

«Pour eux, j’étais une lueur d’espoir et ils avaient besoin de moi pour enregistrer les progrès», a-t-elle écrit. Elle a été libérée lundi avec quatre autres personnes.

«Aujourd’hui, je suis fier de vous informer que j’ai assassiné le COVID-19 et que j’ai testé NÉGATIF ​​DEUX FOIS! J’AI ÉTÉ DÉCHARGÉ! » dit-elle sur Twitter. “Je bénis Dieu pour ses miséricordes.”

«Nous devons encourager les gens à se faire tester et à mettre fin à la stigmatisation. Pratiquer la distanciation sociale et arrêter la propagation », a-t-elle écrit.

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire