Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
« J’aime ma mère, elle est enceinte et nous avons décidé de nous marier »
06/04/2020 à 09h05 par Prudence ETOU

Un jeune homme de 23 ans pose un acte hors du commun avec sa mère. Amoureux l'un de l'autre, la dame et son fils ont décidé de se marier après que la femme soit tombée enceinte.

 

L'histoire est celle de la dame Mbereko, une femme de 40 ans dont le mari est décédé il y a 12 années de cela, et de son premier fils de 23 ans, Farai Mbereko. Vivant avec son fils depuis la mort du père de la famille, les deux amants (mère et enfant) ont fini par entretenir des relations intimes, les conduisant ainsi à une grossesse. La femme affirme être grosse de six mois et qu'elle préfère s'unir avec son fils aîné plutôt que d'épouser le jeune frère de son défunt mari (comme le veut la tradition).

Lire aussi : Confidence : « J’ai découvert que mon mari couche avec ma soeur aînée… »

Convoquée au tribunal du village, la femme Betty a été claire sur sa décision, et a précisé que la relation avec son fils datait de trois ans. Selon elle, le fait qu'elle ait envoyé son fils à l'école après la mort de son mari lui donnait le plein droit de bénéficier des biens de son enfant et aucune autre femme n'avait le droit de profiter de Farai.

 

"Écoutez, je me suis efforcée seule pour envoyer mon enfant à l'école et personne ne m'a aidée. Maintenant, vous voyez que mon fils travaille et vous me reprochez de faire quelque chose de mal. Permettez-moi de savourer les produits de ma sueur", a-t-elle martelé devant la cour du village.

Lire aussi : De nouvelles confidences sur le couple Obama

Le garçon de 23 ans n'est pas du tout opposé à cette pratique. Au-delà de toute attente, il a fait savoir qu'il était plus que disposé à épouser sa mère biologique et à rembourser le solde d'Ilobola, que son père n'a pas pu payé à ses grands parents.

 

"Je sais que mon père est mort avant qu'il ait fini de payer le prix de la mariée et je suis prêt à payer ",  a-t-il dit, avant de poursuivre que :" Il vaut mieux faire connaître ce qui se passe. Les gens ont besoin de savoir que je suis celui qui a mis ma mère enceinte. Si non, ils vont l'accuser de promiscuité".

Lire aussi : Confidences : «Je couche avec mon fils chaque mercredi pour maintenir sa richesse», avoue une mère de 52 ans

Des raisons pas assez fortes pour convaincre le chef du village. Selon ce dernier, "Nous ne pouvons pas permettre que cela se produise dans notre village. Dans le passé, ils doivent être tués, mais aujourd'hui, nous ne pouvons le faire parce que nous avons peur de la police". Il va du même pas les avertir de rompre leur union, ou à défaut de quitter le village. La deuxième option a plu aux "amoureux", ils ont quitté le village pour une destination jusqu'ici inconnue.

Lire aussi : Sénégal : Mort de 7 enfants après une mystérieuse vaccination contre le Coronavirus 

 

 

 

Lire aussi : Coronavirus/ Aprivine: Essai clinique réussi au Burkina-Faso

 

 

 

 

Lire aussi : Coronavirus en Afrique : et si nos dirigeants s’occupaient des structures sanitaires ?

 

 

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 540 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Un jeune homme de 23 ans pose un acte hors du commun avec sa mère. Amoureux l'un de l'autre, la dame et son fils ont décidé de se marier après que la femme soit tombée enceinte.

 

L'histoire est celle de la dame Mbereko, une femme de 40 ans dont le mari est décédé il y a 12 années de cela, et de son premier fils de 23 ans, Farai Mbereko. Vivant avec son fils depuis la mort du père de la famille, les deux amants (mère et enfant) ont fini par entretenir des relations intimes, les conduisant ainsi à une grossesse. La femme affirme être grosse de six mois et qu'elle préfère s'unir avec son fils aîné plutôt que d'épouser le jeune frère de son défunt mari (comme le veut la tradition).

Lire aussi : Confidence : « J’ai découvert que mon mari couche avec ma soeur aînée… »

Convoquée au tribunal du village, la femme Betty a été claire sur sa décision, et a précisé que la relation avec son fils datait de trois ans. Selon elle, le fait qu'elle ait envoyé son fils à l'école après la mort de son mari lui donnait le plein droit de bénéficier des biens de son enfant et aucune autre femme n'avait le droit de profiter de Farai.

 

"Écoutez, je me suis efforcée seule pour envoyer mon enfant à l'école et personne ne m'a aidée. Maintenant, vous voyez que mon fils travaille et vous me reprochez de faire quelque chose de mal. Permettez-moi de savourer les produits de ma sueur", a-t-elle martelé devant la cour du village.

Lire aussi : De nouvelles confidences sur le couple Obama

Le garçon de 23 ans n'est pas du tout opposé à cette pratique. Au-delà de toute attente, il a fait savoir qu'il était plus que disposé à épouser sa mère biologique et à rembourser le solde d'Ilobola, que son père n'a pas pu payé à ses grands parents.

 

"Je sais que mon père est mort avant qu'il ait fini de payer le prix de la mariée et je suis prêt à payer ",  a-t-il dit, avant de poursuivre que :" Il vaut mieux faire connaître ce qui se passe. Les gens ont besoin de savoir que je suis celui qui a mis ma mère enceinte. Si non, ils vont l'accuser de promiscuité".

Lire aussi : Confidences : «Je couche avec mon fils chaque mercredi pour maintenir sa richesse», avoue une mère de 52 ans

Des raisons pas assez fortes pour convaincre le chef du village. Selon ce dernier, "Nous ne pouvons pas permettre que cela se produise dans notre village. Dans le passé, ils doivent être tués, mais aujourd'hui, nous ne pouvons le faire parce que nous avons peur de la police". Il va du même pas les avertir de rompre leur union, ou à défaut de quitter le village. La deuxième option a plu aux "amoureux", ils ont quitté le village pour une destination jusqu'ici inconnue.

Lire aussi : Sénégal : Mort de 7 enfants après une mystérieuse vaccination contre le Coronavirus 

 

 

 

Lire aussi : Coronavirus/ Aprivine: Essai clinique réussi au Burkina-Faso

 

 

 

 

Lire aussi : Coronavirus en Afrique : et si nos dirigeants s’occupaient des structures sanitaires ?

 

 

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 540 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire