Islamophobie en Inde : Des femmes vendues aux enchères

Selon des responsables gouvernementaux de l’Inde, la police a arrêté un homme soupçonné d’être à l’origine de la mise en vente d’éminentes musulmanes par le biais d’une fausse vente aux enchères en ligne. C’est une affaire qui a suscité l’indignation dans tout le pays.

Le week-end dernier, des photographies de plus de 100 femmes musulmanes indiennes de premier plan, dont des journalistes, des militantes, des vedettes de cinéma et des artistes, ont été affichées sans leur autorisation sur un site web et mises aux enchères.

Le site, qui a été retiré dans les 24 heures, s’appelait “Bulli Bai”, un terme argotique péjoratif pour désigner les musulmans indiens. Bien qu’il n’y ait pas eu de vente réelle, les femmes musulmanes inscrites sur le site ont déclaré que la vente aux enchères avait pour but de les humilier. Nombre d’entre elles ont dénoncé la montée du nationalisme hindou en Inde et certaines des politiques du Premier ministre Narendra Modi.

Satej Patil, ministre de la technologie de l’État du Maharashtra, a déclaré que l’unité cybernétique de la police de Mumbai avait arrêté un étudiant en ingénierie de 21 ans originaire de la ville de Bengaluru, dans l’État voisin du Karnataka, et avait enregistré un dossier à son encontre. La police n’a pas identifié le suspect, et il n’était pas clair si l’homme avait créé le site Web d’enchères.

 

Source

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire